Commentaires : StopCovid : imbroglio sur le contact tracing au sommet de l'État

La question de l’application de suivi de contacts, qui occupe une place importante dans l’opinion et tenait à cœur aux députés, aura vite été écartée par le Premier ministre, mardi. Mais un vote aura bien lieu.

Suite à la sortie de cette application, il est probable que je songe à résilier mon abonnement de téléphonie mobile.

Je privilégierai la communication wifi.

Mais qu’en est-il de la confidentialité médicale ?

@e-gwen : ça n’a rien à voir, l’app fonctionnera de la même manière en wifi ou en 4G.
Et personne ne t’obligera à l’installer de toutes manières …

2 J'aime

Aucun rapport.
Déjà le tout fonctionne en local sur les rencontres d’appareil bluetooth en maintenant une liste d’id des appareils bluetooth rencontrés.
Que tu disposes d’un abonnement mobile ou non ne changera rien au fonctionnement puisque les opérateurs n’ont absolument aucun rôle à ce niveau. La seule géolocalisation que ces derniers peuvent fournir est celle de l’antenne sur laquelle on est connecté (précision de plusieurs centaines de mètres donc inutilisable).

Surtout l’application ne va pas être installée sans ton accord ou quoi que ce soit, ça sera un choix de l’utiliser ou pas.

Bon allez, je ne connais pas la personne dans le métro, et l’appli me signale que cette personne est malade du Covid, je fais quoi maintenant que je le sais ??? Et bien rien, il faut attendre les symptômes. D’où ma question, ai-je vraiment besoin d’une appli pour savoir que je suis malade ?? Pour qu’il y est autant de flou sur cette appli, c’est qu’il y a une grosse carotte au bout.

Pas tout à fait. Car du moment que tu recevras une notif/message, tu pourras immédiatement intégrer un parcours de soin et donc être testé sans attendre. Et surtout, prévenir également tes proches que tu as potentiellement été en contact avec un malade, ainsi de suite.

L’idée, c’est de « gagner du temps » et d’éviter que la santé de certaines personnes se dégrade.

Hélas, il y a des centaines (peut-être des milliers) de personnes qui ont perdu la vie pensant qu’elles n’avaient qu’un rhume ou une grippe ou autre.

2 J'aime

non, la logique médico-gouvernementale actuelle sera de tester et d’isoler la personne si +.

Après, il faut effectivement que le patient contact consulte…et savoir de quels tests on parle, parce que pour l’instant c’est assez flou y compris pour les soignants.

Et d’ailleurs … combien de professionnels leur ont dit que c’était ce qu’ils avaient ? :thinking::thinking: Il n’y a pas si longtemps on voyait encore plein de médecins a la télé qui disaient cela… Tu parles d’une grippe…:shushing_face::shushing_face::shushing_face::sneezing_face::sneezing_face:

Y’a des moyens d’obliger les gens à l’installer sans le rendre obligatoire.
Je pense à la pression sociale : diffuser sur toutes les ondes que ceux qui veulent mettre fin a l’épidémie doivent utiliser l’application. Il peut y avoir des restriction : si t’as pas l’application tu rentres pas.