Commentaires : Selon le patron d'Alibaba, la semaine de travail de 12 heures devrait être la norme grâce à l'lA

Jack Ma, le P.-D.G. milliardaire d’Alibaba, a estimé, ce jeudi 29 août lors de la Conférence mondiale sur l’intelligence artificielle à Shanghai, que la semaine de travail de 12 heures pourrait devenir la norme, grâce aux avantages apportés par l’IA. S’il ne s’inquiète pas pour l’emploi, il recommande une profonde réforme des systèmes éducatifs.

Il faudra donc réfléchir à une autre façon de faire gagner de l’argent aux gens pour “sortir et s’amuser” et consommer.
De plus il risque d’y avoir des disparités entre le métiers remplacés par l’IA et les autres qui risquent d’avoir du mal à recruter s’il faut travailler 3 ou 4 fois plus (infirmièr(e)s, instit/prof (on va pas les remplacer par l’IA quand même…) etc).

Citation
arguant que cela donnerait plus de temps aux gens pour sortir et s’amuser : « Je pense que grâce à l’intelligence artificielle, les gens auront plus de temps pour être des êtres humains

Personnellement, je ne pense pas qu’être un être humain ne se résume qu’à sortir et s’amuser.
Si on en arrivait là, bonjour les dégât en cas d’IA inutilisable sur plusieurs mois si les gens ont pris l’habitude d’uniquement s’amuser…

Citation
vous pouvez télécharger n’importe quel sujet instantanément, ce sera comme dans Matrix

D’un côté ça me fait rêver. Il y a tellement de chose que je voudrais apprendre. D’un autre je suis sceptique car l’apprentissage, avec la répétition et le travail de réflexion permet d’ancrer les connaissances. Je ne suis pas sûr qu’une telle méthode soit possible.
Et enfin, cela me fait peur car on touche au cerveau…dont on ne connaît pas tant de choses au final. Même si les neurosciences ont bien progressé. Sans compter les éventuel abus avec ce genre d’outil…

Moins de travail, moins de morts dans les 5 ans qui suivent la retraite, donc plus de monde sur terre et plus de richesses accumulées à redistribuer.
C’est pas bien capitaliste ça, Mr Alibaba.

Ca ce n’est pas sûr… On peut imaginer aussi davantage d’obèses ou de maladies de civilisation. Tout dépend à quoi est utilisé le temps qui n’est plus passé au travail: loisirs numériques/culturels ou activité physique, voyages?
De plus, davantage de monde et avec du temps libre= davantage de consommateurs potentiels de services ou d’obejts. Et cela, c’est très capitaliste je trouve :slightly_smiling_face:

Plus de monde sur terre, MDR on est déjà en surnombre par rapport aux ressources de la planète, avant de chercher les moyens de rien glander, il faudrait peut être chercher par comment survivre sans défoncer notre planète…

1 J'aime

En réalité il faudrait réévaluer à l’IA ce que signifie être infirmier(e) ou professeur(e).

Même si une machine devient plus efficace qu’un humain pour effectuer du travail de précision biologique, la moindre erreur machine conduira à une levée de boucliers presque immédiate. Ce qui ne se passe pas souvent avec l’être humain, car on considère instinctivement qu’un humain a le droit à l’erreur quand la machine, elle, non. Il suffit de voir comment on pardonne un bug humain de petite envergure (e.g. “J’ai oublié mon rendez-vous d’hier chez le coiffeur”) et moins un bug machine de même niveau (e.g. “AgendaCoiffeur.exe a cessé de fonctionner”);
Par exemple, un humain qui pique mal un patient sera moins mal vu qu’une machine qui pique mal un patient, car la machine n’est pas instinctivement reliée à l’humain – or ce sont bien des humains qui programment les machines aujourd’hui, l’IA qui s’auto-code, ce ne sera pas avant au moins 20 ans.

De même, si toutes les connaissances nécessaires au développement humain sont disponibles gratuitement et accessibles à tous, alors le métier de professeur va muter considérablement. Il ne sera plus question d’inculquer un savoir inaccessible, mais d’éduquer à la compréhension de ce savoir, et de se forger un esprit critique. Bien évidemment, ça va désacraliser une institution, mais est-ce un mal, et est-il nécessaire ?

Dans tous les cas, l’accès au savoir sera instantané. Par exemple, on ne cherchera plus “Géographie” sur Internet (ce qui prend pas tant de temps que ça pour du savoir basique), on dira simplement par exemple “Géographie”, et là on aura toute une mine de savoir et d’approfondissement des connaissances à portée.
Et si , comme le prévoit M. Ma, les humains auront 12 heures de travail par semaine, alors le temps pour forger les connaissances sera bien plus grand qu’à 35 heures par semaine par exemple, ou qu’à 72 heures par semaine comme c’est le cas en Chine. On pourrait aussi, dans cette optique, former plus facilement des professeurs, des infirmières, etc.

Avec plus de temp de libre ,il va avoir des gros a bouffé toute la journée devant netflix

Oui a chaque fois il prenne de la place dans les transport parisien

1 J'aime

Si c’est son choix en connaissant les risques autant le respecter , mais il y a tellement mieux à faire que de passer la totalité de sa journée à travailler en se basant sur le modele des insectes seulement aveuglés par le désir financier ( faire du sport , s’instruire , voyager , social , etc ) sauf peut être pour ceux qui se considerent moins proche d’un mammifere que d’une fourmi pensant qu’elle deviendra peut être un jour la reine.

Personne n’a pensé que si vous faites 3 fois moins d’heures par semaine, il y a de fortes chances que votre salaire soit trois fois plus petit, AUSSI ??? LoL

1 J'aime

Aucune fourmi ne DEVIENT reine, la reine est reine dès sa naissance !!!

pourquoi ? , est ce une loi fondamentale et incontournable de l’univers ?

Merci d’apporter des précisions au sujet de la métaphore de la fourmi pensante :slight_smile:

@protopixel
C’est le niveau de soin et le type de nourriture reçu à l’état larvaire qui détermine si
un œuf fécondé donnera une future reine ou une ouvrière.
Donc à priori oui, un ouvrière ne peut devenir reine.

Je pense que la métaphore est pour certains humains qui, inconsciemment ou de façon acquise :wink: , se prennent et agissent comme des insectes (la fourmi ici). C’est-à-dire que pour eux, ils sont juste bons à bosser toute leur vie sans pouvoir évoluer, sans pouvoir quitter la colonie.

c’est bien beau tout ça … mais ça s’appuie sur quel modèle économique ? parce faire du sport, voyager … ça demande des investissements et certainement bien plus lourds qu’aujourd’hui car les gens auront davantage de temps … L’oisiveté a un prix …

@carinae
En effet, estimer que nous serons plus nombreux et en plus à baigner dans les loisirs sans que cela change quelque chose est utopique: infrastructures (de loisirs, voyages, logements), nourriture à produire, ressources puisées pour satisfaire ces loisirs, déchets générés par ces loisirs et par tout ces gens potentiellement en plus…
Après, on peut se dire qu’au bout d’un moment les gens seront tellement habitués aux loisirs, qu’avoir des enfants ne leur dira rien…trop fatiguant. Ou élevés par l’IA :wink:
Pour moi, ce discours de l’IA fera qu’on travaillera moins et que donc on pourra faire plus de choses en termes de détentes et loisirs, cela revient une fois de plus à reconnaître qu’on ne veut rien changer dans nos sociétés => produire-consommer-produire etc…
Perso, je pense que ce n’est pas viable.

MA et ses actionnaires seront beaucoup plus riches et nous entrains de crever. Ce type ne se met pas une seconde à notre place et pense qu’on peut vivre avec rien. L’IA prend un essor considérable dans le but de nous écarter/remplacer et sera notre combat de demain pour la détruire.
Je vais finir par croire que skynet sera bientôt là et que ce n’était pas que dans un film !?

il existe des gens, qu n’ont même pas les moyens d’avoir une box.
des gens qui n’ont RIEN!
et il y en a beaucoup.

@philumax
Même pas besoin d’aller à l’étranger.

tout à fait!

T’as un problème avec les gros ?
Au passage, tu pourras profiter de ce temps libre pour apprendre à écrire. Tout n’est pas perdu.