Commentaires : Selon la présidente de Mozilla, après le bannissement de Trump, les réseaux sociaux ont des comptes à rendre (page 3)

Ça, c’est aux parents de le faire, j’en connais qui le font

Tout à fait : Twitter avait décidé de ne pas bannir Trump tant qu’il était une personnalité importante. Maintenant qu’il va dégager, ne plus recevoir ses Tweets n’est plus une perte (surtout vu le niveau actuel).
Précisons sur les comptes de la WH : Trump s’est mis à les utiliser suite à son ban, mais tous ses messages ont été supprimé (le contenu était le même : élection volée, fier de mes supporteurs). Il a reposté à peu près la même chose sur son compte de campagne, qui a été banni.

Je n’ai jamais été réseau sociaux pour les raisons que l’on entend beaucoup aujourd’hui mais les réseaux sociaux s’améliore tout de même, ils sont certes obligé de ce confronter à un problème pour réagir.

Il faut admettre que le sujet de la « liberté d’expression » est un sujet très relatif et le problème est ici, c’est une notion relative.
Depuis la création de la « liberté d’expression » les individu l’utilise à leur avantages et lui applique des règles qui l’arrange. Il faudrait définir techniquement la limite de la liberté d’expression car le principe même de liberté absolu est utopique.

Et bien le soucis c’est qu’autant Twitter suspend le compte personnel de Donald Trump (@realDonaldTrump) ça passe, mais là Twitter censure le compte @POTUS il est quand même Président démocratiquement élu et toujours en exercice.

1 J'aime

La Chasse aux Sorcières, de la purge de la communauté open-source qui fait suite à la démission de Brendan Eich sous couvert de toxicité et de non acceptance LGBTQ à la transposition de leurs idéaux vers le monde politique et réel. Il ne manque plus que les Antifa soient désignés comme héros par toute la presse.

1 J'aime

Les Démocrates sont des représentants de la « gauche »…?

Au niveau européen, ils représentent nos partis de droite. Ils ont rien de la « gauche » en vrai. Même aps sûr que la majorité d’entre eux veuille instaurer une « caisse de santé » pour tous.

Oui ils sont de gauche. Il y a différents types de gauche… extrème gauche, gauche modérée, etc., mais en gros, la gauche n’a jamais d’ennuies sur Twitter ni dans les plupart des sites de Silicon Valley.

2 J'aime

Méditer sur quoi ? certains ici ont été bannis ? non, juste quelques posts effacés ici ou là pour éviter les dérapages. As-tu été inquiété pour tes opinions politiques, religieuses, ou autres ? non bien sûr …

Eh bien si puisque l’on a efface mon opinion sur les propos tenus dans le sujet. Une opinion qui n’a rien de controversee et qui n’engage que moi.

O_o

Bon de toutes facons, clairement on n’est pas d’accord, tournons la page.

1 J'aime

C’était effectivement pas clair dans mon message, mais c’était un peu sarcastique.
Justement la ‹ gauche › américaine est une bonne ‹ droite › chez nous.

C’est de ‹ gauche › par rapport au parti républicain, mais les droites européennes sont finalement plus de ‹ gauche › qu’eux.

3 J'aime

Brave c’est Chromium (et fondé par un ancien de Firefox d’ailleurs). La même base open source que Chrome. Brave n’est pas tout clean, je pense notamment au fameux scandale des affiliations qui est un peu cocasse pour un projet open source qui dit faire exactement l’inverse.

Même si Firefox est en perte total de vitesse (des années que j’utilise plus non plus), ils restent la seule alternative libre et opensource « grand public » non Gafamisé puisqu’ils appartiennent à la fondation Mozilla.

Le jour ou Google décidera de serrer les écrous sur Chromium notamment avec le blocage natif des bloqueurs de pub (ce qui risque d’arriver et dans pas si longtemps que ça selon certain), Firefox reviendra sur le devant de la scène puisque tous les navigateur connu comme Opera, Edge, Vivaldi, Chrome et Brave sont tous désormais sur Chromium… (excepté Safari mais c’est du Apple)

Et soit dit en passant, un Firefox avec les bonnes extensions fait exactement la même chose que Brave sans la partie crypto. Et ça, le grand public l’ignore.

2 J'aime

Je suis d’accord sur la frontière entre ED et EG, enfin actuellement il n’y en a quasi pas. Avant il y en avait sur le plan économique, là c’est juste la religion supportée, en France, selon le camp.

Maintenant oui la gauche devrait vomir, je suis de gauche quoique des gens extrémistes aient voulu m’affilier, déjà je ne suis pas libéral du tout, je suis pour la protection des travailleurs donc AUSSI pour une régulation de l’immigration pour éviter le dumping social, je suis pour l’ivg et pour le mariage pour tous. Ce sont les gens qui me classent ED qui sont ED, je fais pas cas de la race et je déteste toutes les religions. J’aimerai croire à l’utopie du communisme, on va dire que je suis un communisme dans le souhait, mon père l’était, mais avec la conscience de la nature humaine je sais que ce n’est pas possible actuellement.

Donc oui je vomis, parce que quelle que soient les opinions de chacun, les gens ont droit à un espace pour les exprimer. Après je suis contre les réseaux sociaux étendus où tout le monde est en contact, où le moindre pet peut amener trois millions de personnes à le savoir. Et là quand je vois la fondation Mozilla vouloir remettre au goût du jour Stasi et inquisition ça me file des boutons, je me suis cassé sur Brave, je sais que son CEO a été viré de Mozilla pour avoir donné 1 000$ a une association anti mariage pour tous, mais je préfère me battre par les idées, le débat que via une chasse aux sorcières. Son don était personnel, ça ne regarde que lui, là par contre la directrice engage Mozilla vers une voie, là ça me concerne et ça me déplait.

Et personne de gauche, réellement, ne peut accepter une remise en question des droits de l’homme. On va me dire société privée etc, là les RS cumulent deux casquettes… communauté, hébergement. Et il y a un grave problème là dedans. Un hébergeur n’a pas à décider de ce qui est sur son serveur à moins qu’il y ait un site dédié à quelque chose qui viole la loi, en revanche ce qui transite occasionnellement et qui pourrait tomber sous le coup de la loi, ça ne le regarde pas. C’est à la justice de trancher, il n’a même pas à espionner ou quoique ce soit.

Ben si ! Samuel Pati par exemple a bien été « inquiété » pour ses opinions politiques/religieuses, sur Twitter, qui a laissé une vindicte de fanatiques s’opérer sans intervenir dans la modération alors que les appels à la haine étaient nombreux. Twitter banni ou suspend les comptes qui s’opposent aux fanatiques par contre, c’est courant, tout en les défendant donc.
Il vaut mieux être terroriste sur Twitter qu’un défenseur universaliste contre le racisme qui s’oppose au racialiste. Ce qui en dit long.

Chromium est en open source, au pire il y aura un fork ils ont accepté de publier sous une licence et ne peuvent pas revenir en arrière, c’est l’avantage. Au pire ils ne feront plus de mise à jour (deprecate) , Chrome rajoute une couche qui n’existe pas sur Brave… quant à l’affiliation c’est franchement secondaire et pour tester un algorithme ça peut arriver de laisser des valeurs par défaut. Au pire même si c’était pas par défaut y’a eu largement pire comme dérives.
Mozilla est mon navigateur, je l’utilise encore parce que c’est open source avec normalement des valeurs, je suis en train de migrer sur Brave. Dire qu’il n’est pas Gafamisé c’est faux, ça provient d’un amalgame qui est fait sur pas mal de choses par le grand public… Ca ne veut pas dire grand chose au fond. La directrice a palpé un salaire de +2 millions en 2018, augmentant de 400% ses revenues. Ils ne cherchent pas à lever les pubs google et cie des pages comme Brave et maintenant elle salue l’initiative de twitter, mais pire elle va clairement exactement dans le sens des Gafa qui veulent un flicage total des gens. Je suis sur le net depuis 98, j’ai été pirate, alors je ne sais pas si tu es un nouveau venu mais je vais rappeler que de base nous n’avions pas besoin d’un darknet spécifique, que l’anonymat est la règle d’or sur le net pour éviter les dérives, pour laisser l’irl derrière nous pour avoir la plus grande liberté possible car il est des choses que l’on n’a pas forcément envie de dire au tout venant, c’est un droit… Et il n’y a pas derrière à commencer à créer un climat de suspicion dès qu’on entend ça. Parce que le net c’est aussi libérateur dans des pays de dictature, parce que ça nous affranchit de nos régimes et gouvernements, parce que nous sommes tous a peu près à égalité… c’est ça l’internet libre. Derrière les gens peuvent être platistes, croire que les pierres vont soigner leurs maux, ou ce que vous voulez, et ça ne me plait pas plus… je suis un amoureux des sciences dures… Mais ils ont le droit d’avoir leur espace. Quand Mozilla se mue en Big Brother c’est que les Google/Facebook ont corrompu et non les gafa car amazon c’est peut être proche d’un trust mais de base ça se contente surtout de produire du service, ils exploitent d’ailleurs un algo de google pour les drm sur amazon prime, je l’ai découvert avec brave, je ne le savais même pas.

tu peux penser ce que tu veux sur Trump mais ce qui résulte de cette prise de position c’est que soit Mozilla doit virer cette directrice sur le champ, soit ça veut dire que ceux qui développent et financent sont en accord et engagent le logiciel dans une logique de flicage comme Google a commencé à faire avec Chrome. Fliquer qui fait de la pub et sur quel site ça n’a pas à se faire… .si Libé tire des revenus d’une pub pour le Nutella ça n’engage pas Libé, je suis contre l’huile de palme, je boycotte Nutella, mais je ne vois pas en quoi ça implique Libération… Là on est en train de verser dans une forme de dictature.

En passant même si je suis pas un développeur hyper connu, je suis amateur, j’ia eu des pages, j’ai été admin avec +3 000 membres début 2000, d’une communauté. Il doit y avoir au mieux 100 personnes qui utilisent une de mes applis, peut être qu’ils sont néo nazis, pédophiles, meurtriers, même si ça me déplait, ça ne me regarde pas plus. Je ne vais pas commencer à coller des espions pour fliquer TOUS les utilisateurs, dans l’idée d’intercepter des délinquants, ce n’est pas mon rôle et si je le fais je franchis une limite que l’éthique interdit.

Bonne intervention de Miss Firefox qui pose de bonne questions fait de bonnes suggestions, surtout au vu de l’actualité. Après, est ce que cela fera bouger les choses d’un iota, le doute m’habite mais ça a au moins le mérite d’avoir été dit.

Je crois surtout que tu n’as lu que les 3 premiers mots de ma réponse, pas les 3 lignes …
Ai-je parlé de Twitter ? non, et je n’y vais jamais dessus, ça ne m’intéresse pas.
Je ne parle que de la modération de Clubic seulement.
Pour t’éviter des recherches inutiles, je te remets ce qui a été écrit plus haut :

Méditer sur quoi ? certains ici ont été bannis ? non, juste quelques posts effacés ici ou là pour éviter les dérapages. As-tu été inquiété pour tes opinions politiques, religieuses, ou autres ? non bien sûr …

(message retiré par son auteur, il sera supprimé automatiquement dans 24 heures à moins qu’il ne soit signalé)

1 J'aime

Ta réponse est argumentée mais tu n’échappes pas au paradoxe de la liberté d’expression qui devrait permettre, selon ton raisonnement, de pouvoir insulter ou menacer quiconque simplement parce que tu veux avoir le droit de le faire, ou même d’appeler à de la violence de groupe puisqu’en demandant de pénétrer dans le Capitole, c’est bien ce qu’a fait Trump.
Donc là je suis pas d’accord, je pense qu’un minimum de régulation est nécessaire pour que nos sociétés puissent fonctionner en bonne harmonie et pour que nous puissions, comme on le fait actuellement, simplement débattre.
Laisser les paroles de haine proliférer n’amène jamais rien de bon, y compris pour ceux qui les profèrent.

1 J'aime

Désolé je n’ai pas fait attention au message auquel tu répondais ni à ta fonction, je pensais que tu relativisais comme tant le font au sujet de Twitter, je suis allé vite en besogne car je le vois tellement de fois que j’hallucine que les gens ne s’inquiètent pas plus de la situation. Pas trop à me plaindre de la modération de Clubic, de mémoire même là pas du tout. Toutes mes excuses.

1 J'aime