Commentaires : Selon Gary Kasparov, l'intelligence artificielle fera disparaître 96% des emplois

Celui que l’on retient comme l’un des plus grands champions d’échecs, et qui est aujourd’hui le président de la fondation des Droits de l’Homme, a eu plus de 20 ans pour observer les évolutions de l’intelligence artificielle. Défait en 1997 face à l’IA Deep Blue d’IBM, Gary Kasparov estime aujourd’hui que des logiciels de ce genre pourraient provoquer la disparition de 96 % des emplois dans les années à venir.

2 J'aime

l’UBI est une bonne chose si une petite partie des emplois ne sont plus réalisés par des humains, et des emplois à faible valeur ajouté (je ne rabaisse pas, tout métier est utile et important, je parle de métier qui peuvent être améliorer par les personnes le pratiquant).

Si on parle de plus de 90% des emplois, les gens ne feront plus d’études/développement de soit et on va partir sur de la régression (wall-e ?). il faudrait un UBI qui puisse varier.

1 J'aime

L’occasion de revoir totalement le système commercial, ou même, qui sait, de supprimer les monnaies ?
En tout cas ça va remettre également en cause cette fumisterie qu’on appelle l’inflation.

J’ai du mal à imaginer une société peuplée à 96% d’artistes innovants… Que des Dali, Koons, Picasso, et l’autre russe de Griveaux lol
Au secours !!!

1 J'aime

Le revenu universel (ou revenu de base) est un outil économique et social qui n’est plus basé sur la valeur travail mais bien sur le partage d’une partie des richesses produites par le pays. Distribué gratuitement sans condition demandée, il permettra à chaque citoyen de ne plus subir le travail mais de le choisir. Il sera enfin libre de prendre sa vie en main, de réaliser ses projets privés et/ou professionnels, sachant qu’il aura la sécurité financière à vie provenant du revenu universel.

De toute manière, comme le dit Kasparov, nous n’aurons plus le choix face à l’IA toute puissante. D’ailleurs, de nombreux rapports diligentés par de prestigieuses universités américaines, de grandes banques internationales (Deutsche Bank, Bank of America Merryl Lynch, etc), des cabinets d’expertises confirment la destruction prochaine de dizaines de millions d’emplois dans le monde d’ici ces 10 prochaines années.

8 J'aime

Waouh !
Je veux la même boule de cristal que la sienne ! :grin:

1 J'aime

Si vous vous intéressez au revenu universel (Universal Basic Income in English), il existe de nombreux réseaux européens et internationaux sur les réseaux sociaux. Oui, l’idée du revenu universel s’est répandu très rapidement à travers le monde. En voici quelques uns :

  • En France :
  • Mouvement Français pour un Revenu de Base (MFRB)
  • Mon Revenu de Base (cette asso est en stand-by depuis 1 an, à voir la suite)
  • En Europe :
  • Basic Income Europe
  • Mein Grundeinkommen
  • Basic Income UK
  • A l’international :
  • Basic Income Quotes
  • Basic Income Earth Network
    Et au Canada, USA, Inde, etc…
4 J'aime

En fait, le revenu universel (UBI) aurait du déjà être instauré depuis le début des années 2000. Nous avons connu une croissance positive toutes ces années : nous avons produit plus qu’il y a 20 ans, et cela avec de moins en moins d’humains et plus de machines. Et comme la machine est devenue intelligente aujourd’hui, il n’y aura quasiment plus besoin d’humain au travail demain.

Alors que feront les humains demain ? Ils profiteront déjà plus de la vie, ce que n’est pas un mal. Et ils travailleront, non plus par nécessité, mais parce qu’ils aimeront leur travail. Mais comme Kasparov le dit, et Laurent Alexandre aussi, les métiers très techniques vont disparaître rapidement : du comptable, au mathématicien en passant par l’avocat ou le juriste, etc.

Les métiers qui disparaîtront prochainement seront aussi manuels, qu’intellectuels et même artistiques comme le souligne cet article. Car même dans le cinéma, on verra un jour prochain une IA capable de créer et monter un film (virtuel) de toute pièce, avec des personnages et décors 3D plus vrai que nature.

2 J'aime

Le triangle des Bermudes technologique ce n’est ni plus ni moins que l’association de l’ia, l’automatisme et la robotique.
Un rouleau compresseur qui concerne tout les secteurs; primaires, secondaires, tertiaires.
Le seul frein à cette avancée serait probablement les ressources qui ne sont pas toutes inépuisables.
Alors bien évidemment je rejoins les propos de Gary Kasparov, de l’OMC et des nombreux acteurs d’entreprises technologiques qui tirent la sonnette d’alarmes pour alerter les gouvernements sur la nécessité de faire évoluer les modèles économiques et de prendre en compte un revenu universel.
J’ai beau être comme un poisson dans l’eau depuis 20ans dans mon boulot d’automaticien, la vitesse à laquelle nous hape l’évolution technologique m’effraie aussi

3 J'aime

L’homme étant selon moi naturellement individualiste, deux films/concepts sont nos avenirs possible : Terminator, Soleil vert. Choisissez votre vie/mort.

il ya plein de choses encore, car ok l’IA va remplacer énormément de métiers.
D’ailleurs je me demande pourquoi on continue à faire des tours a la défense pour des jobs de paperasse remplacé bientôt par l’IA sans parler de télétravail… Plutôt faire des logements.

Mais les robots ne sont pas encore au niveau pour remplacer pas mal de métier manuel, car une chaine de montage ok on connait les gestes c’est un produit particulier,… Mais faire une installe d’électricité, de plomberie, des métiers même éboueur ,… ça demande des mouvements très libre un équilibre une rapidité,…
Donc les métiers manuels ont encore un peu d’avenir.
La pub créative, sur l’exemple l’IA a juste analysé les slogans les discours et en a refait un avec les stéréotypes de la volonté courage,…
Mais pas capable de filmer ce qu’on souhaite mettre en valeur, …
Peut-être plus tard on y arrivera mais pour le moment les métiers un mini créatif ou qui demande beaucoup de mouvement physique non prévu ont un peu d’avenir.

En fait, le revenu universel (UBI) aurait du déjà être instauré depuis le début des années 2000. Nous avons connu une croissance positive toutes ces années : nous avons produit plus qu’il y a 20 ans, et cela avec de moins en moins d’humains et plus de machines. Et comme la machine est devenue intelligente aujourd’hui, il n’y aura quasiment plus besoin d’humain au travail demain.

Tout à fait.

D’ailleurs, la mécanisation, l’informatisation et l’automatisation sont déjà responsable depuis longtemps d’un chômage massif qui croit continuellement depuis des décennies.

Vous avez parfaitement raison d’affirmer que nous aurions du instaurer un revenu universel depuis déjà longtemps.

D’ailleurs, si nous continuons comme ça, nous courrons tout droit à la catastrophe. Il y a un risque évident de guerre civile ainsi qu’une montée de tous les extrémismes qui peut finir très mal.

Les politicards qui se paluchent sur des baisses marginales des taux de chômage, (qui plus est très discutables) sont de vrais inconscients qui n’ont pas la moindre idée des forces avec lesquels ils sont en train de jouer.

Contrairement à ce qu’ils pensent, le chômage de masse ne va pas se résorber tout seul. Et tout ce qu’ils font aujourd’hui en se croyant très intelligent(promotion de l’innovation technologique, etc) a finalement déjà été tenté en vain il y a plus de 20 ans.

Ce qui est totalement idiot, c’est que tout cela a été décrit de longue date par de nombreux penseurs.

Le problème, c’est que ceux qui nous dirigent n’ont pas été formé à ces thèses la. Ils ne les connaissent même pas. Tout ce qu’on leur enseigne est une doctrine économique datant du 19ième siècle et qui raisonne uniquement sur la main d’oeuvre humaine.

Aucun de nos dirigeants n’a été formé à l’automatisation qui est le paradigme de production actuel.

Comme l’ont montré de nombreux théoriciens des nouveaux dogmes économiques, la production actuelle ne dépends plus du nombre de bras, mais de la quantité d’énergie disponible.

Dit autrement, quoi qu’on fasse, le travail sera de plus en plus rare.

La question est de savoir combien de temps les gens mettront à réaliser qu’on les fait tourner en rond à chercher des boulots qui n’existent pas en leur faisant croire que ce serait de leur faute s’ils sont au chômage.

4 J'aime

C’est bien beau tout ça mais je dout fortement que seul 4% de la population fera du Travail autre que « Artistique »

la robotique va certes permettre de créer de la croissance économique sans le travail humain, mais cela concerne surtout l’industrie.

Pour Tous les métiers de service ou de l’artisanat il y aura fort heureusement toujours la « Main de l’Homme » et surtout son appréciation que seul lui peut avoir face à certains dilemmes de la vie que nous connaissons tous.

Que ce soit un Restaurant, un coiffeur. Et c’est sans oublier tous les métiers du BTP qui en particulier dans la rénovation sont des surprises à chaque chantier qu’il faut appréhender au moment en fonction des clients et d’une quantité de facteur que la machine ne pourra certainement jamais apprécier comme il faut.

Un revenu universel, pourquoi pas, tant que cela permet à ceux qui travaillent de gagner plus.

Si le but c’est de donner de l’argent à tout le monde de manière égale sans aucune forme de liberté cela à un nom c’était le COMMUNISME et on connait les dérives désastreuses de ces régimes politiques

2 J'aime

« Si le but c’est de donner de l’argent à tout le monde de manière égale sans aucune forme de liberté cela à un nom c’était le COMMUNISME »
BFM, et "economiste "TV en prof d’histoire?

1 J'aime

le revenu universel ou UBI est pour moi un projet socialo communiste qui me semble souvent présenté sous forme de propagande.

qui veut de l’argent gratuit donc contre rien en contrepartie ? moi! moi j’aimerais bien un UBI et c’est normal, qui ne veut pas d’argent gratuit ?

sachez que rien n’est gratuit. l’UBI a un coût. et ce coût est plus élevé que vous ne le pensez. les taxes que vous payez ne vous suffisent pas? c’est que vous n’êtes pas concernés par ces taxes. croyez moi, ceux qui vont se faire taxer ne seront pas de votre avis.

la seule façon de vivre sans avoir à travailler est d’atteindre un niveau de technologie qui permet à tout le monde de satisfaire leur besoins de base pour un cout proche de 0. autant dire qu’on en est à des années lumières.

les plus démunis bénéficient des aides venant des taxes, et de la charité des gens biens.

j’en vois déjà qui parlent de supprimer la monnaie. l’histoire frappe de plein fouet ceux qui n’ont pas pris la peine de voir ce qui est arrivé à nos ancêtres, inlassablement, et sans aucuns remords.

3 J'aime

« L’intelligence artificielle » ne s’attaque pas qu’aux métiers peu qualifiés. Elle cible aussi aussi des métiers qualifiés qui vont de l’ouvrier spécialisé au Bac+5 ou qu’on croyait irremplaçables il y a 5 ans.
Interprète, intégrateur, chauffeur, hôte d’accueil multilingue, retoucheur photo, agent de sécurité, secrétaire, comptable, commercial, agent de laboratoire, ouvrier qualifié, cuisinier, rédacteur, certains juristes, certains développeurs… J’en oublie des tas.

Tous les secteurs seront concernés à tous les niveaux. Et quand les métiers ne seront pas complètement remplacés, les outils utilisant l’IA seront tellement pointus qu’ils permettrons des gains de productivité qui mettront pratiquement tout le monde au chômage. Il suffira d’une personne qualifiée (ou pas) pour tout superviser.

Après les usines presque vides où tout est automatisé, l’intelligence artificielle va s’immiscer dans nos vies, jusque dans notre intimité. Les petites entreprises artisanales n’auront qu’à donner le change à des entreprises géantes qui seront des coquilles presque vides avec peu de salariés comparé aux emplois détruits, et qui auront un pouvoir sans précédent. Un peu à l’image des GAFAM qui peuvent donner une idée de ce qui nous pend au nez.

Face à ça, on risque de voir se développer un besoin de retour aux sources, vers les valeurs essentielles, sans algorithmes ni intelligence électronique.

2 J'aime

Il y aura toujours du travail, même pour les moins doués, s’ils ont envie de travailler, lol!, la différence et ça commence: le droit à la paresse, il n’y aura sans doute plus de pôle emploi incompétant à pomper l’air des citoyens.
On se fixe un minima social identique pour tous du jeune de 18 ans à la mémé de 90 qui n’a pas jugé utile de taffer, disons 800€ nets mais rien en plus.
De quoi vivre tranquillo sans se prendre la tête, puis pour ceux qui acceptent de taffer ou aiment: une forme de justice aucun salaire en dessous de 1600 nets impôts payés et évidement le double ou plus pour ceux qui maîtrisent les métiers essentiels liés à la maintenance de cette société numérique, salir ses doigts rapportera évidement que de maîtriser les inutiles fichiers excell .
Donc deux sociétés logiques ceux qui vivent bien, mais protégés des escrocs bailleurs hlm, mutuelles,assurances diverses, et ceux qui bossent mais vivent très bien voire très très bien.

Je serais plus radical encore… l’IA va faire disparaitre … 96% des humains !
(petite musique de terminator)

Plus de travailleurs, plus de salaires, plus d’acheteur… Plus d’avenir pour les entreprises.

1 J'aime

Effectivement, les ressources ne sont pas inépuisables. C’est pour cela qu’il sera nécessaire d’investir massivement dans la recherche & développement en écologie. Il faut trouver des substituts écologiques à notre de mode de vie actuelle si nous voulons conserver notre confort occidental sans polluer.
C’est pour cela quelque part que, revenu universel et écologie, sont intiment liés.