Commentaires : Samsung : vers un capteur 200 Mp à court terme, 600 Mp dans le viseur, mais pour quoi faire?

La course aux mégapixels n’est pas prêt de s’arrêter. Samsung sortirait un capteur 200 Mp dès cette année, et plancherait déjà sur un modèle de 600 Mp pour le futur.

Sans parler des volumes de stockage qui s’envolent … et paradoxalement, ca fait mal au *** de régler ce genre d’APN sur 12MP ! … mais c’est cool, l’appareil en fait 188 de plus pour rien … ou 588 futurement parlant … soit 67 Mo pour une photo du futur x 100 photos en moyenne pour des vacances : 6,7 Go

2 J'aime

D’un pur point de vue théorique le sur-échantillonnage (utiliser un capteur plus piqué que ce que l’optique est capable d’offrir) peut facilement se justifier en traitement d’image : plus besoin de filtre passe bas pour éviter le moirage, et les traitement des aberrations et du bruit s’en retrouve facilité. Mais en pratique, cela revient à augmenter le bruit photonique d’un côté (à cause des pixels minuscules), pour mieux le supprimer de l’autre ! Dit autrement, c’est beaucoup d’efforts pour un gain visuel pas si transcendant !

3 J'aime

200 / 9 = des clichés de 22MP

Volume de stockage et volume qui doit passer sur les réseaux pour les transférer.
Bref quasiment que des inconvénients pour le grand public (et pour l’environnement) au nom du sacro-saint marketing.

Quelqu’un veut faire le calcul pour savoir combien de place prendra un fichier contenant une capture de 200/600MP (22MP = 6,6Mo) ?
Et en terme de puissance pour traiter une telle résolution (à la prise de photo, en post-traitement, en édition…) ?

A la vu des commentaires précédents…quelqu’un à t-il lu l’article?

2 J'aime

Impossible à calculer, une image à l’autre le poids différe

1 J'aime

Etant donné que je fais partie des « commentaires précédents » : oui, pourquoi ?

Oui, c’est ce que me dit ma balance également ^^

Parce qu’il n’est pas question de fichier de 200 ou 600 Mp mais de « pixel Binning » qui, en suivant la logique de 9 pixels regroupé en 1, génèrerait un fichier de 22Mp.

Aujourd’hui le poids de des images prises avec des capteurs de 108 Mp présents sur certains téléphone portables tournent autour des 20Mo, donc très léger au vu de la définition. Cela étant affaire de compression.

Et pour argumenter sur la taille des fichiers, les capacité de stockage vont de toute façon évoluer afin de prendre en compte les usages et les avancées technologiques.

Cela a toujours été ainsi, le stockage s’adapte aux besoins crées par des fichiers de plus en plus lourds.

Sans compter l’avènement de la 5G pour le transfert de ces Méga photos, qui vont faire le bonheur de nos opérateurs.

Les lois de l’optiques étant ce qu’elles sont, les constructeurs sont, mine de rien, très limité dans leurs innovations. Pour améliorer la qualité des photos, surtout en basse lumière, il est nécessaire d’augmenter la taille des photocytes et donc au final, la taille du capteur. Sauf que si on augmente la taille du capteur, il faut nécessairement éloigner un peu plus les objectifs de ce dernier, et donc logiquement rendre le téléphone (ou le module photo) plus épais… Ce qui n’est pas vraiment possible malheureusement.
Augmenter le nombre de pixel pour faire du « Pixel binning » etc… c’est super, ça réussit à faire mieux que moins bien, mais cela ne rivalise pas avec des appareils photo, quoi qu’en disent les marketeux.

Et sinon, merci de ne pas parlez de « fuite » mais de communication organisé.

photosites, car photocytes c’est autre chose qui n’a rien à voir

« Un grand nombre de mégapixels permet de zoomer plus loin dans l’image sans perdre de qualité »
cette phrase pique mes yeux de photographe. si la résolution des optiques n’avait pas de limite ce serait vrai, mais les bouts de verre qui font office d’optique sur les smartphones sont déja loin de la qualité des optiques d’appareil photo, donc oubliez les miracles sur le zoom x100 qu’on voit dans les pubs.
mais s’ils y arrivent (pourquoi pas, ils sont bien plus innovants que les constructeurs d’appareil photo qui veulent continuer leur business), je suis prêt à essayer.

Il faut choisir : 1) « près de s’arrêter » (= au bord de) 2) « prête à s’arrêter » (= elle se prépare à), en évitant le mélange des deux.