Commentaires : Retard du 10nm : le PDG d'Intel évoque des objectifs d'innovation trop élevés

Intel a-t-il surestimé sa capacité de miniaturisation des processus de gravure avec ses processeurs en 10 nm ? C’est en tout cas ce que suggère Bob Swan, P-D.G. de l’entreprise lors d’une conférence organisée par le média Fortune.

3 ans après la concurrence pour le leader mondial des semi-conducteurs ça serait bien la moindre des choses non ?

ça me rappelle le comportement de certains géants qui se sont un peu endormi sur leurs lauriers comme par exemple Nokia Yahoo Kodak…

1 J'aime

Intel a un train de retard, voir deux!? Et 2021 pour son 7nm ! c’est du pipo ou de l’enfumage pour retenir les consommateurs à ne pas aller voir chez AMD. Le maitre prend un sacré uppercut et aura du mal à s’en remettre comme il semble vouloir nous le faire croire. AMD est sur une voie lactée qu’il ne quittera pas d’aussitôt

2 J'aime

Ouais, sauf qu’Intel dispose de moyen énormes. Et ne parlons pas de sa domination dans les contrats commerciaux.
La dernière fois qu’on a cru à ce que vous dites, c’était il y a un bon moment, c’est à dire du temps des Athlon 64.
Certes, AMD fait du bon en ce moment. Mais je n’enterrerais pas Intel trop vite.
Intel possède de gros moyens en R&D et quand ils se font momentanément distancer, ça frappe fort derrière.
La menace pour Intel ne viens pas d’AMD.

Bah elle vient de qui ? Amd détient le marché des consoles, des data centers pour stadia ect ect. Intel il ne lui reste que les pc personnels et entreprises.

1 J'aime

Et bien regardez les ventes d’Intel. AMD est un tout petit joueur à côté.

Si vous pensez qu’AMD embête Intel, alors demandez vous comment AMD en est venu à faire des processeurs x86.

La notion de seconde source est très importante pour les industriels. Si AMD disparaissait, la plateforme x86 serait vraisemblablement menacée.

La menace elle viens de qui ? A court terme, c’est ARM en premier lieu. Avec son armada de fabricants.

A long terme, la Chine et l’Europe ont des plans pour moins dépendre des américains.

On verra certainement l’émergence de l’ISA Risc V.

Avoir des moyens énormes est une chose, avoir du savoir-faire en interne dans le R&D en est une autre.
Ils ont foutu dehors les sachants, ce n’est pas dit qu’ils arrivent à les faire revenir (chat échaudé croit l’eau froide). A moins qu’ils arrivent à jambonner des jeunes avec une tête bien faite, mais avant qu’ils sortent un truc qui tient la route, AMD a quelques années voire plus avant qu’Intel se remette au niveau.

Demandez vous ce qu’AMD à fait pour se remettre à niveau. C’est simple, ils ont
mis de l’argent sur la table pour embaucher (ou réembaucher) des gens qui avaient le savoir faire. Et notamment un certain Jim Keller qui a joué un rôle important dans la conception de bon nombre de processeurs à succès.

Mais Intel dispose de bien plus d’argent qu’Amd pour jouer à ça. Et d’ailleurs, demandez vous ou se trouve ce fameux Jim Keller en ce moment même.

Maintenant, vous avez parfaitement raison sur le fait qu’AMD dispose d’un délai avant qu’Intel ne parvienne à réagir. Ce qui n’empêchera pas que la réaction d’Intel peut faire mal.

En fait, on a l’impression de revoir un match qui s’est déjà joué par le passé. L’excellent AMD K8 contre un Pentium 4 en bout de course.
Et puis Intel a revu sa copie pour sortir l’excellente architecture core.
Avec cette fois la différence notable qu’Intel n’est pas vraiment dépassé techniquement. AMD est juste revenu dans la course et se bat sur les tarifs. Mais cela veut dire aussi qu’ils gagneront moins d’argent qu’Intel.

Cela étant dit, comme je l’ai dit plus haut, Intel n’a pas du tout intérêt à tuer AMD car cela engendrerait la fin de l’architecture x86. Ils continueront à leur laisser une place suffisante pour survivre, mais pas suffisamment pour les laisser devenir dangereux.

Et le fait aussi que le 7 nm amd (TSMC) ne sera pas pareil que le 7 nm intel ( d’ailleurs le 10 nm d’intel qui n’est pas encore rentable et en max prod correspond au 7 nm amd).

Tout ne se résume pas à une densité de gravure. Malgré des très bons processeurs, AMD est quand même loin d’écraser Intel en termes de puissance. Mais c’est très bien qu’ils soient revenus à ce niveau.

1 J'aime

EUH lol

Depuis 6-7 ans BK a foutu la m**** chez intel , et le r&d a baisser

Intel ne fait pas expres de laissez amd reprendre , ILS ON RIEN POUR CONCURRENCER , maintenant amd est devant , et le restera pendant longtemps

Stop dire nimple

Le 10nm est équivalent en densité avec le 7nm tsmc

Mais le 7nm tsmc , clock a 4.7ghz max , contre 4 pour le 10nm …
Le 7nm tsmc est supérieur

Faut arreter de parlez puissance juste pour le gaming

Amd est devant en terme de puissance brute , personne ne peut dire l’inverse , a part les fanboy aveugle

Intel ne fait pas expres de laissez amd reprendre

Vous n’avez pas compris.

ILS ON RIEN POUR CONCURRENCER

Si, ils ont le père des processeurs AMD, dont le Ryzen.

Sans compter une montagne d’argent qu’AMD ne possède pas.

maintenant amd est devant , et le restera pendant longtemps

Devant quoi ?

L’architecture Ryzen n’a fait que rattraper le retard d’AMD.

Et question finesse de gravure, AMD n’a pas d’usines. Intel peut décider quand ils veulent de faire graver leurs processeurs chez les meilleurs du marché.

Et vu les volumes, ils obtiendront de meilleurs prix qu’AMD.

Mais on s’en fiche de la puissance brute. ça ne sert que pour se faire mousser sur des benchs inutiles. Ce qui importe c’est la machine en conditions réelles. AMD c’est très bien, Intel ils font n’importe quoi (aucun effort ou presque) depuis plusieurs années, toujours est-il qu’aucun fossé ne sépare les 2 constructeurs.

1 J'aime

D’autant que même du temps ou l’Athlon 64 était beaucoup mieux que le Pentium 4 “Prescott”, Intel n’avait pas de difficulté particulière, grâce à leur rouleau compresseur commercial.

Si Intel voulait éliminer AMD, ils lanceraient une bonne guerre des prix. Et à ce jeu, les finances fragiles d’AMD ne tiendraient pas longtemps.

Mais Intel ne fera pas cela. Ce n’est pas dans leur intérêt.

Ils feraient le jeu d’ARM qui est un concurrent bien plus dangereux. Et ils auraient probablement l’anti thrust sur le dos…

«Et puis Intel a revu sa copie pour sortir l’excellente architecture core.»
Mouarf, steu blague. L’architecture Core est issue de travaux du R&D Intel en israël qui planchait sur les procs mobiles. Ils sont partis du Pentuim 3 mobile. En gros, ça fait 2 décennies qu’Intel nous refourgue du P3 custom. Et après le P3, ils n’ont fait que de la daube : P4, itanium, larrabee …

Aujourd’hui AMD a repensé toute la structure du proc avec une logique de module qui leur permet de couvrir une énorme plage de besoins : le p’tit proc avec CG pour les PC portables jusqu’au monstrueux Epyc qui embarque 4 fois plus de coeurs que la concurrence.

Intel pourrait revenir dans la course, mais :
A t’il les moyens financiers ? : oui
A t’il le savoir-faire ? : non
Oserait il innover et créer quelque chose d’entièrement nouveau voire révolutionnaire ? : non, le conservatisme morbide de cette société refuse prendre des risques trop importants.

toutafé !
Parce que le jour où un gusse sortira l’équivalent d’un BIOS pour plateforme ARM, il va se faire des youkes en or. Aujourd’hui ce qui plombe les ARM, c’est l’absence de BIOS. C’est pour ça qu’il y a quasiment une image par plateforme (les téléphones) et relativement rébarbative à flasher.

Une plateforme ARM où on télécharge son OS comme sur x86 … le rêve !

En gros, ça fait 2 décennies qu’Intel nous refourgue du P3 custom.

Ce n’est pas parce qu’ils ont abandonné le pipeline long des pentium 4 et revenus à un pipeline plus court comme les Pentium 3 que c’est pour autant toujours des Pentium 3.
C’est quand même beaucoup plus compliqué que ça.

ils n’ont fait que de la daube : P4, itanium, larrabee

Je ne crois pas qu’on puisse parler de daube. Quand on innove, on ne peut pas toujours mesurer à l’avance la pertinence d’un concept.
Beaucoup d’innovations du P4 ont été reprises par la suite.
L’itanium était un concept interessant. Mais les compilateurs n’ont pas reussi à en tirer autant que ce qui était espéré.
Larrabee à eu beaucoup de retombées. Et pas seulement chez Intel. C’est juste que le marché n’était pas encore mur à l’époque.

Aujourd’hui AMD a repensé toute la structure du proc avec une logique de module qui leur permet de couvrir une énorme plage de besoins : le p’tit proc avec CG pour les PC portables jusqu’au monstrueux Epyc qui embarque 4 fois plus de coeurs que la concurrence.

AMD à fait quelque chose de très pragmatique avec son coeur unique modulaire qui peut tout faire.
Mais Intel a fait cela bien avant AMD. Par exemple, sur les Core 2 quad.

Le concept est intéressant, mais il apporte aussi malheureusement son lot d’inconvénients sur le plan technique.

Si Intel n’a pas besoin d’utiliser ce concept, c’est parce qu’ils vendent une quantité énormes de processeur et ont de quoi rentabiliser plus facilement leurs masques.

Intel pourrait revenir dans la course, mais :

Intel est tout à fait dans la course. C’est juste un choix commercial de ne pas sacrifier leurs marges.

AMD se débrouille bien aujourd’hui sur le marché retail. Mais cette partie du marché n’est qu’un marché de niche.

Intel pourrait tuer AMD s’ils voulaient se lancer dans une guerre des prix. Mais comme je l’ai déjà expliqué, ils n’y ont pas intérêt.

Cela ne veut pas dire pour autant qu’Intel ne fera rien. Mais comme du temps de l’Athlon 64, ils le feront vraisemblablement sans précipitation inutile.

A t’il le savoir-faire ? : non

Quand on possède l’argent, le savoir faire n’est jamais un problème. Parce qu’on peut débaucher qui l’on veut, quand on veut.

La preuve, ils ont embauché le père du Ryzen.

Oserait il innover et créer quelque chose d’entièrement nouveau voire révolutionnaire ? : non, le conservatisme morbide de cette société refuse prendre des risques trop importants.

Le P4, l’Itanium et Larrabee étaient pourtant des tentatives d’innovation.

Mais il est tout à fait normal qu’avec le temps, l’innovation se heurte à la loi des rendements décroissants. De plus en plus cher, de moins en moins rentable.
L’IPC de leurs processeurs continue de progresser lentement, mais surement, ce qui est bien le signe d’une innovation continue.
C’est juste que l’industrie du processeur à mangé son pain blanc. Les techniques permettant de d’augmenter l’IPC de manière substantielle sont connues depuis longtemps. Et il est de plus en plus difficile d’en trouver de nouvelles.

On pourra dire qu’AMD innove plus qu’intel le jour ou l’IPC de leurs processeurs dépassera substantiellement celles des processeurs Intel.

Je suis totalement d’accord que le Bios manque cruellement sur les appareils basés sur des ARM. Mais je pense que s’ils avaient voulu en écrire, ça serait déjà fait.

Je pense que malheureusement, les fabricants de smartphone ont vu l’intérêt d’empêcher la possibilité d’upgrader son OS. Puisque cela vous oblige à changer d’appareil.

Reste qu’effectivement, si ARM veut prendre des parts de marché dans le domaine du PC, quelqu’un finira vraisemblablement par proposer un Bios.
Ce n’est certainement qu’une question de temps.