Commentaires : Renault ressuscite sa mythique R5, en version électrique (page 2)

J’y trouve un côté Mini Cooper à la française assez cool.

lol ca n’a rien à voir avec une R5 ça… je ne vois pas en quoi on parle de « ressuscite »…

Les japonaises, oui. Et encore, pas toutes.

Mais alors les allemandes… Bof, bof, bof : Quelles sont les marques auto les plus fiables ? - Auto moto : magazine auto et moto

3 J'aime

Je n’aime pas du tout. À quand une électrique avec une bonne autonomie ?
parce que ce petit modèle, ce sera l’excuse de 150-200kms maxi, mais facturés 25.000€ parce que vous comprenez, la nostalgie…

Qu’est-ce qui faut pas lire…
Et voilà en plein de dedans, oui dans la confusion entre fiabilité et qualité perçue pour les allemandes.
Les japonaises sont certes globalement plus fiables, mais gare au prix d’achat et au prix des pièces détachées… c’est pas forcément un bon calcul

J’ai une Bora de 18 ans (février 2003), et à part les impacts de cailloux dans le bouclier avant et le noir des jantes qui ne veut plus partir (même en frottant fort), on dirait presque qu’elle sort du garage.
Niveau mécanique, elle n’a que 205000 km certes, mais elle démarre au quart de tour alors qu’elle dort dehors en permanence.

J’ai des potes ou de la famille qui ont des voitures françaises d’à peine 7 ou 8 ans, le levier de vitesse se balade tellement qu’on ne sait jamais si on est en 2ème ou en 4ème (ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres).

Quand tu vois des Audi datant de début 2000, et des Mégane ou des 406 de la même époque, la comparaison fait quand même très mal aux françaises.

Ah, les fameuses stats sur son expérience personnelle et celle de 3-4 amis :grin:

Moi à ce compte là, ma précédente voiture, une Citroen, elle a fait 18 ans et elle tournait encore au poil et était en parfait état (pour te dire, quand j’ai acheté ma voiture neuve, le garagiste m’a même fait une reprise supérieure à la prime à la conversion parce qu’il trouvait que ça aurait vraiment été trop dommage de la mettre à la casse…), tout comme, le Scénic de mes parents a fait 16 ans, avant leur AX et leur R21 ont toutes les deux dépassé 15 ans… Par contre j’ai un collègue dont la Polo a dû changer de moteur après 60 000 bornes (et sans le moindre geste commercial de VW) et un autre qui a perdu le tableau de bord de son Audi après 3 ans (2000€ pour le changer…).

4 J'aime

R5 encore de la French touche made in Turquie Maroc Slovenie. Quand est ce que Renault vas arrêter de prendre les Français pour des crétins. En fait ils ont raisons car la clio se vend très bien alors que elle est 100% importée et majoritairement de Turquie. Je préfère encore acheté une marque étrangère quitte a plomber le déficite du pays plutôt que de soutenir ce système.

non y’avait des fans. pas ma came et cela me fait sourire que ce que je trouvais moche est ce qui est repris comme clin d’oeil. L’avant est pire a mon avis

forcement une AX… un char ce truc :slight_smile: ( la mienne a parcouru l’europe et passait partout, neige ou pas, le plus chaud etait quelques cols montagneux)

Celle de mes parents sur la fin elle reculait toute seule dans les cols :rofl: L’embrayage ne tenait plus assez…

C’est déjà le cas en Corée du Sud.

1 J'aime

Il y a quelques mois, j’étais tombé sur un article au sujet d’un designer italien « Marco Maltese »

voilà l’article:

"En 1971, EdF et Renault étudient une R5 à moteur électrique. La citadine électrique est capable de pointes à 80 km/h et ses batteries au plomb allégées permettent une autonomie allant jusqu’à 110 km.


La citadine des années 70, qui connut le succès grâce à son style inimitable, son hayon et ses pare-chocs en plastique.

La Renault 5 Concept, créé par Marco Maltese reprend les codes visuels du Renault Mégane eVision, ceci sur la base de la légendaire Renault 5, l’une des voitures les plus populaires de l’histoire de l’automobile bleu-blanc-rouge.

Repensé par le graphiste italien Marco Maltese , passionné de voitures depuis son enfance. La R5Concept est à la fois familier et futuriste.

Le néo-rétro représente donc la tendance la plus intéressante pour que les constructeurs automobiles puissent séduire une clientèle jeune et moins jeune

Le 5 Concept ferait une élégante rival à la MINI Cooper SE

Commençant à l’avant, le concept comprend des phares à LED avec un design à fentes distinctif. Ils se jettent dans les feux de jour verticaux et résident au-dessus d’une barre lumineuse qui traverse un emblème Renault proéminent. Juste en dessous, il y a une calandre entièrement fermée, qui fait allusion à un groupe motopropulseur électrique, et des prises d’air sportives aux accents dorés.

Les côtés offrent la vue la plus frappante, car le concept comprend un capot court, des ailes élégantes et des jupes latérales aérodynamiques. Il a également un pilier A noirci qui aide à créer l’apparence d’une serre enveloppante sportive.

Les autres points forts comprennent un toit contrasté, des caméras vidéo au lieu de rétroviseurs latéraux et des roues aérodynamiques à trois branches. Le pilier C angulaire a également fière allure et intègre un subtil accent tricolore qui rend hommage au drapeau français.


Le design avant-gardiste se poursuit à l’arrière, où se trouve une grande trappe en verre flanquée de feux arrière uniques. On peut également voir un pare-chocs minimaliste avec des accents dorés qui font écho à ceux de l’avant.

Dans l’ensemble, le concept a fière allure et ferait un sacré concurrent de la MINI Cooper SE .

Remarque: Il s’agit d’une étude de conception indépendante de Marco Maltese et n’est pas liée à ni approuvée par Renault."

1 J'aime

Ils ne roulaient pas assez vite c’est pour ca :o (mon Ax etait rouge, c’est la plus rapide)

La fiabilité des allemandes n’etait plus à prouver jusquau début des années 2000, et c’est les générations suivantes, ou l’electronique et les rustines écologiques ont eu un impact déplorable sur la fiabilité.
Perso j’ai revendu mon vw t4 à 285.000 bornes, qui démarrait comme au premier jour, et n’a jamais eu autre chose que des révisions et des pieces d’usure ; et le nouveau propriétaire pourra en faire autant avant de le revendre.
Par contre la génération suivante ca a ete la cata.

Pour ce qui est de renault, les moteurs à chaine 2009-2014 sont très fiables, alors que leur 2.5l sont plus ou moins catastrophiques.
Les clio 1.6L debut 2000 étaient aussi robustes (perso juste une durite d’injection qui a laché en 200.000 bornes).

Aujourd’hui, quelle que soit la marque, la qualité des aciers et des plastiques, la sous-traitance, les économies sur tout les postes, l’electronique de bord et les normes europeenes font que l’on ne peut se fier à la plupart des véhicules européeens.
Comme dit plus haut certaines japonaises (honda, toyota pas rebadgées) restent des valeurs sures, mais les vraies japonaises robustes nouvelle génération n’ont pas été commercialisées en europe pour cause de normes absurdes et impossible à tenir sans tricher.

1 J'aime

Quel design sympa ! Que de souvenir d’enfance dans cette voiture et dans la petite turbo quelques années plus tard… Oubliez les sièges façon Zoé svp… Correct mais peu mieux faire.

Je salue le ton de ton commentaire, explicatif, et parfaitement compréhensible.

Malheureusement, je doute que ça ait un effet quelconque sur les personnes qui boivent la propagande anti-électrique…

En 2050, Renault ressortira sa R5 en version … diesel et super

Elle fait pas mal penser à la R5 GT Turbo en fait :

Sinon dans les déclinaisons de la R5, la super 5 Five arrivée plus tard était increvable:).

Absolument pas. Comme certains autres pays (dont la France), la Corée du Sud a une politique de soutien à la filière hydrogène, peut-être un peu plus avancée que dans d’autres pays.

Mais dans le domaine de la voiture électrique, l’hydrogène n’y a pas supplanté la batterie. Et n’en prends absolument pas le chemin, quand on voit que le plus gros groupe automobile sud-coréen (Hyundai/Kia) a par exemple un seul modèle hydrogène contre un dizaine de modèles rechargeables, et bientôt plus de 20… Et quand Hyundai a présenté sa nouvelle plateforme pour les VE (E-GMP), c’est bien une plateforme optimisée avant tout pour les VE à batterie qui a été présentée, pas une plateforme optimisée pour des VE hydrogène (il me semble qu’ils n’ont même pas parlé d’hydrogène sur cette plateforme…). Et avec des capacités de recharge qui vont rendre l’hydrogène encore moins intéressant. Côté objectif de vente, ils sont à 1M/an sur les EV à batterie (sans compter les PHEV), contre 40 000 pour l’hydrogène.

Oui, l’hydrogène pour la voiture, ça sera intéressant pour quelques niches. Mais non, ça ne supplantera pas la batterie : le principal critère de sélection technologique, ça va très vite devenir le bilan carbone global, et celui de l’hydrogène n’est pas bon du tout. Une récente étude de l’Ademe a montré qu’en incluant la fabrication, le recylage en fin de vie et 200 000 km parcourus, avec le mix électrique français un VE à batterie a une empreinte carbone 78% inférieure à celle d’un diesel. Alors qu’un VE à hydrogène a une empreinte carbone comprise entre 11 et 76% inférieure à celle du diesel (et pour arriver au cas 11%, il faut que l’hydrogène soit produit directement à la station service et à partir d’électricité d’origine 100% renouvelable…). Donc même dans le meilleur des cas, le VE à hydrogène a une empreinte carbone légèrement supérieure à celle du VE à batterie. Et en prime, il y a sans doute plus de marge de manoeuvre pour réduire l’empreinte des batteries que pour réduire celle des VE à hydrogène… Étude ici : Analyse de cycle de vie relative à l'hydrogène – ADEME

Et à terme, avec le développement des smart grids, les VE à batterie auront en outre un avantage énorme, celui de pouvoir contribuer directement à l’optimisation et à la stabilisation du réseau, en faisant office de tampon, ce qui permettra d’augmenter la part des énergies renouvelables intermittentes dans le mix électrique, mais surtout, du point de vue utilisateur, diminuera encore le coût de revient du VE à batterie : cette utilisation comme tampon sera rémunérée par les opérateurs de réseau électrique.