Commentaires : Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros

Renault RIP, on ne t’en voudra pas. marque qui ne survit que par l’échos de l’échos de l’échos des années glorieuses.
Restez externalisé en offshore, c’est un bon endroit pour disparaître en dehors de Zoé depuis des décennies vous êtes en retard sur toutes les tech, maintenant il faut arrêter l’acharnement thérapeutique, les gens auront besoin de véhicules, ils se rabattront sur une autre marque qui sera par conséquent renforcée.
Et glou et glou et glou à la casse!

Oui mais c’est la stratégie gagnante de tous les groupes automobiles.
Regarde chez volkswagen du haut de gamme vers bas de gamme.
Dans l’ordre audi, vw, seat et skoda.
Pour le groupe PSA c’est pareil avec DS, peugeot, opel et citroen
Et ça marche.
Bon Renault, il faut vraiment vouloir aller souvent au garage pour acheter ça.
Avec un peu de chance, STELLANTIS rachètera le groupe Renault, Nissan, Dacia et Mitsubishi, datsun, lada, infiniti, venucia.

STELLANTIS c’est le futur nom du futur groupement peugeot-FIAT.

Je ne dirais pas qu’il y a plus qu’à faire du haut de gamme comme BMW ou Mercedes car je ne suis pas grand Fan de ces marques (Audi par contre :heart:)

hum perte de bénéfices = aide de l’état
Parfois c’est juste une histoire de calcul et de déplacement des ventes d’un mois sur l’autre pour faire pencher la balance.

bof a chaque changement de pdg on a droit à cela on charge la barque. rien de neuf sous le soleil

Donc on parle de perte ou diminution du CA ?
Dans un cas, la perte peut n’être que le résultat d’une provision pour pouvoir bénéficier d’aides ou pour regrouper sur un trimestre des pertes qui s’étaleraient sinon sur plusieurs.
En gros, les dirigeants constatent que ça va mal, décident au doigt mouillé qu’il vont perdre 7 Md€ sur les 2 années suivantes et provisionnent cette somme. Donc la perte apparaît au moment de la provision, et ensuite, il peuvent piocher dans cette réserve pour afficher un résultat positif. Ça change tout pour la perception en bourse de la société. La perte n’a pas pu être anticipée, donc pas de vente sauvages avant l’annonce, et après l’annonce, les bonnes nouvelles permettent au titre de remonter. Alors que plusieurs trimestres ou années négatives auraient un effet très négatif sur les boursicoteurs…
Dans le cas d’une simple baisse de CA, il faut quand même tenir compte du fait qu’avec moins de production liée à la crise, il y a eu moins de matière première, moins d’énergie, moins de salaires et moins de charges grâce au chômage technique.
Dans les 2 cas, l’information ne dit pas grand chose de l’état financier du groupe…
Quant aux commentaires sur les bas et hauts de gamme du groupe, ça me fait rigoler : Dacia est actuellement plus rentable que Renault, donc il y a manifestement moyen de gagner des sous avec du bas de gamme. Il vaut mieux piquer 100€ à 1000 pauvres que 1000€ à 10 riches…

2 J'aimes

D’une manière générale, les voitures française ont cette triste image de voitures bas de gamme, la Talisman par exemple, qui est sensée être le haut de gamme de Renault n’arrive pas à la cheville d’une Opel milieu de gamme, les allemand, quant à eux, sont montés en gamme et en prestige.
Autrefois, on avait de petits constructeurs indépendants qui faisaient de belles voitures et qui étaient prestigieuses mais ça, c’était avant.

Ca t’importe peu certes, mais je ne crois pas que tu aies idée du nombre d’emploi que l’automobile génère…

Tu as tellement raison, nous touchons une sorte de creux de vague amorcé dès la fin de la 2èGM, ça a été totalement masqué par les 30 glorieuses.

Pour moi il y a eu trois phases :
1 ) la reconstruction mais en mode « bas de gamme » du pays, ça ne touche d’ailleurs pas que l’automobile, mais aussi la construction passé en mode « utilitariste international » de nos banlieues aux bords de mer. A ce moment, l’argent et l’énergie de la reconstruction coule a flot, mais l’image est déjà atteinte, surtout celle qu’on se fait de nous : on est passé de l’icone du Jazz et des Delahaye / Delage au bal musette-berret-4L-2CV.

On s’est auto assumé comme des ploucs qui ont hissé le drapeau blanc en 3 semaines, collaborés, il reste un peu de fierté mais on est pas confiants, on se voit en bidochons sans aucun soft power international.

  1. la deuxième vague c’est Mitterand, qui a amorcé un énorme fracassage suivi d’une double dévaluation, le tout freiné par « le tournant de la rigueur » , la spirale du chômage. Ce qui survit bien à ça c’est uniquement le subventionné : militaire, nucléaire, spatial
    Les solutions choisies amorcent la 3 ème vague

  2. la 3ème c’est le choix de la « société des services » (et en fait du tourisme derrière) au détriment d’une industrie qu’on juge condamnée (et de fait vu les charges entreprises qu’on s’est imposé c’était le cas) - néanmoins comme l’allemagne on aurait pu massivement robotiser. on a choisi de remplacer les robots par des chinois.

Crise sans précédent et perte record chez air France, chez Airbus, à la SNCF, donc rien d’étonnant de voir un grand constructeur auto dedans. Et que ce soit Renault ne me surprend guère, ils n’ont pas su évoluer dans le bon sens, ils ont fait le choix du low cost, du cheap, du service déplorable, des pièces détachées qui coutent un bras, d’un design triste … c’est la sanction
Peugeot a su etre réactif, faire des fusion, des design innovant et séduisant, de monter en gamme, ils ont osé et ils ont gagné

Peugeot a surtout un point bas beaucoup plus faible que Renault en 2020 et a donc réussi à encaisser la période du COVID.

On oublie un peu que PSA était il y a 8 ans en quasi faillite et qu’à l’époque, c’était Renault qui marchait fort tout comme son allié Nissan. Sans minimiser la performance de PSA en 2020, c’est aussi une histoire de cycles et les problèmes de gouvernance récents (arrestation de C GHOSN, départ brutal de T Bolloré, long intérim ensuite) ont retardé la mise en place d’un nouveau plan gamme et plan industriel qui abandonne la course aux volumes qui n’est plus aujourd’hui d’actualité.
Renault a cependant une force, c’est son implémentation mondiale.

Pour avoir lu le rapport financier, la ‘vraie’ perte opérationnelle est de 1,8 Mds d’euros. Le reste est principalement des dépréciations d’actifs venant de Nissan. C’est un résultat très mauvais mais à nuancer car le COVID est quand même passé par là.

1 J'aime

Peugeot et DS ne a profité pour prendre la place du haut de gamme francais, je dis bine haut de gamme francais parce que nous sommes loin des niveau des allemandes.

Pour ma part, je trouve que les allemandes sont très surfaites, chères et pas toujours confortables.

Ils savent bien soigner l’ajustement des plastiques de façade, mais au démontage de la mécanique, ça ne se démarque pas vraiment du reste. De ce côté la, les japonais font mieux.

En tout cas pour ma part, je n’échange pas une allemande contre une vraie Citroën de la bonne époque.

la 3ème c’est le choix de la « société des services » (et en fait du tourisme derrière) au détriment d’une industrie qu’on juge condamnée (et de fait vu les charges entreprises qu’on s’est imposé c’était le cas) - néanmoins comme l’allemagne on aurait pu massivement robotiser. on a choisi de remplacer les robots par des chinois.

Bonne analyse.
Le fait est que les français n’ont rien compris. D’ailleurs, c’est toujours le cas, puisque la classe politique vit encore dans l’illusions qu’on réglera nos problèmes en travaillant plus. Une idée reçue venant de notre passé agricole.
Sauf que personne ne veut de notre travail que l’Euro surcoté rends totalement invendable.
Et de l’autre côté, nous subissons la concurrence des pays qui ont robotisé et qu’aucun humain ne peut concurrencer.
Quand à la fabrication délocalisée, on ne voyait pas cela comme une menace. On pensait qu’on allait garder l’intellectuel à forte valeur ajoutée. Nos élites avaient juste oublié un détail : les chinois naissent aussi avec un cerveau.

Oui en effet : les allemandes sont faites pour rouler à 200 sur l’Autobahn. Donc suspensions (très) dures, à moins de prendre des suspensions à air pour avoir enfin du confort à allure normale (enfin, suspensions à ressorts métalliques + air par dessus afin de ne pas payer de royalties à Citroën).

Les voitures allemandes ne sont pas connues pour leur confort. Les françaises sont en général meilleures sur les châssis.

J’ai testé, j’ai donné, je ne les supporte plus qu’avec les suspensions à air (mais on reste chez eux, entre ma femme qui suit bien leur marketing et moi qui veut une voiture amusante, donc plutôt propulsion sur une familiale).

Ensuite il faut comprendre que le terme « qualité » n’est qu’un qualificatif; tout seul il ne veut rien dire, il faut toujours l’associer à quelque chose de qualifiable : qualité des matériaux, de construction etc. Les Allemands sont forts sur les matériaux, l’assemblage intérieur et les gros moteurs; moins sur la construction et la fiabilité. Mais leur marketing a fait la différence depuis longtemps : « Deutsch Qualitat », le truc qui ne veut absolument rien dire.

Et ils avaient oublié qu’il fallait continuer à payer les ouvriers français; difficile sans usine dans le pays :frowning:

1 J'aime

succes du 2008/3008/new 208… Je suis revendeur et je peux vous dire qu’ici (DOM) les dernieres gammes peugeot ont fait malheur . Renault n’a rien fait de nouveau … quelques facelift c’etait le prix a paye en plus avec le covid c’est encore pire.

Si je dois faire le résumé de tout ça : L’industrie automobile Francaise est en déclin depuis des années. Ca ralentit ou accélère parfois mais la tendance reste la même. Il n’y a pas de changement de politique drastique en France donc ça va continuer.
Pour le futur je vois bien l’état Francais céder ses parts à PSA et ainsi laisser un PDG que vous connaissez bien reprendre la barre d’un très gros groupe. Au passage ça évite la fusion avec FCA qui est destructrice de valeur à moyen terme. Mais dans tous les cas , ça ne sent pas bon pour l’emploi.

Il n’y a qu’à voir les ventes de Dacia. Ceux qui achètent cette marque veulent un produit qui les transport de A vers B avec une sécurité et fiabilité correcte et pour un prix contenu mêmes avec toutes les options.
Autour de moi beaucoup d’ingénieurs qui gagnent très bien leurs vies. Plusieurs ont des Dacia. Moi-même je regarderai la gamme le jour ou j’aurai besoin de changer de voiture. Claquer 20 ou 25K€ dans une voiture qui est à peine mieux finie mais qui perdra beaucoup de sa valeur en même pas deux ans… autant donner la différence à mes neveux et nièces.

1 J'aime

d’après moi, Renault veut disparaitre de France, totalement. donc, si ils coulent la boite, c’est faisable.
ensuite, les usines dans les autres pays, sont toujours là!
seulement, le logo Renault aura disparu, avec Dacia et compagnie. une nouvelle entité verra le jour, ailleurs qu’en France.
rien de neuf, en somme!

C’est tout le contraire… les ‘Dacia’ en Europe portent le badge Renault ailleurs (ex : Renault Duster en Inde ou au Brésil). Il ne faut pas confondre la société les marques associées et abandonner une marque dans l’automobile est suicidaire car il faut des années pour l’installer dans le paysage.

En France on aime bien faire du bashing sur les marques nationales mais on oublie que l’on reste des acteurs importants du monde économique (même s’il y a plus gros). Pour Renault, j’entendais hier sur France Info que les ventes étaient bonnes en Juillet avec la Zoé toujours en tête des vente de VE en France (de très loin) et en Europe. Être premier sur un secteur en forte croissance montre que la marque est toute sauf morte.

1 J'aime

Heureusement que les derniers commentaires relèvent le niveau.

A priori, au moins en France, Renault n’a pas perdu ses clients.

Les grandes généralités des experts de comptoir… pfff

Bah, il ne faut pas perdre de vue que nous avons ici même des spécialistes du french bashing …

Et le pire c’est que certains balancent des trucs sur cette marque et leurs modèles sans même les connaitre (en tout cas les récents) …

Bref …