Commentaires : Programme spatial Constellation : la Lune à tout prix

En 2004 et au creux de la vague, le programme Constellation est censé donner un nouvel élan à la NASA, en la dirigeant à nouveau vers la Lune. Trop court, trop cher, trop ambitieux, le projet s’est effondré. En laissant de nombreuses marques encore présentes dans le spatial américain aujourd’hui, avec Orion.

6 J'aimes

Merci pour cet excellent résumé de la situation !

2 J'aimes

Encore un superbe article, merci!

Budget de la Nasa: 22.6 milliards
Budget de l’armée américaine: 738 milliards (c’est environ 2x le budget global de l’état Francais)

Tout est dit, on voit où sont les priorités :sweat_smile:

5 J'aimes

Monsieur Bottlaender, vos articles sont passionnants, merci !

2 J'aimes

En effet ! Et encore, 22 milliards c’est le budget actuel. Dans le début des années 2000, ça flirtait entre les 16 et 17 milliards (ce qui même compte tenu de l’inflation était sous le niveau actuel).

3 J'aimes

Avec moitié moins ,la Chine fait mieux et sans parler de la Russie…

Au final, tout ce que j’ai compris. Comme en Russie, aux USA il y a des voleurs partout qui se remplissent les poches avec du fric donné pour le développement.
Au final, il y a rien qui avance.

1 J'aime

738mlds c’est tellement beaucoup que je pense que ce sont des foutaises…
Fausses chiffres sortis de nulle part. Des chiffres pour impressionner.
Car, pour ce fric, on peut inventer et fabriquer des armes inimaginables.
Alors, si on regarde ce que USA possède en 2020… Y a rien qui impressionne…
Aucun avion, aucun bateau…

Je vais encore faire mon objecteur de consience ou mon theoricien du complot…

Mais,

Quand on voit les progrès technologiques depuis deux générations, et les fortunes allouées, et le temps que ca prends pour faire ne serais ce que la meme chose que il y a bien bien longtemps.

Non mais franchement, on a deja posé un pied sur la lune ?

Les choses sont exposées de telles facons que ca ressemble à une bande de pucelles qui vont à leur premier bal des pompiers.

Les US ont réussi à faire un lanceur lourd à poudre (Arès 1), pourquoi ils remis de l’argent dans Orbital ATK pour qu’ils redeveloppent un lanceur poudre (OmegA)… pour ensuite l’abandonner ? Ils ont encore perdu les plans de l’Arès 1 (comme ils ont fait pour la Saturn 5) ? Il n’était pas bien l’Arès 1 ?

Je comprend pas trop le torrent de haine/jalousie dans les commentaires

1 J'aime

Y’a rien qui impressionne, c’est subjectif. Des gros postes d’investissement, c’est pas difficile de les trouver. Disposer de 12 porte-avions dont chaque unité est capable d’embarquer deux fois plus d’avions que n’importe quel autre porte-avion d’une autre nation (entre 5 et 10 milliards par unité, plus la maintenance annuelle). Idem pour une cinquantaine de sous-marins (chacun à plusieurs milliards par unité), plus de 1000 chasseurs à environ 50-125 millions par unité… Et le budget des personnels car ils sont quelques uns aux US… La débauche de moyens dans les armes US est impressionnante.

Dire que rien n’avance côté spatial est particulièrement faux. Ce n’est pas parce qu’on centre un article sur un programme en particulier qui fut un échec (et qui continue de peser) que rien ne se fait. C’est avoir une opinion biaisée qui ne reflète pas les avancées du domaine. Simple exemple parmi des centaines d’autres, dans 2 jours un robot NASA prélèvera les premiers échantillons américains sur un astéroïde…

1 J'aime

Il faudra donc qu’on réponde obstinément à chaque post sur une aventure lunaire : OUI les USA ont envoyé des humains sur la Lune.
Baser son opinion sur un article qui relate un projet raté (parmi beaucoup d’autres) est une erreur à ne pas comparer avec les succès d’Apollo. On le rappellera une fois de plus, la NASA d’alors disposait d’un plus grand budget comparatif à celui d’aujourd’hui, d’une force de travail absolument incomparable (des dizaines de milliers d’employés directs et indirects) et d’un focus unique sur ce projet (elle gère aujourd’hui l’ISS, une dizaine de missions sur d’autres planètes, des télescopes, des programmes aviation, l’observation de la Terre, etc).

De plus, et là c’est une question d’acharnement : il y a des centaines, sinon des milliers de preuves indiscutables que les américains sont allés sur la Lune. Etre complotiste en 2020, quand on a autant d’informations à portée de clic, c’est simplement vouloir être bête.

2 J'aimes

Ares 1 n’était pas un lanceur lourd, et son deuxième étage n’a jamais été développé.

Ensuite, c’est le programme de la défense (et non la NASA) qui a donné de l’argent à Northrop pour qu’ils développent OmegA, et ce à fin d’être certains de disposer d’un lanceur à l’horizon 2021-26. C’est, si on veut, une assurance autant qu’un soutien à la filière. Ares 1, comme on l’écrit dans l’article, avait également généré beaucoup de doutes techniques.

Enfin les plans de Saturn 5 n’ont pas été perdus, c’est essentiellement les moteurs qui étaient tellement « fabriqués à la main » qu’une reprise de la production n’était pas vraiment possible sans le savoir faire de ceux qui ont participé à la première phase de l’aventure. (ça, et les F1 coûtaient une superfortune).

C’était juste un ptit :troll: devant mon imcompréhension de la difficulté apparente à reproduire le meme exploit.

Ah bon, ils font quoi?

Quand je vois la Chine et leurs villes.
Quand je vois Burj Khalifa de 820 mètres.
Quand je vois Tesla, SpaceX.
Quand je vois CERN.
Quand je vois Queen Mary 2.

Surtout, merci de ne plus écrire des chiffres que vous inventez vous même ! Vous calculez les choses que vous avez jamais vu.

Non, je ne calcule rien, ni n’invente ces chiffres. Le dernier porte avions américains à être accepté l’USS Gerarld Ford a même coûté un peu plus de 13 milliards de dollars.

Prouvez le contraire si vous le pouvez…

Les chiffres de la NASA, pour en revenir à l’article, sont issus d’un budget dont les postes et les attributions sont publics. Chaque année, le budget détaillé est disponible et l’agence spatiale américaine ne reçoit pas autre chose.