Commentaires : Présidentielles américaines : Facebook censurera de façon plus agressive en cas de troubles

Censurer pour éviter des dérives ? À quelques semaines du scrutin électoral américain, Facebook prend les devants en matière de contenus violents.

Quand je vois ZUCK ! Je me dis que je suis ravi de ne rien lui laisser et qu’il peut rien me prendre. Pas d’insta, pas facebook, pas whatsapp…

6 J'aimes

Si tu es dans cette façon de penser, tu devrais essayer Aurora Store sur Android, tu verrais que Facebook à des trackers sur de très très nombreuses autres applications, que tu utilises peut etre en ce moment.

Et pareil, content de rien lui laisse me prendre :slight_smile:

1 J'aime

C’est sa maman qui lui coupe les cheveux ?

3 J'aimes

« Une chose est sûre : Facebook ne détient pas encore le remède miracle. »
Peut-être le harakiri ?..

Mon copain Donald me dit à l’oreille : « Ouin… Pas content, je suis pas content… ».

Tu ne parles pas de ton « copain » Michael Bloomberg qui lâche + 100 millions de dollars dans l’élection américaine pour faire tomber Donald Trump en épongeant les dettes de tous les déchets qui sortent de prison de manière à ce qu’ils puissent aller voter contre ?

3 J'aimes

C’est un complot !

1 J'aime

Confondre Donald et Michael… Bizarre ça sauf quand on veut avoir raison à tout prix…

Et pour répondre à votre question (je vous vouvoies car ma mère m’a bien élevé…) les détenus en question sont détenus pour quel motif ? Meurtre, viol, dettes, vols… Peut-être que relativiser un peu permettrait d’avoir un jugement plus objectif.

Quand il s’agit de faire tomber un caractériel je pense (à mon humble avis) que c’est d’intérêt public…

2 J'aimes

Ça sera à peine suffisant à mon avis.

Depuis que je me suis renseigné sur le scandale Cambridge A. Et visionné le film documentaire « the great hack » m’a parano à grimper de 10 points d’indice.

Perso je prône du radical censure totale de tous contenus politiques sur les RS minimum 1 mois avant le scrutin.

lui, avec la tête qu’il a, je ne lui achète même pas un vélo d’occasion !

Mais enfin, c’est un président élu selon un processus démocratique.
Les nouvelles elections approchent et je suis curieux de voir les résultats. Les démocrates n’ont pas encore gagné (loin de là je pense). Je vis aux USA et je peux vous dire que je n’ai pas croisé une seule personne qui supporte Jo (et pourtant je suis en Californie). Je vous invite à aller faire un tour dans le centre des villes (LA, San Francisco) dirigées par les démocrates pour vous rendre compte du ras-le-bol des gens. Je rejoinds un peu l’avis de Popoulo sur ce point. On parle de FB mais on ne parle pas de toute les petite manipulations qui sont entrain de se preparer pour booster les résultats.

1 J'aime

Sauf que quand un président est élu avec moins de voix que sa rivale, on peut difficilement parler de démocratie. neutre

1 J'aime

Moué, enfin le processus a toujours été le même aux USA et c’est la règle du jeu, elle a toujours été la même depuis des lustres. Je parle principalement d’un processus démocratique, pas nécessairement d’une démocratie. C’est similaire en Belgique (d’où je viens). Le nord du pays a récemment voté massivement pour un parti d’extrême droite alors que le sud a principalement voté pour un parti presque à l’extrême gauche. Des coalitions se sont formée pour empêcher le parti du nord d’arriver au pouvoir. Est-ce réellement démocratique ? Ça reste un gros débat.
Mais dans le fond, quel pays de nos jours peut réellement se vanter d’avoir une réelle démocratie ?
Je me rappelle il y a plus ou moins un an avoir été en réunion chez Facebook pour discuter des élections et des mesures que FB mettrait en place pour contrer la diffusion de « fake news », dans le fond, le réseau social ne peut presque rien faire pour contrer ce phénomène malgré leur armée (oui je dis bien armée) d’expert en cyber sécurité et cela restera un éternel problème je le pense.
Il faut aussi ne pas se voiler la face et toujours penser que c’est toujours le camp du « mal » qui utilise ces méthodes. Je pense que c’est le cas pour chacun des côtés. Bref un sujet complexe et extrêmes sensible que même les autorités ont du mal à cadrer et contenir.

1 J'aime

Là je pense que Blackalf est dans le vrai.

Il n’empêche et je maintiens, c’est un caractériel et les réseaux sociaux sont une arme de désinformation qu’il manie très bien…

C’est en effet un système d’élection indirecte qui peut nous paraître pas suffisamment représentatif. Surtout au XXIeme siècle et surtout vue de nos démocraties européennes.

Mais il faut se rappeler que c’est un gouvernement fédéral. Que chaque état possède sa propre assemblée et son propre gouvernement avec un pouvoir exécutif et législatif «relativement» étendu. Que chaque états nomment ses grands électeurs pour les représenter.

Donc ça reste quand même un processus démocratique. Même si effectivement il a donné aux dernières élections une image pas très fidèle du paysage politique.

Si il était possible de faire une comparaison avec l’Europe il faudrait comparer Trump au trio David-Maria Sassoli, Charles Michel et Ursula Von der Leyen
C’est qui ? Me direz-vous.
Ce sont les 3 élus à la tête de l’Europe, hors personne ne les connaît, personne ne nous a demandé notre avis et aucune élection directe ne les a désigné.
Pourtant ce sont eux qui définissent la stratégie de l’Europe et gouvernent l’assemblée.