Commentaires : Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera "le PC ultime du développeur"

Pour Steven Sinofsky, ancien responsable de Microsoft Windows, la nouvelle architecture processeur ARM des prochains Mac en fera le « PC développeur ultime ».

3 J'aimes

Hem… Steven Sinofsky, c’est pas ce génie visionnaire qui a supprimé le menu démarrer de Windows 8 avant de rétro-pédaler devant cet immense succès populaire ? Je serais Apple, je me méfierais quand même de ses oracles.

6 J'aimes

c’est pas le cpu qui fait que l’environnement est optimal… mais les logiciels… il y a de plus en plus d’outils via le browser… le cpu est alors pas torp important

4 J'aimes

Je ne le connais pas, mais remettre tout le bonhomme en question pour une décision malheureuse… Mouais :smiley:
Ca montre d’ailleurs qu’il est prêt à prendre des risques, ce qui peut manquer à certains décideurs

5 J'aimes

Vous tous, vous n’avez rien compris à l’enjeu des Mac Apple Silicon… :roll_eyes: C’est une page de l’histoire d’Apple qui se tourne, mais également une page de l’Histoire de l’Informatique.

Apple, en s’appropriant définitivement l’architecture matérielle avec son processeur ARM, peut décider tout ce qu’il veut sur le software désormais. :raised_hands:

Un jour prochain, Apple nous vendra des processeurs et logiciels 100% construits et optimisés par IA (intelligence artificielle), rendant la performance et la qualité des applications imbattables face aux autres concurrents ! :wink:

1 J'aime

en confirmant, qu’un ordinateur sans écran tactile n’est plus valable aujourd’hui.

:rofl:

C’est sûr que quand on passe 7-8 heures au boulot sur un PC, on a absolument besoin d’un écran tactile pour passer la journée le bras tendu à toucher des trucs sur l’écran !

Il y a des situations où l’écran tactile est plus sympa que clavier/souris, mais dans d’autres situations c’est complétement inutile, donc vouloir décréter que les PC sans écrans tactiles ne sont « plus valable », c’est quand même pousser le bouchon un peu loin.

9 J'aimes

Evidemment que tout le monde a le droit de se tromper, mais sa manière de communiquer à l’époque et celle décrite dans le présent article montrent quand même que le personnage est plutôt excessif. Même si Apple est son business et qu’il le vend bien, rien que ce trait de caractère devrait inciter à la prudence.

1 J'aime

La suppression du menu n’a fait que faire chouiner les chouineurs, les éternels réfractaires au changement qui se plaignaient de l’arrivée du menu Démarrer lors du passage de Windows 3.1 à Windows 95. Pour la plupart des gens « normaux », la disparition de ce menu ne posait pas de soucis. Rien à voir avec de réels problèmes comme par exemple les doubles applications (Windows et Métro) qui ne faisaient qu’égarer les utilisateurs.

1 J'aime

La disparition du menu démarrer n’a pas gêné les utilisateurs avancés, mais la plupart ne le sont pas.

1 J'aime

Je déteste l’interface mac et le fait que ce soit en parti verrouillé.

Apple a un discours de kikouiu, pas de professionnels.
De plus il s’adresse aux fanboys, pas aux entreprises. Cela fait longtemps qu’Apple a quitté le monde de l’entreprise.

1 J'aime

Mouais… AMHA, l’intérêt de passer d’une archi x86 à une archi ARM est purement économique pour casser le monopole d’Intel et AMD (car il existe de nombreux fabricants de puces ARM puisqu’il suffit d’acheter la licence).
Après, en terme de dev, ça sera + simple et + compact certes, avec un lot d’instructions plutôt orientées multimédia (d’où l’avènement de l’écran tactile) mais cela fait belle lurette que l’on code en multithread pour optimiser en 64bits…
Perso, je laisserai la techno ARM sur mobile et tablette car les uP restent bien moins puissants que les x86… La mort des bons vieux Mac et PC avec clavier/souris n’est pas pour demain!

2 J'aimes

Attention quand même. Plein d’ordinateurs sous x86 ont des écrans tactiles, le mien pour commencer ! Sinon, je suis totalement d’accord avec ça : « Apple a commencé à exiger des applications 64 bits en 2017. Deux ans plus tard, les applications 32 bits n’étaient plus prises en charge. Apple est une entreprise qui a un point de vue et lorsque le point de vue correspond à un excellent produit que les gens aiment, cela peut devenir une force imparable ».

C’est vrai, Apple pousse au changement. En revanche, évitons de dire qu’ils innovent, ce qui est faux. Windows a déjà des ordinateurs sous ARM, dont un Lenovo sauf erreur. Apple, comme ils l’ont fait avec l’encoche sur les smartphones ou d’autres choses, n’innovent pas, mais répandent de bonnes (ou mauvaises) idées. C’est vrai qu’ils ont les couilles de changer radicalement. En l’occurance, ARM pour les notebook va tout changer je pense. C’est aussi le début du full connecté, grâce au réseau mobile natif, sur ordinateur portable, pour le meilleur et pour le pire.

1 J'aime

Je déteste l’interface Windows et le fait que ce soit en parti verrouillé.

Apple s’intéresse au gens qui ont un peu de fric et qui veulent un truc qui marche bien. Tout le reste n’est qu’incantation.

Euh, moi qui bosse sur Windows la disparition du menu me les a brisé menu…
Pas longtemps, certes, mais menu de chez menu.

C’est marrant, ils sont passés de PowerPC à Intel pour ne plus avoir à tout développer 2 fois, mais ils refont la même à l’envers 30 ans plus tard … pour améliorer le dev ?

C’est plutôt pour unifier entre iOS et MacOS :wink:

1 J'aime

« Là où Microsoft fait le choix d’installer un Office 32 bits, Apple pousse les développeurs à réaliser leurs logiciels en 64 bits. »

Comme quoi on peut bosser des années chez MS et ne toujours pas avoir compris que son job c’est de vendre le maximum de windows et d’office et que pour se faire ces logiciels doivent être compatibles avec le maximum de plateforme.

Je crois que le mec a jamais ouvert Visual Studio pour Mac. Si la version PC est le meilleur IDE que j’aie jamais vu, la version Mac est totalement nulle.