Commentaires : Pour le président Macron, l'anonymat sur Internet nuit à la démocratie

Emmanuel Macron s’est exprimé devant une assemblée composée de maires et s’est positionné contre l’anonymat, sous toutes ses formes. Selon lui, il faciliterait la propagation de fausses informations, en mettant toutes les paroles sur un pied d’égalité.

Après la légalité de supprimé , maintenant la liberté…

Vive la France , vive la République !

Je suis totalement d’accord, les gens deviennent totalement dingues dés qu’ils se sentent inatteignable et l’anonymat leur apporte cette surpuissance lénifiante.

A celui là c’est une belle pourriture… et je suis pas anonyme… putain de facho

Ca serait beaucoup plus simple pour censurer une personne, on coupe sa connexion au lieu de supprimer son compte anonyme.

C’est Benalla qui lui a soufflé cette idée de génie via son appli préféré Telegram ?.. Qu’il arrête de parler de transparence celui là, le “faite ce que je dis pas ce que je fais” de cette mafia commence à me courir sérieusement.

Macron se pleint des Fake News?

Mdr, alors que lui pipote non stop pour justifier ses choix…

Aller en juin on a une loi portée par un seul clampin qui s’entêtera jusqu’au bout quels que soient les arguments qui lui seront présentés et le tout sans réels chiffres à avancer pour prouver une quelconque efficacité du dispositif.

Ça vous rappelle rien ?

C’est le risque d’ouvrir un peu plus la porte à l’usurpation d’identité et la création de faux-papiers, et qui va garantir que la personne derrière l’écran correspond aux pièces d’identités fournies? Aller au poste de police pour se créer un compte Facebook? Ca deviendra vite ingérable.

Comment peut on être contre une telle mesure? A moins que tu sois un de ceux se servant de fakes news, bien sûr que la levée de l’anonymat serait une bonne chose, 100 fois oui et si tu n’avais rien a te reprocher, ça ne te dérangerait pas, ça ne dérange que les propagateurs de fakes news et oui, celles ci sont véritablement un danger pour la démocratie.

En voilà une riche idée… Comme si une personne ne pouvait se connecter que de chez elle…

Marre des haters, marre des fachos, marre de ceux qui sont contre tout et qui ne peuvent que faire régresser le débat ainsi que la société.

A toi l’honneur, montre l’exemple. :wink:

Ensuite pour 3-4 abrutis racontant n’importe quoi on va obliger toute une population à s’afficher publiquement.

Au final au lieu d’avoir un groupement de personnes s’exprimant - avec un partie racontant de la merde - on aura un groupe de gens qui ne diront plus rien pour éviter d’être exposés ou qu’un parfait inconnu un rien dégénéré ne débarque chez eux parce qu’il n’aura pas été d’accord avec ce qu’ils auront exprimé.

Pour rappel Internet est (très) vaste et les rares cas de gens ayant osé laisser tomber leur anonymat on dû littéralement changer de vie (nouveau n° de téléphone, nouvelle adresse, …) pour échapper à l’armée de débiles qui leur est tombée dessus. (j’ai en tête le cas d’un community manager de blizzard à une époque où ils envisageaient de faire sauter l’anonymat sur leurs forums)

Sans compter qu’ils n’ont pas grand mal à retrouver les fouteurs de merde quand ça les arrange donc l’argument de la démocratie est particulièrement fumeux.

Je suis également pour. A partir du moment où un media à une certaine visibilité (des millions d’utilisateurs), l’anonymat devrait être proscrit.

Beaucoup trop de personnes se cachent derrière leur écran pour propager des propos haineux et harceler. Une gestion centralisée de l’identité (un service OpenID national) sur laquelle les réseaux sociaux seraient contraints de s’appuyer et on aura ainsi bien plus de personnes responsables.

Cela ne peut fonctionner que dans une démocratie pour ne pas être liberticide bien sûr.
Les complotistes doivent se frotter le mains…
C’est dommage d’en arriver là, la nature humaine est ainsi faite.

propagande liberticide ! il faut relire les droits de l’homme !

L’anonymat essentiel à la liberté d’expression

Le principe même de la liberté d’expression tel qu’il est défini dans l’article 19 de la déclaration universelle des droits de l’homme, impose que « tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit ».

Afin de garantir ce même droit sur Internet, le 5 juillet 2012, le Conseil des droits de l’Homme, réuni dans la Salle des civilisations au Palais des Nations à Genève, a adopté une résolution qui affirme que : «Les droits dont les personnes jouissent hors ligne doivent également être protégés en ligne, en particulier le droit de toute personne à la liberté d’expression ». Résolution 20/8, Conseil des droits de l’Homme.

L’anonymat permis par Internet est donc la traduction concrète de ce droit fondamental à la liberté d’expression.

N’en déplaise aux réac…

C’est une vraie question, apparemment, EM a sa réponse, je ne suis pas totalement convaincu. En tout cas c’est un réél problème, il suffit de voir les réactions d’insultes et d’attaques disproportionnées. Cela me rappelle ce gars qui a appelé au viol et au meurtre de Nadia Daam, un pauvre gars déboussolé qui s’est senti fort derrière son clavier parce qu’il se sentait à l’abri de l’anonymat, qui n’aurait jamais rien fait mais qui aurait pu en pousser d’autres à l’acte.
En réalité, celui dont l’identité est connue devient la cible et la victime de ceux qui se croient inatteignables derrière l’anonymat.

Macron enfonce ici une porte ouverte : on n’a pas besoin de lui pour apprendre et/ou constater que les réseaux, que personnellement je nomme asociaux (oui, avec un seul s, vérifie si tu me crois pas) sont un terrain de joutes “oratoires par écrit” où une foule d’individus tous aussi pleutres les uns que les autres s’insultent copieusement sur tous les sujets possibles et imaginables en se protégeant derrière un minable et méprisable anonymat, pire que les automobilistes qui s’invectivent, invincibles qu’ils se sentent à l’abri de leurs véhicules. C’est l’image affligeante et pathétique d’une société d’aujourd’hui qui devient décadente et pitoyable.

Le roi des menteurs qui se plaint des fake news.
Un comble.

Garde ta répression et surtout CASSE TOI !!!

Interdire l’anonymat ça veut pas dire communiquer son identité à n’importe qui. Le but c’est simplement qu’on puisse poursuivre les personnes qui tiennent des propos pénalement répréhensible : racisme, homophobie, appel à la haine, insultes publiques, etc.

Je ne vois vraiment pas comment on peut être contre tout ce qui peut aider à punir cette fange.

c’est FAUX !!! La déclaration des droits de l’Homme ne contient RIEN concernant l’anonymat et encore moins la liberté d’expression qui permettrait de pouvoir dire tout et n’importe quoi.

La déclaration des droits de l’Homme ce sont des libertés associés à des interdits, le racisme par exemple est la première chose proscrite par cette déclaration et tout ce qui pourrait aider à punir ceux qui se lancent dans des diarrhées oratoires pour déverser leur haine sur les réseaux dont des propos pénalement répréhensibles, sera le bienvenue en accord avec la déclaration des droits de l’Homme.

Tu cite le conseil des droits de l’Homme mais visiblement tu n’as pas compris ce qui est écrit. En effet, l’anonymat n’est pas un droit hors ligne. J’en veux pour preuve qu’il est interdit de dissimuler son visage dans les manifs et qu’il est obligatoire de présenter ses papiers d’identité sur demande des autorités. Ca devrait donc être la même chose en ligne… à lire ta citation :slight_smile: