Commentaires : Photovoltaiques et photochromiques, les vitres du futur sont sur la bonne voie

Le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) dit avoir inventé, en partenariat avec l’université Pablo de Olavide de Séville, de nouveaux colorants photochromes.

1 J'aime

C’est marrant Sunpartner était parvenu à faire des cellules totalement transparentes en 2014 (de mémoire) : j’ai assisté à une démo.
Le jus qui sortait d’une vitre proche du format A5 n’était pas extraordinaire, mais il était bien là.

La boite et les brevets disparaissent en 2019 et voici que le sujet ressort.

Faire et refaire c’est toujours faire.

2 J'aime

Une vitre de ce genre avec les résultats obtenus jusqu’à présent permet de générer 70 watts avec une surface d’exposition de 3m², ce qui correspond à une fenêtre de 1m20 par 2m50.

C’est moins qu’un PC portable. Il faudra vraiment améliorer ce système de manière drastique pour arriver à des résultats viables et réellement exploitables.

Si la production d électricité se fait au détriment de la luminosité naturelle intérieur, surtout avec un rendement aussi faible, je ne suis pas prêt de franchir le pas.
Question con mais n’est il pas plus simple de se attaquer dans un premier temps aux surfaces non vitrées ?
Surtout que ça doit rendre le verre totalement non recyclable même si on est d accord qu’on ne change pas les vitres tous les 4 matins :grinning:

Vu l’urgence climatique et énergétique, on ne peut pas se permettre d’aborder les problèmes dans un ordre donné. Il faut justement aborder le problème par toutes les facettes possibles, pour peut-être trouver une utilité massive à des surfaces dont on pense aujourd’hui qu’elles sont inefficaces, voire inutiles. Bien sûr aujourd’hui, sur le verre, c’est trop léger, et à mon avis le fait que Sunpartner n’aie trouvé aucun partenaire vient de là : trop peu d’évolutions possibles ou une technologie encore à inventer.

Les surfaces non-vitrées sont déjà exploitées par des technologies assez robustes : géothermie, pompes à chaleur, panneaux photovoltaïques en silicium, etc. et d’autres sources d’alimentation électriques « vertes » (éolien, barrages hydroélectriques, moulin hydrauliques) sont déjà à l’oeuvre.

J’attends de voir le coût de ces produits au m² car vu les performances, il va falloir que cela ne soit pas trop cher par rapport à une vitre classique pour que cela se vende.