Commentaires : Paris : des "taxis volants" sur la Seine dès 2020

La préfecture de la région Île-de-France a validé, plus tôt en septembre, une dérogation pour la reprise des essais des SeaBubbles, ces devant apporter une nouvelle solution de mobilité dans la capitale.

Avec les JO de 2024 je pense qu’on va en voir des choses mises en place dans la capitale…

volant1
adjectif
1.
Capable de s’élever, de se déplacer dans les airs (pour un être ou un objet qui n’en est pas capable, en règle générale).

flotter
verbe intransitif
DÉFINITIONS
Rester à la surface d’un liquide, ne pas couler : Bouchon qui flotte sur l’eau.

… la langue française est quand même assez riche…

1 J'aime

Etant donné que le titre a des guillemets pour taxis volants (contrairement à celui de Ouest France) cela ne me choque pas. Surtout après avoir vu la vidéo.
Ces véhicules de flottent pas comme un bateau lorsqu’ils se déplacent.

alors on a aussi des “vélo volant” qui font pareil … ducoup on peut parler de voiture “du futur”, les " ne permettent pas n’importe quoi …

Bah avec les nouvelles technologies il va falloir inventer de nouveaux termes.
Pour moi cet engin ne flotte pas comme un bateau et ne vole pas. Et comme son contact avec l’eau diminue fortement quand il se met en mouvement, on ne peut plus appeler cela flotter je trouve. Mais ce n’est que mon point de vue. Et d’ailleurs, peut-être qu’il y a un terme qui existe déjà et que je ne connais pas.

1 J'aime

Et sinon, j’aurais pu directement écrire : “des hydroptères sur la Seine dès 2020”, car non, ces appareils ne flottent pas. Mais SeaBubbles parlent eux-mêmes de véhicules “volant au dessus de l’eau” : http://seabubbles.fr/en/bubble

Mon titre est correct parce que c’est ce que dit la marque, que le principe de la portance reprend celui utilisé en aviation, et qu’en deux mots seulement, vous comprenez la particularité de l’appareil et sa fonction.

1 J'aime

Argghhh encore une espèce invasive qui vient de je ne sais où. Elle va nous transmettre quelle maladie celle-là !!! Saleté de mondialisation !!! Après les coléoptères, voici les hydroptères. Encore un cousin du tigre asiatique!!!

2 J'aime

Faut arrêter de se foutre des gens en réchauffant une techno qui a 100 ans.

https://www.bateau-electrique.com/dossiers/histoire-bateau-electrique/

Je découvre une autre facette de Boeing grâce à ton lien :

Boeing PHM Pegasus en 1974

Le constructeur Boeing a construit pour la marine américaine des hydroptères de la classe PHM Pegasus (PHM signifie Patrol Hydropter Missile ). Motorisés par une turbine de 18 000 cv, ces hydroptères sont capables de naviguer à 48 nœuds (89 km/h).

1 J'aime

Tant que tu as besoin d’une surface d’eau pour avancer.
Tu ne vol pas, tu vogue.

On a marre de voir des titres délibérément
erroné chaque jour sur ce site.

1 J'aime

Alors c’est un taxi-voguant ! :wink:
C’est sûr que ce n’est pas le taxi de Korben…

2 J'aime

En planche à voile (windsurf pour les anglophones :wink: ) on parle de planer, à savoir glisser SUR la surface de l’eau, et non DANS l’eau… C’est le même principe avec ces foils, déjà utilisés actuellement en planche à voile, en surf, sur certains voiliers de compétition, et sur certains bateaux à moteurs, civils comme militaires.
Alors certes, ce n’est pas voler comme un avion, mais ce n’est pas non plus flotter ou voguer…
Et Anders Bringdal sait de quoi il parle, il a été un des meilleurs véliplanchistes au monde dans les années 80-90, avec plusieurs titres PWA à la clé ! :wink:

Ou alors on peut aussi arrêter de sodomiser les drosophiles, en fait ^^

Pauv’ bêtes :rofl:

Ca dépend qui s’en charge…:innocent:

Griti… Griti… Griti…

Je ne veux pas connaitre tes coucheries avec des mouches, quelles soient bleues ou vertes :rofl:

Maga83…Toi tu me cherches en ce moment !!!

:sweat_smile: