Commentaires : Ondes électromagnétiques : comment réduire notre exposition?

Avec un smartphone dans notre poche, la multiplication des objets connectés dans la maison ou encore l’extension du réseau de téléphonie mobile, notre exposition aux ondes électromagnétiques n’a jamais été aussi importante dans notre environnement quotidien. Du domicile au travail en passant par les transports, elles ne nous quittent jamais. Tour d’horizon des bonnes pratiques à mettre en place pour réduire notre exposition.

3 J'aime

Franchement très chouettes vos explications ! Bien joué !

2 J'aime

Très bon sujet. Le fait de préférer le wifi à la 4G pour une utilisation à la maison des smartphone ne serai-t-il pas un bon conseil à donner aussi?

Excellente question (et article aussi).

1 J'aime

En effet, un très bon article et merci pour les liens intéressants aussi :slight_smile:

1 J'aime

Quand je vois mon train : des dizaines de voyageurs avec smartphones et tablettes, parois métalliques… ça doit être un vrai micro-ondes !

Tant que vous raisonnerez en assimilant le courant continu et basse fréquence qui traverse les conducteurs avec les courants haute fréquence qui circulent à la périphérie des conducteurs, vous aurez des craintes sur les effets des radiations électromagnétiques. Or, depuis monsieur Tesla au debut du 20eme siècle on sait que plus la fréquence est élevée moins la pénétration dans le conducteur est importante. Le 2,7 GHz pénètre un conducteur en cuivre sur qq microns, et bien moins sur une peau qui a une conductivité moindre.
Une récente étude Australienne renforce une ancienne étude Anglaise qui démontre que les personnes se déclarant électrosensibles sont incapables de dire si un équipement réputé radiatif est en fonctionnement ou est déconnecté et n’ est pas en fonction.

3 J'aime

Pareil avec une barre d’immeuble, box internet avec Wi-Fi activé pour la plupart, antenne 4G à proximité et 5G en tests, 1 compteur Linky par logement, au moins un smartphone par résident, tablettes, wearables, des plaques à induction, des systèmes d’accès 3G/radiofréquence et peut-être par chance on trouvera même quelques téléviseurs à tube cathodique…

Ah quand même ! j’ai cru que personne ne réagirait à cet article bourré d’erreurs.

Merci

Contrairement à ce que dit l’article, il existe bien un consensus scientifique concernant les ondes électromagnétiques et celui-ci va sans équivoque dans le sens de l’innocuité des ondes utilisées pour les télécommunications.
Le compteur Linky ne présente aucun risque sanitaire. Il produit moins d’onde électromagnétique que n’importe quel appareil electro-ménagé, votre frigo par exemple produit bien plus d’ondes dans des fréquences similaires.

Le problème vient encore et toujours de ce que relaient les médias qui donne bien plus facilement la parole à un charlot qui n’y connait rien mais dont le discours instaurera la peur plutôt qu’à un expert dans le domaine qui pourrait rassurer tous le monde. Evidemment, la peur c’est vendeur, ça fait du clic et puis les gens reviennent pour savoir à quel point ils sont en danger.
C’est simple, c’est justement quand un discours nous touche (du genre « Ce --insérez ici n’importe quel truc nouveau-- met en danger vos enfants ») c’est là qu’on risque de se faire avoir par des vendeurs de peur et c’est là qu’il faut vérifier l’information. Non pas en cherchant ce qui la valide mais au contraire essayer de trouver ce qui pourrait l’invalider. C’est en mettant à l’épreuve les arguments qu’on s’assure qu’ils sont solides pas en cherchant juste à les confirmer car on trouvera toujours quelque chose qui confirme ce qu’on pense, c’est d’ailleurs pour ça que certains croient dur comme fer que la terre est plate, ils ne font que regarder les éléments qui confirment leur idée sans même chercher les innombrables arguments qui vont à l’encontre de leur pensée.

Posez-vous juste la question : sachant que les téléphones portables et le WiFi sont généralisés depuis déjà plus de 20 ans, ne pensez vous pas que s’il y avait le moindre effet sanitaire nous serions déjà au courant ?

Voici deux liens vers le site de l’OMS si vous souhaitez vous renseigner sur le sujet :

1 J'aime

Si on peut prouver l’existence d’un phénomène, il est compliqué de prouver l’inexistence. De fait, il est quasiment impossible de prouver que les ondes sont sans aucun impact sur la santé.

Imaginez : comment feriez-vous pour prouver que les chausettes en laine sont /sans impact/ sur la santé ?
On peut faire des stats et des corrélations, déduire que vraisemblablement il n’y a aucun lien, mais aucune affirmation à 100%. Alors que si on découvre 1 type qui présente une allergie, on peut dire que oui, dans certaines conditions, les chaussettes en laine ont un imact négatif sur la santé.

Il a été montré que les personnes électrosensibles souffrent d’une vraie pathologie : elles ont des symptômes réels et durables. Mais elles ne peuvent pas détecter si un appareil à proximité (et caché) émet des ondes ou pas. C’est l’équivalent « maléfique » de l’effet plaebo : l’effet nocebo. Si je pense que quelque chose est nuisible, il peut finir par l’être pour moi.

Ce n’est pas pour autant une raison pour dormir la tête sur son smartphone : éteindre son smartphone la nuit ne peut faire de mal à personne.

Les ondes électromagnétiques ou les ondes radio ? Je croyais que les ondes électromagnétiques c’était la lumière - on me l’a enseigné comme ça à l’école et en prépa ingénieur-.

Allergique aux ondes électromagnétiques Wi fi entre autre.
Cela m’empêche de dormir
La wifi des voisins perturbent le sommeil.
Pourquoi ne pas l’éteindre la nuit elle ne sert à rien et consommé de l’électricité pour rien.

Les ondes radios sont des ondes électromagnétiques dont la longueur d’onde est supérieur à 1 mètre. Tu devrait peut être revoir tes cours :wink:

Bel article de pourri qui va encore ajouter à la désinformation qui circule amplement sur le sujet. La première question devrait être « Faut-il limiter son exposition aux ondes » et le consensus scientifique est assez clair sur ce sujet : non, sauf cas extrême.

C’est aussi débile que si je sortais un article « Comment limiter son exposition au bois : fuyez Ikéa si vous voulez vivre !!! »

Faites-vous traiter pour la dépression au lieu de chercher des explications débiles. Bisous.

On peut faire les études qu’on veut, il y a le vécu.
Je suis électro-sensible…mais pas à toutes les ondes.

Je réagis aux ondes dans les 900Mhz (GSM), DECT (+/- 1900Mhz) … J’ai passé des tests, on peut constater les réactions (maux de tête) mais pas les expliquer.

Je ne peux pas mettre un GSM (sur réseau 2G ou 3G) ou un appareil DECT proche de mon oreille (la céphalée est quasi immédiate)…j’utilise donc toujours le haut-parleur (pas pratique en public) ou un casque bluetooth (je ne réagis pas du tout aux ondes du bluetooth)

Par contre, si le GSM est en VoLTE (2400Mhz, mêmes fréquences que le bluetooth) alors je peux m’en servir normalement…

Je peux manger des kilos de cacahuètes sans problème…sauf peut-être prendre du poids… certaines personnes ont des allergies tellement sévères qu’une seule cacahuète peut les tuer (réaction anaphylactique)

Alors dire à quelqu’un qui pense que le wifi perturbe son sommeil de soigner sa dépression, c’est juste une réaction agressive pas très intelligente.

Tu peux dormir la tête contre ton routeur sans problème…c’est super pour toi…mais ce n’est pas nécessairement la même chose pour tout le monde.

Et, pour info, je laisse mon WIFI allumé 24/24 dans la pièce juste à côté de ma chambre sans aucun problème…

L’allergie est un phénomène réel qui peut être facilement observé. L’intolérance aux ondes n’est pas un phénomène, les études en la matière ayant échoué à démontrer l’existence de la sensibilité aux ondes. Le protocole n’est pourtant pas compliqué à mettre en place : tu prends une personne se prétendant électrosensible, tu l’isoles au maximum des ondes et par processus en double aveugle, tu l’exposes ou non pour définir s’il y a une corrélation entre présence d’ondes et symptômes.

Bref, avant d’expliquer un phénomène, on se pose la question de l’existence du phénomène.

La dépression est généralement la première cause de symptômes sans explication physiologiques : fatigue, maux de tête, manque d’énergie… et il y a bien entendu l’hygiène de vie. Mais les gens ne peuvent pas accepter cela, donc ils se trouvent des excuses à la con : sensibilité aux ondes, maladie de Lyme chronique… c’est tellement plus simple que de chercher la vraie origine du problème.

1 J'aime

Non il ne semble pas exister de consensus concernant la nocivité avérée ou non des ondes électromagnétiques. Chaque étude citée en exemple ne fait que servir l’argumentation de celui qui la présente, son interlocuteur pouvant faire la même chose en citant une autre étude avec un avis contraire.

Quoiqu’il en soit, il existe à ce jour des normes comme le DAS notamment sur les smartphones (fixé par l’ANFR), qui peuvent nous laisser entendre que la sur-exposition à certains types ou fréquences d’ondes n’est peut-être pas des plus recommandables. Sont-telles réellement nocives ? Là est la question mais ce qui est sur, c’est qu’elles sont là, alors autant se poser la question.

Quand à l’argument : « ça fait 20 ans qu’on fait ça, s’il y avait le moindre souci on le saurait », je pense que l’on peut citer bon nombre d’exemples ou cet argument nous a réservé bien des surprises.

Et non, je suis ni collapsologue, ni conspirationniste et je suis bien convaincue que notre Terre est ronde. :slight_smile:

1 J'aime