Commentaires : NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards

Cela fait quelques semaines que les spéculations vont bon train concernant un éventuel rachat de la société ARM par NVIDIA. C’est désormais plus qu’une rumeur, les deux acteurs seraient en effet en discussion avancées.

Juste pour info, « faire sens » n’est pas français.

2 J'aimes

Oui un dérivé de la traduction « to make sense » mais bon avec tout les anglicismes qui existe on est pas à ça près non plus.^^

1 J'aime

Clairement et on l’utilise tous alors qu’on pourrait tout simplement dire « être sensé », la faute à nos diplômes généraux donnés à des gens n’ayant pas le niveau ou la culture et à notre faculté d’imiter les erreurs qu’on peut lire partout :sweat_smile:

PS : perso je me relis au moins 3 fois sans être sûre de ne pas avoir fait une faute quelque part, et cela juste sur quelques lignes et mon temps passé sur internet n’améliore pas la chose… :shushing_face:

Il y a quand même de forte chance que la société soit seulement mise sur les marchés.
On voit déjà l’actionnariat futur : Softbank, Blackrock, Vanguard, JP morgan, Nvidia, Qualcomm, Apple.
Et tout le monde est content.
Par les temps qui courent, je ne serais pas contre une solution européenne, même avec le brexit.

1 J'aime

Ce serait une catastrophe… si seulement SoftBank ne s’etait pas mis dans la misere avec WeWork :frowning:

1 J'aime

Si si c’est parfaitement français.

1 J'aime

Pas pour l’Académie Française ni pour aucun dictionnaires aux dernières nouvelles. Si je me trompes, autant pour moi, mais au jour d’aujourd’hui, c’est dur de dire que c’est du français correct comme même.

4 J'aimes

la faute à nos diplômes généraux donnés à des gens n’ayant pas le niveau ou la culture et à notre faculté d’imiter les erreurs qu’on peut lire partout

Bah, quand on voit les « élites » bien diplômées dans les grands groupes se la péter à coup d’anglicismes, je ne sais pas s’il faut trop s’y fier. Et encore, c’est quand ils ne font pas leur présentations complètement en anglais… alors que tout les spectateurs sont français.

3 J'aimes

Dans un article sur notre ministre de la santé au sujet des masques (lu hier), il a utilisé l’expression « faire sens ». Donc si les politiques l’utilisent dans les médias…
C’est comme la digitalisation: même la direction d’une boite high tech française l’utilise…

Le combat est clairement perdu pour moi.

Je suis bien d’accord, d’ailleurs en me relisant je pense qu’on dit faculté à imiter et pas faculté d’imiter… la langue française est quand même bien chiante :sweat_smile:
Si on rajoute à ça le truc qui dit que l’écriture est la science des imbéciles, je rejoins GRITI, c’est perdu d’avance :stuck_out_tongue_winking_eye:

« Faire sens », c’est « être du bon sens »
Et « au jour d’aujourd’hui » cité un peu plus, ça m’écorche les oreilles. C’est simplement « de nos jours », « actuellement », « a ce jour », maintenant", ou « aujourd’hui » tout cour !
Aujourd’hui, c’est déjà au jour de ce jour. Alors au jour d’aujourd’hui, c’est au jour du jour de ce jour…
Faire évoluer la langue, c’est une évidence, mais pour moi, ça, c’est une m…

4 J'aimes

Viré ? Qu’est-ce que je vais devenir ? Je suis ministre, je ne sais rien faire !

Au Québec, c’est aussi la remarque que l’on se fait. On dit souvent à l’oral « cela fait du sens » (traduction littérale de l’expression anglaise) mais à l’écrit on mettra plutôt « avoir du sens ». Mais bon, ce n’est pas l’Académie française mais son pendant québécois.

http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=3499

Par contre, étrangement, on ne dirait jamais « cela fait sens ».

[ C’était l’information inutile du moment ]

1 J'aime

Et si ARM était une coquille vide ? Je veux dire, aussi bien Apple qu’Intel et d’autres ont déjà le savoir faire pour perfectionner et créer des gammes de processeurs reposant sur cette technologie depuis que SoftBank a fournis des licences aux plus grands acteurs du marché… Ca fait cher la recette du gateau au yaourt ! :slight_smile:

2 J'aimes

Tu as les licences, mais aussi les royalties.
Aussi, quand ARM vend une architecture a un fabriquant, c’est uniquement cette architecture, pour la nouvelle version, faut repasser a la caisse!

A mon humble avis…

L’Académie française ne fait pas évoluer la langue (elle n’existait pas au Moyen-Age, elle ne date que de 1635), elle détermine le bon ou le mauvais usage des mots par le biais de son dictionnaire auquel elle rajoute tous les ans des termes et expressions nouveaux agrémentés d’une définition pour leur donner sens.

Ce sont ceux qui utilisent la langue qui la font évoluer (en bien ou en moins bien) car entre le vieux français de Rabelais (qui se souvint des sermons de Frère Jean de Entommeurs ?), celui du Siècle des lumières (Voltaire avec Zadig ou encore Micromegas) ou encore celui d’aujourd’hui (McSolar ou Thiéfaine par exemple) c’est l’usage qui provoque l’évolution. Déformations, apports des langues étrangères, usage courant à tord etc. Ce sont autant d’éléments (et j’en passe…) qui font que nous ne comprenons plus le vieux français (hormis les érudits) et que nos ancêtres ne nous comprendraient pas .

Alors « faire sens » en snobant les académiciens, cela me pose pas de problèmes, du moment que mon interlocuteur me comprenne. Et rien ne nous dit que dans 20, 30 ou 50 ans, le terme « faire sens » ne sera pas inclus dans le dictionnaire.

« Morphée » a été supprimé du dictionnaire alors que « p.te » y a été ajouté en mot nouveau… Paradoxe de la langue française.

Et le futur d’ARM ne sera qu’une histoire de gros sous…

1 J'aime

Plutôt que filer 7.5 B€ pour un constructeur moribond automobile voilà un secteur qui mériterait au niveau européen ou national de débourser 32-35B€ afin d’éviter aux US de disposer de quasiment 100% des patents processeur. Intel, AMD, NVIDIA, MIPS, POWER, Sparc M8, etc…
Et si on ajoute les FPGA, et DSP, on peut se retrouver a l’âge de pierre en cas d’embargo technologique comme ils ont l’habitude de faire.

8 J'aimes

Que dire du mot « évolution » qui est utilisé pour parler de « régression » ? :slight_smile:

1 J'aime

L’écriture est simplement là pour laisser une trace de la parole, après pour embêter les non sachants, les non scribes des règles ont été mise en place et ce qui arrive de nos jours, la déconnexion entre l’oralité et l’écrit est pathétique.
Charlemagne ne savait pas écrire…
avant l’écriture c’est juste la préhistoire et elle a durée 300 000 ans sans que nous n’en souffrions…