Commentaires : Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains

Ce mercredi matin, avec près d’une heure de retard, Elon Musk a pris la parole pour lancer la présentation des avancées de Neuralink. Sa quatrième start-up pourrait faire son premier test clinique sur humain d’ici 2020.

3 J'aime

ça vous fait pas flipper ? bientôt le retour de Frankenstein…

3 J'aime

On se rapproche de la Matrice…

1 J'aime

Très intéressant, les possibilités sont potentiellement infinies, si l’éthique ne bloque pas sa route.
Pouvoir retrouver la vue après une cécité totale, ou même profiter d’une vision augmentée, ou encore piloter une interface informatique avec le cerveau, l’avenir de l’être humain augmenté s’annonce plutôt excitant.
Ou même en usage récréatif/ludique, un système de réalité virtuelle à travers l’interface cerveau-machine. Par contre on sera probablement encore loin du système AmuSphere qui n’est qu’un wearable, même en 2026. Il faudra sûrement passer par un implant cérébral ici, c’est quand même plus intrusif.

4 J'aime

Humanity 2.0

Soit j’ai pas compris le concept, soit tu t’emballes un peu beaucoup… en quoi une liaison depuis le cerveau VERS un ordinateur pourra permettre à un aveugle avec une cécité totale de retrouver la vue ???

nul part il n’est question de faire le sens inverse ordinateur -> cerveau, ça ne va que dans un sens, de l’humain vers la machine!

J’ai au moins une réponse pour toi XD.

  1. DTC
5 J'aime

oouuuhh le malpoli !

Musk n’a rien inventé.
Des travaux avec des patients ayant des implants cérébraux sont déjà en cours notamment en France à des stades bien plus avancés :

1 J'aime
  1. Étant donné que le flux ne va que dans un sens, le cerveau ne risque rien.
  2. Les médias font déjà un excellent travail et le contrôle est meilleur en France qu’au USA, le fait qu’une majorité de personnes pensent le contraire est déjà une preuve d’efficacité du système en soi.
  3. Les algorithmes y arrivent déjà très bien quotidiennement et avec l’arrivée d’IA dédiée et le big data, pas besoin d’implants hors de prix pour cela.
  4. DTC évidemment. Quelle idée de poser une question pareille ici.
  5. Le retour se fait par les sens de la personne vers son cerveau, l’intelligence reste dans le cerveau et non l’objet qui n’est qu’une interface de transmission de commandes. Pour les exemples de prothèses qui rendent la vue, c’est un autre sujet.
1 J'aime

Dans la nouvelle de Shelley, Frankenstein est le nom du savant qui réanime la créature faite de morceau de cadavres, pas le nom de la créature elle-même. D’autre part, cela n’a rien à voir avec un bête implant.

Ignobles ces expérimentations sur les animaux.

PS: pourraient être des personnes paralysées (avec un e)

Ce qu’il me semblait aussi.

Sauf que en France c’est des chercheurs, donc on est loin de l’éventuelle disponibilité pour tout un chacun. Il n’a rien inventé, mais il est dans les starting block pour proposer sa solution pour tout ceux qui pourront en paye le prix …
Ah si seulement on avait un lien efficace entre chercheur et entreprises en France …

1 J'aime

Plutôt “drôle” de se dire que les premières personnes évoluées seront donc des personnes handicapés.

Cool… on va pouvoir jouer à Call Off sans toucher à un clavier/souris.

musk a trouvé son premier cobaye humain, il s’agit de mokocchi

Putin mais qu’il test sur lui bordel de cul de chiotte

Qu’il test sur lui ou sur les gens qui font de la recherche sur des enfants et des humains par la contrainte … je dis ça je dis rien