Commentaires : Malgré la fermeture de son usine de Fremont, Tesla pourrait être rentable au Q2 2020

Dans un nouvel email envoyé à ses employés, Elon Musk affirme que Tesla est proche du seuil de rentabilité au second trimestre 2020. Et ce malgré la crise sanitaire et économique qui a secoué ses usines de production presque deux mois durant.

Même s’ils ne le sont pas, ils seront celui qui a le moins souffert de la Covid quand même. L’avenir est aux voitures écologiques propres et les gens en ont eu un avant goût (sans l’arrière-goût habituel de fumées toxiques) lorsque nos économies de sur-consommation se sont arrêtées pour un temps trop court.

Beaucoup ont compris en prenant de temps de vivre à un rythme différent, au lieu de métro-boulot-dodo aliénant habituel, et ont pris le temps de respirer, de contacter la nature, prenant conscience de son importance vitale et de l’urgence de la protéger.

J’ai beau être pour le VE et en posséder un moi-même, je me refuse à les cataloguer voitures écologiques propres. Ce sont juste des véhicules moins sales.

3 J'aimes

C’est ce que je dis, 100 fois moins sales que les pétros, si on inclut tout : extraction du pétrole, transport, raffinage, distribution et brûlage, sans aucune possibilité de recyclage.

  • Extraction avec ses guerres et ses déversements.
  • Transport avec ses dangers, encombrement (trains, pipelines, pétroliers), ses coûts et ses déversements.
  • Raffinage avec son énorme consommation d’électricité, l’usage de Cobalt (26% du total mondial en y ajoutant le cobalt des pots catalytiques), les dangers, la pollution générée, le gaspillage.
  • Distribution en encombrant les routes de poids lourds, destruction des routes, déversements bis bis. Et puis se vider le porte-feuille au gré des caprices du grand cartel pétrolier.
  • Brûlage avec perte de plus de la moitié de son énergie potentielle par frottement, résidus et surchauffe constante de l’archaïque moteur à explosion, émission de CO² et d’une centaine d’autres toxiques juste sous notre nez, provoquant maladies pulmonaires, hépatiques et neurologiques, et des millions de morts prématurées chaque année aussi.

Il est difficile de conclure quoi que ce soit sur Q2, ce n’est pas représentatif.
Primo le systeme de tesla fait que les ventes se font par le net, donc les ventes ont continué pendant que les autres constructeurs voyaient les concessions fermées ou avec peu de clients voulant se déplacer. Qui dit ventes dit argent qui rentre.
Secondo, coté usine, la production a forcément été ralentie mais aux USA ce n’est pas comme en France, quand t’es confiné chez toi, pas au travail, tu n’es pas payé, donc les jours d’arret ou ralentissement n’ont pas couté cher à Tesla. Résultat, de l’argent qui rentre mais peu de perte liées à l’arret de l’usine. Au final un trimestre qui s’en sort bien.

Quand à la pollution on sait très bien que les VE ne font que déporter la pollution ailleurs, pas l’éliminer.
Rexxie, tu me fais rire avec ton écologie de l’air pur, des voiture thermique pollueuse, dans un pays qui pratique la fracture hydraulique, est 4eme producteur mondial du pétrole et qui est 9eme au rang mondial de la pollution Co2. La Canada produit 3x plus de CO2 par habitant que la France, Ca fait un peu le donneur de leçon aux autres mais qui oublie que c’est pire chez lui.

2 J'aimes

Ben non, ça n’est pas ce que tu dis. Une voiture 100 fois moins sale n’est pas une voiture propre et écologique, c’est une voiture 100 fois moins sale…

1 J'aime

2 fois moins sale, c’est déjà très optimiste …
Cela ne fait que déplacer la pollution, pas plus.

80% de l’électricité au niveau mondial vient du fossile, qu’il faut aussi extraire, rafinner, transporter, etc…enfin, cela permet aux écolos des villes de pouvoir faire l’autruche.

https://www.planetoscope.com/Source-d-energie/1811-production-mondiale-d-electricite.html

1 J'aime

Moins polluantes pourquoi pas, mais voitures écologiques faut arrêter de fumer la moquette! Les voitures poussent pas dans un champ bio.

Au contraire, la tendance va être au télétravail avec des voitures qu’on utilisera toujours moins. Du coup, on peut se demander si les gens seront encore prêts à se ruiner pour des voitures aussi chères.