Commentaires : L'UE envisage de créer un fonds de 100 milliards d'euros pour contrer les géants du numérique

La Commission européenne souhaiterait concurrencer les GAFA en créant un super-fonds de plusieurs dizaines de milliards d’euros.

“l’UE pourrait établir une nouvelle stratégie très coûteuse visant à bâtir le Amazon, le Facebook, le Tencent, le Baidu ou le Google européen”

Haha ce qu’il faut pas lire, ils se défoncent à quoi tous ?

1 J'aime

Pourquoi pas ? je préfère voir l’Europe tenter quelque chose, que laisser les US faire tout comme ils le souhaitent et surtout qu’on y soit dépendant… que ça fonctionne ou pas ça …

6 J'aime

Surtout qu’Amazon (commerce électronique ou AWS?), Facebook ou Google (ou Alphabet?) ne font pas la même chose…
Il faudrait donc déjà choisir quel genre d’activité ils aimeraient concurrencer. A moins que ce soit toutes et là…

2 J'aime

Il va falloir changer les mentalités. Personnellement je n’achète jamais rien sur Amazon avant d’avoir vérifier sur Cdiscount si il y avait un prix équivalent. C’est la moindre des choses…

5 J'aime

C’est au contraire des sensé … et c’est évidemment très facile !
Suffit de le vouloir et de rendre la RGPD encore plus restrictive et applicable avec des sanctions énormes ! Suffirait également de casser la neutralité du net et de faire payer des boites comme netflix pour les réseaux !
Le coeur de métier des GAFA s’en trouveraient fracassés !
En fait, c’est etrremement simple.
Qwant et quelques autres sont bons mais manquent juste d’appuis et d’un peu d’argent. En Europe on a appris à etre efficient quand on veut et Google est en train de se noyer dans ses contradictions

1 J'aime

faudrait deja peut etre que les grosses tetes française et allemande arretent de partir bosser aux usa alors que c est l etat qui leur a financé leurs études

3 J'aime

@BetaGamma

C’est à dire?

Enfin une bonne nouvelle. Mais pourquoi avoir attendu aussi longtemps ???

2 J'aime

Il faut arrêter de dire que c’est l’UE qui finance, l’UE prends l’argent aux pays contributeurs net et la distribue ou la gaspille comme elle le souhaite.
Ce gros machin ne fera rien de bon et détruira l’économie des pays contributeurs.

5 J'aime

Deja que facebook (privé) a une politique de confidentialité douteuse, alors j’imagine un truc corrompu comme l’UE voulant faire la meme chose, mais comme c’est pas US c’est cool… hein? non? ok pas grave. Ca serait chinois, meme combat

3 J'aime

C’est bien ils vont investir 100 milliards (donc ils ont les moyens de les injecter pour des problèmes moins virtuels), allez dans le meilleur des cas cela va permettre de créer des startups et autres sociétés innovantes… qui seront plus tard rachetées par Google ou Facebook :wink:

3 J'aime

les milliards ne suffisent pas pour creer un google, facebook, apple… il faut de la creativitE, des pubs, profiter de l’influence d’un pays aussi fort et mediatisE (quel pays ne suit pas les films et musiques americaines?), de mutiples echecs precendents (selection technologique)… et en plus on ne peut pas savoir ce que ca peut couter de demander a quelqu’un de quitter son gmail, youtube, amazon… pour utiliser gmx.de, mailfrance.fr, cdiscount, italiasocialnetwork…
bonne chance aux 100 milliards

3 J'aime

Vous ne comprenez rien. Les fonds européens tels que le FEDER sont distribués par…les Régions, les Etats. Pas par l’UE ! Sauf pour les 80 milliards d’aide à la recherche (Horizon 2020), qui est axée quasi totalement sur les projets de recherche conjoints de différents pays.

Oui mais cet argent ne tombe pas du ciel, il est injecté par les pays contributeurs net.
L’UE décide de la dispatcher comme bon lui semble, il faut arrêter de dire qu’on ne comprend rien, y’a un moment où il faut dire la vérité. L’UE ne finance rien, ce sont les contribuables des pays contributeurs net qui financent, les polonais ne financent rien par exemple, la Français et les Anglais, oui.

5 J'aime

Au lieu de sortir le principe “j’ai payé tes études maintenant reste ici sale ingrat”, mettons en place de quoi les inciter à ne pas voir ailleurs. Tant qu’il sera impossible de créer des boîtes pour garder nos “grosses têtes” (travail et salaires à la hauteur) on les regardera partir sans se retourner.

4 J'aime

Je ne sais pas si le seul fait d’y mettre les moyens financiers suffira. Prenez l’exemple de Google + qui a tenté de concurrencer Facebook, ça s’est soldé par un échec, et pourtant Google ne manque pas de moyens. Encore faut-il convaincre le consommateur de changer. Même si j’encourage la démarche je pense qu’il faudra d’autres leviers pour réussir, après je ne suis pas assez savant pour savoir lesquels…

4 J'aime

Il ne faut pas se leurrer, ce qui attire les jeunes (gros consommateurs de réseaux sociaux) sur les réseaux sociaux, c’est de pouvoir suivre les personnes (alias star) qu’ils aiment.
Et comme une grande majorité sont américaines (ou issue de l’industrie américaine), que ce soit pour la musique, le cinéma, les célébrités genre Hilton/Kardashian, si ces star n’ont pas envie de se mettre sur un réseau social européen, celui ci ne décollera jamais

La mort de Yahoo, ICQ, Caramail ou encore Alapage prouvent que les clients ne sont pas pieds et poings liés à un service en ligne. S’il y a mieux ailleurs ils se cassent.

2 J'aime

L’UE bénéficie de l’argent des états membres pour des projets qui impliquent toute l’Europe
Les états bénéficient de l’argent de leurs habitants pour les projets qui ne concernent qu’eux
Logique, juste, plus efficace que des batailles de clochers entre états populistes.

1 J'aime