Commentaires : Linux : les développeurs pourraient abandonner les configurations trop anciennes

Avec la prochaine version du noyau Linux, la communauté évalue la possibilité de stopper la prise en charge des plateformes techniques les plus anciennes, notamment celles reposant sur une architecture ARM.

il est normal que les architectures trop anciennes soient abandonnées à un moment ou un autre. Les machines sous par exemple powerPC ne doivent plus être très courantes en dehors des musés de nos jours :smiley:

4 J'aime

Quoi c’est un scandale, de la discrimination envers les vieux, faut de suite prévenir les droits de l’homme…

Bon ok j’en fais un peu trop mais vu que maintenant tout le monde surréagi sur tout, pourquoi pas pour les vieux PC, RIP.^^

4 J'aime

De toutes façon, ça n’a pas vraiment de sens de vouloir mettre la toute dernière version sur une vielle machine. Si on garde un vieux truc, c’est généralement pour des raisons de compatibilité, de vieux softs, … pas pour les dernières nouveautés.

3 J'aime

euhm…
https://www.powerpc-notebook.org/fr/

Ce lien c’est un projet. Tant mieux si il arrive à terme, mais perso j’y crois pas 2 seconde. Je veux dire que si il arrive à terme, t’aura quand même que deux pelés dessus, (quasi) aucun avenir commercial, et sans nouveau proc en développement, à part pour se la jouer nostalgique du bon vieux temps où les ordinateurs étaient mou du genou, ça ira pas bien loin.

1 J'aime

Ok alors il y a aussi ca par exemple : Raptor Computing Systems::Talos™ II Secure Workstation
Il y a aussi ce CPU qui est utilisé dans pas mal d’appareils embarqués : MPC55xx MCUs | NXP
Et je ne parle même pas des serveurs.

Donc même si cette architecture est clairement sur le déclin, elle n’est pas morte et son support n’est pas prêt d’être abandonné. Comme l’article l’indique clairement, seuls certains modèles sont potentiellement concernés. Pour les autres, on verra dans une dizaine d’années!

T’as l’air de suivre un peu la (sur)vie des powerPC. Par curiosité tu connaitrai des use case où ils ont un avantage concurrentiel sur du x86?

Non pas du tout…
Perso, si je devais abandonner l’architecture x86, j’irais z’yeuter du côté des offres basées sur ARM.
Je sais juste que le PowerPC n’est pas encore tout à fait mort. Il faut savoir que même après la fin de la production d’un truc, le support reste dispo pendant de nombreuses années.

Je sais bien, et c’est tant mieux. Mais bon normal aussi de les laisser tomber lorsque l’utilisation qui en est fait n’est plus représentative et ne constitue pas une niche sur un marché bien particulier.

Sinon je partage ton point de vue sur ARM.