Commentaires : L'inquiétude monte à l'international vis-à-vis d'hypothétiques "robots tueurs"

Les robots-tueurs sont bien présents dans l’univers cinématographique, « The Terminator » étant certainement l’exemple le plus célèbre. Pourtant, alors que les armes pleinement autonomes se rapprochent de plus en plus de la réalité, Human Rights Watch alerte une nouvelle fois sur le besoin d’une législation.

1 J'aime

La course à l’armement, c’est développer des techniques qui permettent de tuer (pardon, éliminer les menaces, c’est plus correct) le plus efficacement possible.
Partant de ce principe, on peut penser que toutes les industries militaires de notre pauvre planète font de la recherche en armes autonomes depuis longtemps, sans trop en parler parce que c’est le genre de chose qui passe mal dans l’opinion publique.
On a même l’impression que ceux qui s’inquiètent des conséquences passent pour de sympathiques idéalistes. Et c’est bien dommage.

7 J'aime

Comme dit en fin d’article, effectivement c’est inéluctable. Les pays qui ne se lancent pas dedans seront dépassés par ceux qui les utilisent. La fuite en avant comme elle existe pour tous les autres différents domaines.

1 J'aime

C’est un progrès technologique. Plutôt que d’envoyer de la chair humaine, les robots s’attaqueront entre eux. C’est déjà le cas dans l’espionnage, la guerre se passe sur internet. L’arme nucléaire ne servant qu’a dissuader l’ennemi.
La guerre avec des fourches a foin de paysans, ou des fusils a baïonnette du moyen âge, c’est terminé.

2 J'aime

C’est une vision plus idyllique… De mon point de vue, à cette époque de réchauffement climatique de raréfaction de l’eau potable, la seule conséquence c’est plus de guerre. Et dans toutes les guerres il y a des victimes collatérales et donc des pertes humaines.
Enfin la morale de la seconde guerre reste que la violence ultime même contre les civils préserve des vies, il faut en finir tôt et vite pour sauver le maximum de personnes… Que de risque… mais le ROBOT contre ROBOT n’évitera pas la chair humaine…

1 J'aime

Il existe déjà des « robots tueurs autonomes », produits et commercialisés par les « grands » pays. Certes, ils sont statiques mais assez efficaces, on les nomme mines antipersonnel.
Allez, bonne chance pour l’interdiction de la nouvelle génération !

2 J'aime

l’un n’empeche pas l’autre. que ce soient des robots qui soient en gagés, pas de problemes, MAIS ils doivent etres controlés par des humains au moment de faire l’usage de l’armement. c’est bien un humain qui doit prendre et assumer la decision de l’emploi de l’arme. qu’un drone soit capable de decoller, suivre un plan de vol, detecter une menace et alerter, puis revenir et atterrir en 100% autonome, aucun soucis, mais si, durant ce vol, il emploi de l’armement, alors seul un humain doit , en live, appuyer sur le bouton.

Si vous parlez de la bombe atomique, c’est faux.

Je ne suis pas vraiment d’accord sur le fait que « c’est toujours un humain en bout de chaîne qui donne les ordres ». Dans Terminator, les humains sont planqués, les robots se font la guerre. L’humain ne sert a rien contre des robots. Il ne peut que se cacher. C’est pour ça qu’on parle de robot vs robot. Le robot est la seule façon de se défendre et la seule façon d’attaquer sans risquer sa peau.
C’est un progres de l’humanité, tout se joue sur la dissuasion « m’as tu vu que je t’ai vu ? » …

Je préfère avoir affaire à un robot tueur qu’à un humain tueur, dans le premier cas, je n’aurai aucun scrupule à lui défoncer la tête avec tout ce que j’aurai sous la main, alors qu’un humain, tueur ou non,ça reste un humain

2 J'aime

Euh, pourrais-tu être plus précis dans ta réponse SVP?

Mille pardons mais les armes à feu ce n’est pas au Moyen-Age et les « fusils à baïonnette » ne datent que du XVIIIe siècle. Par contre, si le sujet est bien la place de l’humain dans le choix, pensez-vous que les soldats aient jamais eu le choix ? Tuer ou être tué, les fraternisations furent rares et fortement réprimées…

Qu’est-ce-que la guerre ? Qu’il s’agisse d’envahir ou de « se protéger », de détruire ou de « sauver » ; ce sont toujours certains voulant imposer leur volonté à d’autres par la force. Si vous avez peur que l’avenir tourne à la guerre de tous les robots contre tous les humains, c’est que vous supposez que toute l’humanité est dans un même camp ; sinon, les « destructions massives » et généralisées par des armes hors de contrôle présupposent qu’il n’y a plus d’armes conventionnelles ni de contre-mesures pour en venir à bout. Il me semble que nous pouvons faire confiance à l’humain dans son pouvoir de destruction supérieur à celui des machines qu’il crée. Par contre, je ne pense pas que l’armement en général soit un progrès au XXIe siècle même s’il le fut (peut-être) quand les animaux de la nature prenaient l’humain comme gibier. Actuellement, le seul progrès serait un désarmement généralisé…

2 J'aime

les Robots Tueurs et les Robots Policiers bien bien, comme ça fini les accusations de violence policière.

1 J'aime

Tu pourrais expliquer ce que tu veux dire par là ?
Je ne suis pas sûr de bien comprendre la logique …

Je crois -mais je peux me tromper- qu’il fait référence à Hiroshima/Nagasaki. L’un des arguments avancés par Truman, c’est qu’en lachant les bombes, les Etats-Unis ont mis fin plus rapidement à la guerre et ont évité un débarquement au Japon, ce qui aurait pu faire plus de victimes que les bombes.

(… alors qu’en réalité, il s’agissait d’abord d’impressionner les Russes).

Si on résonnait comme ça pour tout, on serait déjà mort ^^

Si c’est pour se battre avec des robots et des drones, autant régler le conflit sur BattleField

1 J'aime

@SlashDot2k19

Comme dit en fin d’article, effectivement c’est inéluctable. Les pays qui ne se lancent pas dedans seront dépassés par ceux qui les utilisent. La fuite en avant comme elle existe pour tous les autres différents domaines.

Tout à fait. Avec le risque de se prendre une attaque d’une armée de robots auquel on ne pourra pas faire face.

@zomurn

C’est un progrès technologique. Plutôt que d’envoyer de la chair humaine, les robots s’attaqueront entre eux.

Ne présumons pas de cela. Ne soyons pas naïfs. Ce ne sont pas les habitants qui intéresseront les attaquants, mais les ressources et les territoires. Car partout, la surpopulation s’installe.
Des territoires qu’ils auront tout intérêt à purger de leurs habitants pour y installer les leur.
Ne faites pas l’erreur de croire que parce que vous ne le feriez pas, d’autres raisonneront de la même façon.

@vidarusny

De mon point de vue, à cette époque de réchauffement climatique de raréfaction de l’eau potable, la seule conséquence c’est plus de guerre.

Ne vous laissez pas polluer par la comm’ écologiste qui veut créer des peurs.
Cela ne se produira pas, pour la simple raison que la terre est littéralement recouverte d’eau. Et qu’elle suit un cycle, on ne la détruit pas.
Par contre, la surpopulation est la lutte pour d’autres formes de ressource sera une cause évidente de guerre.

@chabgyver

Je préfère avoir affaire à un robot tueur qu’à un humain tueur, dans le premier cas, je n’aurai aucun scrupule à lui défoncer la tête avec tout ce que j’aurai sous la main, alors qu’un humain, tueur ou non,ça reste un humain

Dans le contexte d’un champ de bataille et dans l’état d’esprit d’un soldat, vous n’hésiteriez pas une seule seconde.
Et si tant est que vous sortiez de l’entrainement en gardant quelques états d’âme, voir quelques potes se faire dézinguer devant vous aurait tôt fait de vous les enlever.

1 J'aime

Alors tu ne survivrais pas neutre

Parce que là où l’humain est susceptible de faire une erreur et te laisser une chance, le robot n’en fera pas ^^

Quant à tuer un humain qui voudrait sans équivoque vous tuer, ça s’appelle de la légitime défense…et pour ceux qui en ont encore, de l’instinct de conservation

2 J'aime