Commentaires : L'école 42 va ouvrir son quatrième campus à Nice!

L’établissement co-fondé par Xavier Niel continue de s’étendre en France, avec un nouveau campus, dont l’ouverture est prévue pour le début de l’année 2021.

Niel devrait en ouvrir dans chaque ville de France de plus de 10 000 habitants. Il faut bien comprendre aussi que l’IA va, à terme, remplacer les devs. D’ici 50 ans c’est l’IA qui effectuera les développements.

Oui et l’an 2000 les voitures voleront :clown_face:
Blague à part, la développement ce n’est pas juste écrire du code, il y a toute une partie gestion de projet et organisation derrière, et ça ne pourra pas être remplacé à moins qu’on arrive à reproduire de la conscience humaine d’ici 50 ans.

2 J'aimes

J’ai l’impression qu’Il y a suffisamment de logiciels pour que l’IA s’entraine a en créer d’identiques puis d’autres ; on rappelle que l’informatique ce sont des 0 et des 1.

Je pense qu’il est nécessaire d’être développeur ou d’avoir des notions de développement pour comprendre de quoi il en retourne et à quel point il est inenvisageable de voir une IA programmer.

Il ne s’agit pas de mettre bêtement des 0 et des 1 dans un certain ordre.
C’est un peu comme si tu demandais à une IA de devenir psychanalyste, tant qu’il n’y a pas de conscience humaine développée ce genre de prouesse n’est pas possible

Mouais, déjà dans les années 90, il se racontait que les nouveaux outils de développement permettraient de se passer de développeurs professionnels.
Certaines entreprises y ont cru… et elles l’ont payé cher. Et 30 ans après, on y est toujours pas.
Et si un jour l’IA remplace les développeurs, ça veut dire qu’on aura des boites dont plus personne ne comprendra le fonctionnement. Croyez moi, ça posera de nouveaux problèmes.

Pour qu’une IA puisse se substituer aux développeurs humain il faudrait que cette IA soit elle même supérieure intellectuellement aux humains et donc qu’on franchisse cette « fameuse » singularité technologique à partir de laquelle perdre nos emplois de développeurs serait le cadet de nos soucis…

50 ans c’est largement suffisant pour creer une IA qui code comme un developpeur moyen d’aujd, reste a savoir si les besoins a cette date seront necessairement plus complexe qu’aujourd’hui sachant que la complexite du monde, en tous cas du monde des creations ‹ necessaires ›, est finie.

Un programme c’est des 0 et des 1, mais change un 1 avec un 0 et tu as un tout autre programme, le developpement par IA sera bien plus haut niveau avec une conscience des problematiques du monde materiel.

As tu développer ne serait-ce qu’une foi dans ta vie ?
Coder un logiciel demande le même niveau d’intelligence que d’écrire un livre ou peindre une toile.
Un logiciel doit être réfléchit à l’avance et répondre à un besoin lui aussi ciblé à l’avance.
Donnes une machine à écrire à un singe et il ne te fera pas un roman, de la même façon donnes des outils de développement à une IA (non consciente) et elle ne te fera pas un logiciel à partir de rien !

Qu’est ce que tu entends par IA consciente ? Parce que tu peux faire une IA bien robuste sans conscience aucune, une IA a qui tu dirais ‹ je veux faire louer des appartements de particulier a particulier › et qui te pondrait un Airbnb tout en te faisant des suggestions ‹ Voudriez-vous etendre ca aux hotels ? Pourquoi ne pas creer une plateforme parallele pour louer des bureaux ? … ›. Pas besoin de conscience pour integrer le monde reel dans une IA.

C’est déjà le cas dans un certain nombre de logiciels. Tu peux implémenter le logiciel, le configurer mais le nombre d’actions autorisés est très limité. Pour avoir des accès plus étendu il faut un mot de passe (parfois aléatoire) que seul le fournisseur connait … Pour l’admin, ou l’ingé qui met en place l’infra du coup le soft est une boite noire. Cisco est pas mal dans le domaine mais ce n’est pas la seule boite.
Concernant l’IA, si c’est pour faire du code exclusivement effectivement, ça doit être possible, mais il ça falloir que les IA évoluent (et la on ne parle pas uniquement de machine learning et d’algorithme) mais pour l’instant il doit très certainement manquer l’aspect architecture, design et imagination …

L’utilisation de l’IA , à mon avis sera possible dans un avenir proche, mais conduira (sans aucune pensée raciste) aux mêmes résultats que le choix de Microsoft de sous-traiter des pans entier de son OS en Inde: résultat, les sous-traitants étant rémunérés à la ligne, les programmes ont enflés démesurément, une IA sera à même de résoudre pratiquement tous les aspects du développement, mais il lui manquera toujours cette étincelle de génie qui marque les réalisations humaines. Des logiciels experts permettent de dessiner des coques de bateaux rapide, mais si l’utilisateur, n’a pas cette étincelle de génie le résultat n’apportera pas de progrès décisifs.
Le résultat sera quand même qu’une quantité de développeurs perdront leur gagne pain.