Commentaires : Le constructeur Alpine prévoit lui aussi un virage vers l'électrification

Alpine, la marque haut de gamme de Renault, a annoncé récemment sa volonté de se tourner vers l’avenir et de commencer à réfléchir à l’électrification de ses modèles. Une décision courageuse quand on sait que la griffe du constructeur réside dans l’ultra-légèreté de ses sportives.

Moi je verrais bien une voile sur le toît, ce serait nettement plus écologique que des batteries gavées de terres rares puisées dans les pays émergeants, AMHA ou on supprime le concept de la voiture de sport ou on assume !
Sans compter les centrales d’énergie qu’il faudra bien un jour ou l’autre que l’on devra construire pour recharger le parc français.

1 J'aime

Sauf qu’il n’y a pas de terres rares dans les batteries, c’est con.

Et, oui, faudra un jour construire plus de sources d’énergie, tu veux revenir à l’âge de pierre aussi ?

La vraie question à se poser concernant l’énergie utilisée par le véhicules est la quantité d’énergie totale qu’il a fallu pour remplir le réservoir, que ce soit avec un carburant fossile ou avec de l’électricité. Les déperditions dans le cycle d’extraction du pétrole (on perd jusqu’à 50% du pétrole de schiste lors de l’extraction), le transport puis le raffinage sont tels que je ne serais même pas surpris si la consommation des VE était inférieure à l’énergie utilisée pour faire le plein d’un VT. Ce qui voudrait dire qu’avant même de rouler avec un VT, on a déjà consommé l’équivalent de la recharge du VE. En définitive, arrêter le cycle du pétrole libère plus d’énergie que n’en ont besoin les VE pour rouler.