Commentaires : La CNIL sanctionne le ministère de l'Intérieur pour utilisation illicite de drones équipés de caméras

Le gendarme des données estime que l’État a illégalement utilisé des drones pour surveiller le respect des mesures de confinement, mais pas que. Il lui a adressé un rappel à l’ordre.

Un rappel à l’ordre adressé aux cow-boys… humm, heureusement qu’il y a des organes de contrôle et une vraie séparation des pouvoirs :slight_smile:

C’est bizarre quand même, partout on lit qu’on est en République bananière ou en dictature, bas oui parce que visiblement on a encore le droit de le dire et on voit que la CNIL rappel à l’ordre le ministère de l’intérieur.

Ce doit être une Fake new non.^^

1 J'aime

Rappel à l’ordre = sanction ?? C’est un bel exemple d’hyperbole ^^

C’est une sanction « dans la mesure du possible », mais ça a le mérite au moins de pointer du doigt la pratique vis-à-vis des drones et de mettre au courant les Français.

Et je connais certaines personnes qui, si une sanction financière contre l’État avait pu être possible, auraient dit « ahhhh l’hypocrisie : l’État qui donne de l’argent à une autorité administrative censée être indépendante mais dont le budget est fixé par l’État » etc. etc. :smiley:

et ca change quoi? ha bah rien, comme la décision du conseil d’état, le ministère de l’intérieur se torche avec

+1