Commentaires : ITER, le projet de réacteur devant maîtriser la fusion de l'hydrogène, célèbre le début de son assemblage

Le président français ainsi que les représentants de sept autres gouvernements participant au projet ITER se sont réunis mardi 28 juillet afin de lancer officiellement l’assemblage du réacteur expérimental Tokamak.

6 J'aimes

Le sujet m’intérésse, du coup, je me pose la question, si le projet est terminé dès 2024, que feront ils à cette date ?
on a fini, on s’en va ?

si tout est ok, pourquoi ne pas direct aller jusqu’au bout ? 2048, c’est un autre monde.
d’ici là, ils font quoi du site ?

2 J'aimes

Ils commencent à faire leurs essais et expérience dès 2024 (si c’est terminé) puis montent la charge petit à petit jusqu’en 2048 ou le projet devrait être à son maximum.

Suite à ça j’imagine que les différents pays décideront ou non de la construction de vraies centrales à fusion.

5 J'aimes

Ahhhhhhhhhhh ok, merci pour la réponse.
L’espace d’un instant j’avais cru lire qu’ils montaient le tout à titre expérimentale, qu’ils démarraient vaguement pour voir si ça marche et qu’ils laisseraient tout en plan dans l’éventualité d’une mise sur le marché en 2048+
Je me disait, ça n’a pas vraiment de sens.

oui ok, le site reste viable et exploité, comme tu dis, merci ^^

Cette centrale ITER est un prototype, elle va permettre d’apprendre, d’étudier, maitriser et améliorer nos techniques de la fusion nucléaire.
La fusion est bien plus propre que la fission qui est fortement radioactive, le problème de la fusion c’est qu’elle est très complexe et qu’à ce jour elle consomme plus qu’elle ne produit. Cela dit c’est la solution d’énergie de l’avenir. Mais pour y arriver il faut passer par les étapes d’apprentissage. Il y a eu les étapes en labo, maintenant on passe à une échelle plus grande de centrale à fusion nucléaire. Le but étant d’en apprendre plus, d’améliorer nos connaissances en vue d’un futur projet plus proche de ce que pourrait etre une centrale de production, mais pas avant 30 ans pour les plus optimistes. Mais il faut se lancer. Les besoins énergétiques de la planète ne font qu’augmenter et on ne pourra pas se contenter des panneaux solaires ou éoliennes. Le nucléaire à fission est dangereux et trop contesté par les écolo qui commencent petit à petit à imposer leur volonté au monde donc il faut passer à l’étape suivante dès maintenant car la route sera longue. Ca coute très cher, mais tous uni (USA, Europe, Russie, Chine, Japon, etc) on y arrivera.

12 J'aimes

ITER ne produira pas d’électricité. Sa mission est de prouver qu’une réaction de fusion nucléaire (avec production de neutrons de fusion) est réalisable sur Terre, et que cette réaction peut s’auto-entretenir. S’ils y arrivent, on passera à l’étape suivante avec un réacteur DEMO au Japon, qui lui sera conçu pour produire de l’électricité … si tout va bien.
Premier plasma d’ITER prévu fin 2025.

7 J'aimes

Au bas il va bien y avoir une branche minoritaire chez les écolos qui ne comprend rien au bouzin mais qui sera anti-ITER…

2 J'aimes

C’est fantastique de vivre ça, enfin un projet ambitieux d’envergure qui se concrétise !

3 J'aimes

Par définition, les pseudo écologistes sont anti-tout. Parce qu’au fond, le but est de se donner de l’importance en critiquant quelque chose.

La preuve, même une gamine sans compétence particulière qui viens du fin fond de la suède peut devenir mondialement célèbre au point de faire des discours devant les chefs d’état.

10 J'aimes

2048 ?
Bon !
Mon tombeau sera peut-être éclairé à la fusion.
Si on mettait autant de pognon dans la recherche fondamentale et dans le développement de ces technologies que dans le reste ça avancerait plus vite.

1 J'aime

C’est clair, rien que le terme nucléaire les fera bondir, c’est viscéral chez eux, même si la fusion nucléaire n’a rien à voir avec la fission nucléaire. La fusion ne générant quasiment aucun déchet ou risque radioactif.
Mais comme tu le dis un bon écolo refuse tout, d’autant que ce mouvement se radicalise de plus en plus.

2 J'aimes

Ha ben non !

Les écolos contre ITER
C’est déjà fait …
et depuis longtemps.

4 J'aimes

Un autre pour le plaisir

https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=4258

Haha excellent! Toujours des pequenauds pour crier au loup.

3 J'aimes

J’ai bien compris que Iter est un prototype pour l’expérience. mais si cela fonctionne pourquoi ne peut-il pas générer de l’électricité comme la version finale ? Histoire de gagner 30 ans

2 J'aimes

Oh là, ça va assez vite en conjoncture, pour avoir au le privilège de visiter et de pourvoir passer un peu temps avec l’un des scientifiques (spécialiste des suppuras), ITER n’a pas du tout vocation de produire de l’électricité (il est pas conçu pour ça), c’est un réacteur expérimental et son but est de valider les solutions technologiques.
L’objectif de rendement d’ITER est de produire 500MW d’énergie pour 50MW de chauffage pendant des durée de 400 à 600 secondes, actuellement le jet c’est 16MW pour 24 MW de chauffage.
La seconde étape vers 2048 est de lancer la construction (sur un autre site, autre pays) d’un prototype avec les solutions retenues, l’objectif final étant d’avoir un réacteur fonctionnel (industrialisable et « peu couteux ») vers 2100…
Aussi l’un des gros défi ça sera les tuiles du tokamak actuellement aucun matériau arrive a résister pour un fonctionnement en continue on en est très loin, c’est peut être l’un des gros verrou technologique à faire sauter, ils auront 20 ans pour trouver la solution …Wait and see

1 J'aime

La fusion nucléaire… Malheureusement personne d’entre nous , quelque soit l’âge ne verra la fusion fonctionner sur le plan industriel… D’ici là ça fera un bon gros paquet de CO2 craché par les centrales à charbon dans l’atmosphère… Et le cap des 3 degrés sera passé. Avec l’argent et le jus de cerveau perdu par iter on aurait déjà des centrales à fission de 4emes génération…

1 J'aime

L’un n’empêche pas l’autre sinon on n’avancera jamais vers la fusion. L’évolution de la fission est surtout bloqué par les lobbys anti nucléaire et paradoxalement prétendument écologistes :confused:

1 J'aime

D’accord++++ sur la deuxième partie de votre propos.
Pour la première c’est plus nuancé. Oui la fusion c’est magnifique, mais avec le problème climatique il y a une réel course contre la montre ou chaque € dépensé doit être fait du mieux possible. Au début j’étais ultra pro ITER/fusion, mais quand j’ai compris l’enjeu avec le climat… Les choses ont évolué.

Et oui les types de Greenpeace feraient mieux de protester devant les centrales a charbon allemandes quand on voit le ravage ! Je vous invite a regarder sur Google earth le carnage de l’Allemagne de l’est, toutes les tâches marrons sont des mines a ciel ouvert!

Il s’agit la d’une recherche fondamentale

Au passage l’article sur « réseau sortir du nucléaire » est un ramassis d’ineptie sans fondement / argumentation et sans AUCUNE SOURCE sur les faits avancés.

Y’a un moment faut pas déconner…