Commentaires : Guide crypto : Tout comprendre à la blockchain

Tout le monde en a entendu parler, mais peu parviennent à se faire une idée précise de ce qu’est la blockchain. Et pour cause, beaucoup d’articles qu’on peut trouver sur le sujet sont truffés d’anglicismes et de mots tirés du jargon de la bourse et des informaticiens. De fait, on peut vite avoir l’impression que cette technologie, qui se rattache au Bitcoin et aux crypto-monnaies, ne peut intéresser que les experts.

1 J'aime

C’est faux. La blockchain était censée tout révolutionner exactement comme vous le dites au début, mais la hype est redescendue très vite depuis quelques mois, en témoigne la débâcle de KODAK en bourse qui a tenté une première fois de se relancer avec leur Kodak coin, puis ensuite avec un prêt de l’état américain pour financer une activité lié au covid (qui finalement a été annulé à cause de pseudo malversations financières des dirigeants) et toutes ces tentatives ont échouées à faire remonter la pente au cours de bourse.

La dernière société en date à vouloir faire du buzz sur une blockchain fut ATARI avec son ATARI COIN.

On se souviendra aussi d’une société qui vendait des boissons et qui a vu sa capitalisation monter en flèche du jour au lendemain, juste parce qu’elle avait rajouté “blockchain” dans son nom. (Et qui depuis a revendu ses activités de boissons entièrement pour devenir une coquille vide)

Bref, bien que bitcoin lui même semble renouer avec un certain attrait dépassant à nouveau les 15000 dollars, les promesses de blockchain partout apparaissent pour l’instant vouées à l’échec. (Et c’est peut être mieux ainsi.)

Nous ne sommes pas aussi experts que vous dans l’analyse de marchés et de bourse: visiblement vous avez bien plus d’expertise que nous pour vous permettre de dire que tout ça est faux, que la blockchain est vouée à l’échec, que la hype est retombée. On respecte ça mais on aimerait quand même vous faire part de notre maigre apport au débat. Juste au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, la hype est tellement retombée que la plupart des banques centrales emboitent le pas (BCE,Fed, BOJ : la Chine est même entrain de tester son Yuan version Blockchain. Il n’y a tellement plus rien à faire là dedans que mêmes les grandes institutions comme Fidelity ou JPM qui crachaient sur la blockchain et les cryptos il y a encore 3 ans ont fait volte face. N’en parlons pas des banques européennes. Bon après vous allez nous dire oui mais les banques sont cupides et sont partout où il y a de l’argent à se faire…Alors regardons des entreprises comme EDF, Axa ou bien d’autres entreprises qui s’en servent déjà! Vous regardez la blockchain comme une valeur ajoutée en bourse, mais je pense que vous oubliez que c’est avant tout une rupture technologique qui n’a que faire des valos en bourse. C’est un écosystème à part qui évolue en toute indépendance des marchés. D’ailleurs Kodak et Atari ont tenté de surfer sur la vague blockchain alors que ce sont des boites mortes et enterrées depuis longtemps. C’est aussi pour ça que les marchés les sanctionnent. Si vous avez des arguments valables pour dire que la blockchain est morte n’hésitez pas à partager! :slight_smile: PS: si vous voulez ramener les arguments écologiques, je vous prie de regarder d’abord les différents consensus qui sont développés en parallèle dans l’industrie de la blockchain.

10 J'aimes

Comparer les “monnaies numériques de banque centrale” à ce que promettait la blockchain a l’origine est encore plus drôle qu’un sketch de Bigard ou de Muriel Robin.

Cest tellement ridicule que je me passerai même la peine d’expliquer. Car visiblement cela vous est passé complètement à côté.

1 J'aime

Excellent argument! Bonne journée

6 J'aimes

Merci pour cet article, c’est pas evident d’expliquer tout ce qui se passe en ce moment dans le milieu de la blockchain et des cryptos tellement il y a de choses.
Neanmoins l’article etait interessant et accessible aux novices je pense.
J’espere que ca interessera beaucoup de gens et que vous ferez un article qui rentre encore plus dans les details par la suite.

Pour Vanilla, Kodak et Atari, c’est comme explique dans le commentaire de Communauté Rakoonm des societes sur le declin qui essaient de surfer sur la vague, mais concretement ils ont rien a proposer…A quoi vont servir leur token ?? Donc forcement ce genre de projets, aux oubliettes.

Il y a beaucoup de projet interessant je trouve, j’en citerai qu’un qui me plait beaucoup, c’est Energy Web.
Et je parle pas des tokens et de tout le business speculatif derriere mais bien du projet en lui meme et ce qu’il peut apporter.

Merci pour vos encouragements :slight_smile: On essaie de vulgariser au maximum et continuerons notre effort dans ce sens.

2 J'aimes

Sujet et article très intéressants. J’ai toujours entendu parler de blockchains et de bitcoins sans jamais comprendre comment ça marchait. En tant que novice total dans ce domaine c’est très appréciable d’avoir un article aussi bien rédigé qui explique les bases de ce concept simplement. Merci beaucoup pour votre travail ! :slight_smile:

« la Chine est même entrain de tester son Yuan version Blockchain. »

Sauf erreur de ma part la Chine est en train de creer un Yuan numerique et (forcement) centralise, donc quelque chose de totalement different de ce qu’est la Blockchain.

C’est surement ce qui a irrite Vanilla :slight_smile:

1 J'aime

Au fait, je répondais précisément à son affirmation « la hype est redescendue très vite depuis quelques mois, en témoigne la débâcle de KODAK en bourse ». Bien sur la blockchain utilisée dans ces monnaies numériques de banques centrales est centralisée. Mais l’exemple banque centrales faisait simplement parti des contre arguments pour dire que la blockchain qu’elle soit sous forme « centralisée » ou « décentralisée » n’est pas morte :slight_smile:

4 J'aimes

La blockchain non seulement n’est pas morte, mais elle est surtout immortelle (si on veut filer la métaphore …). J’aime ainsi beaucoup la définition qu’en fait Jean-Pierre Delahaye en disant qu’elle est « impossible à effacer et indestructible ». A mon sens, aujourd’hui l’un des enjeux majeurs qui risque de se (re)poser à nouveau, particulièrement pour Bitcoin, c’est l’enjeu de gouvernance. Le consensus actuel entre mineurs et détenteurs est très fragile, comme on a pu le voir par le passé avec les différents forks qu’il a pu subir. C’est à ce titre que j’aime beaucoup les projets comme Decred, par exemple, avec son système hybrid PoW/PoS et son système de gouvernance totalement décentralisé, et qui résolvent beaucoup de problèmes intrinsèques à Bitcoin.

1 J'aime

Mais alors, quelle est la différence entre une base de donnée sur serveur et une blockchain fermée et centralisée ?
Vanilla marque un point avec sa remarque, c’est extrêmement maladroit de comparer Ethereum / Bitcoin et les MNBC…

Tout l’intérêt d’une blockchain est son aspect public et consultable par toutes et tous. Pourquoi ? Pour que tout à chacun puisse vérifier les informations qui y transitent. A quoi ça sert ? A ne plus faire confiance aux entreprises qui profitent déjà un peu trop de ce système. Ce que font Axa, EDF, Thales et autres dinosaures de l’ancien monde dans leur gestion des données n’est que du « blockchain washing » mais appeler ça une révolution… c’est d’une sacrée naïveté.

Faisons bien la différence entre Hyperledger, solution plebiscitée par énormement d’institutions et les blockchains dont il est question dans cet article. Si demain Thales annule, cache, modifie une transaction et souhaite que personne ne le sache, et bien personne ne le saura et c’est pas Hyperledger qui corrige ça ^^

La direction dans laquelle va l’utilisation de la blockchain s’éloigne de plus en plus de son objectif initial, à savoir se passer de tiers de confiance pour fonctionner…

1 J'aime

Ne pas confondre crypto-monnaies et blockchain. L’une utilise l’autre.
Certaines crypto-monnaies avaient (peut-être) des objectifs « nobles » (ou pas), le fait que certaines banques s’y intéressent ou même en créent n’a AUCUN rapport. La blockchain est une techno qui a énormément d’avantages et d’intérêts, les crypto-monnaies probablement aussi mais elles ont chacune un objectif DIFFERENT avec des concepts qui n’ont de commun que la blockchain.
Tout mettre dans le même sac et tout jeter me semble assez limité! :smiley:

1 J'aime

Comment et avec qui peut on créer une blockchain

J’aimerais comprendre

A part pomper les ressources de la terre, tout ce montage mathématique n’est qu’une pyramide de ponzy.
C’est beau?, c’est mystérieux, on y comprend rien. C’est limite de l’art, où la seule règle est la spéculation, au delà du beau anecdotique.
Spéculation sur du rien, du vide. Faire tourner son pc toute l’année pour enregistrer une image mathématique d’un virement virtuel…
C’est du niveau d’une toile de papier toilette où on fait un gros dépôt (je ne vous traduit pas) et qu’on lance une spéculation dessus. Dans une cercle de connaisseur, ça fonctionne, d’une vente à l’autre, le prix flambe. Jusqu’où ??

1 J'aime

Je vous lis et c’est juste ubuesque. On part d’une hypothèse d’un truc diffus, sans intermédiaire nécessaire. C’est partout et nulle part, mais tout le monde peut le voir, peut s’en mêler. On a besoin de personne mais tout le monde peut voir et donc dénoncer un truc illicite.
RIDICULE. C’est juste un mélange de phantasmes, teintés de quelques vérités, enrobé de maths, de calculs sans fin, sans finalité, sans intérêt.
C’est juste une vaste branlette intellectuelle pour une arnaque de type ponzy. La block chain… C’est de l’informatique, c’est plus que piratable, il suffit d’attendre et tous les verrous mathématiques sont caduques.
Ponzy permet à certains de s’enrichir, ça n’a rien d’une preuve d’utilité.
Faire de la fausse monnaie de la fausse valeur, c’est la base de l’arnaque. Faire une monnaie uniquement fausse, mais hyper cryptée.
Les banques s’y intéresse car leur services financiers sont des spécialistes de la spéculation. En plus, quand ça explose en vol, les états paient. Arnaque aux épargnants, arnaque aux états.
Sans parler du fait, que si la légende block chain pouvait valider leurs magouilles. Block chain: sur, secure, vierge, moral : inutile de surveiller.
C’est un peu le principe de l’association humanitaire, qui ne va pas s’abaisser à rendre des comptes.

1 J'aime

As-tu compris le concept de la blockchain ? A quoi ça sert vraiment ?
Le fait qu’on ne puisse pas falsifier des données sur le réseau parce que ces données sont partagées. Que cela peut servir dans beaucoup de domaines.
Comme la vente immobilière (se passer des notaires), un système de vote d’état, un contrôle qualité sur la nourriture, permettre la non censure des journalistes etc…

Tu mélanges crypto et blockchain dans la même phrase. Tu ne sais pas de quoi tu parles mon ami…

2 J'aimes

Non, ce n’est pas une hypothèse.
Non on ne peut pas s’en mêler comme tu le dis. Va trouver le propriétaire d’un portefeuille random, on s’en reparlera.
Non ce n’est pas ridicule. Certaines personnes y voient un intérêt que tu ne vois pas.
Non ce n’est pas un fantasme, regarde le cours du BTC et de l’ETH.
Non on ne peut pas dénoncer des choses illicites facilement comme tu sembles le dire. Va jouer ton inspecteur et revient nous avec des coupables, on t’attend Sherlock.
Non les calculs ne sont pas infinis, c’est d’ailleurs pour ça qu’on récompense les miners dans le BTC par exemple.
Oui il y a une finalité et un intérêt. Comme ne plus avoir une autorité de confiance centralisée qui peut subir des pressions ou du lobby, mais il y en a d’autres.
Non ce n’est pas de la branlette intellectuelle. Tu n’as pas l’air de savoir comment ça marche une blockchain, et tu sembles penser que tout le monde ne sais pas comment ça marche, et tu t’en sers comme une vérité.
Non la blockchain n’est pas une arnaque de type ponzy, parce que ça n’a absolument aucun rapport.
Non ce n’est pas ‹ piratable › facilement comme tu laisses entendre, c’est son but justement.
Dire que les crypto monnaies sont fausses parce que tu penses ne pas pouvoir les toucher… je te dirais que tu peux imprimer une valeur, « un hash », sur un bout de papier et le toucher si tu veux. Tu peux même l’écrire sur un bout de bois si t’as envie, ça sera bio comme ça.
Quand tu dis « hyper crypté », de quoi tu parles ? Désolé de te dire que ça ne veut rien dire en informatique, ce terme n’existe pas.
Est ce que tu sais de quoi tu parles quand tu utilises le mot spéculation ? En quoi cela a rapport avec la blockchain ?

On ne parlera pas de tes derniers propos qui sont plus que hors sujets, et qui nuisent au débat en plus d’utiliser des biais cognitifs pour appuyer du vent.

2 J'aimes

On dit comprendre « sur » et non pas « à ».

1 J'aime