Commentaires : Google met au point une méthode d'analyse de données respectueuse de la vie privée des internautes (page 2)

Ah oui, non, ça y est, j’ai compris…
Désoler mon p’tit gars, tu as raison et j’ai tord.
Google sont de gentil petit gens mignons qui ne veulent que ton bien, ils passeront aisément à coté de beaucoup de pognon pour garantir le respect de ta vie privée.
Tkt pas, tu as raison, la phase « Je te dis que Google récolte des données utilisateur sans le consentement de ceci » est une preuve irréfutable que je m’emmêler les pinceaux en te disant que « Google récoltes tes données », pardon, oh grand intelligent que tu es, comment ne l’ai-je pas vu plus tôt !

C’est vrais que toi qui essaye de contredire mon commentaire original en disant des choses nouvelles à chaque fois ça fait que c’est tellement moi qui ai tord en t’expliquant en boucle depuis 10 plombes la même chose que le commentaire que tu as critiquer, vue que je ne répond pas à ce que TOI tu dis, même quand ça n’as pas de sens, ça veux dire que j’ai tord, par ce que je te parle de voiture, tu me parles de tartiflette, j’ai totalement tord en disant que les voitures permettent de se déplacé, vue que tu es en train de me dire que je répond pas à ton allégation selon laquelle la tartiflette nécessite du fromage, c’est tellement en rapport que je me veux de ne pas être rentré dans ton jeu d’embrouille.
Pardon mille fois de ne pas avoir vue à quoi point tu détiens la vérité tellement absolu que tu répond température quand on te demande ta couleur favorite.

Puis le fait que tu n’ai pas compris une phrase volontairement écrite de la façon la plus simple qui existe, avec laquelle on parodie les homme préhistorique, c’est moi qui ne sait pas lire, là aussi désolé de mon ignorance et de mon incapacité à comprendre des phrases.

Vraiment, quel homme, quel modèle, quel divinité tu es, te parler est un honneur car ton savoir m’illumine !

On se calme, le h-s crêpage de chignons, ce n’est amusant qu’un court instant et pas pendant 15 messages jap

1 J'aime