Commentaires : Fortnite, Netflix, YouTube : des sites de loisirs bridés par les FAI pour forcer au télétravail?

Les mesures de confinement imposées par le gouvernement, en raison de la pandémie de coronavirus, incitent une grande majorité de Français à travailler de chez eux. Elles pourraient aussi pousser les fournisseurs d’accès à Internet à limiter l’accès à certains sites de divertissement. Et pas uniquement pour favoriser la productivité des travailleurs de l’Hexagone…

Donc en voulant « encourager » les parents à rester concentré sur leurs activités professionnelles, le fournisseur internet en question pénalise en quelque sorte le restant de la famille par la même occasion.

Un dure coup pour le cloud gaming…
C’est juste le début et on voit déjà que juste une petit augmentation du trafique internet change tout.
Imaginez-vous s’y il aurait des million$$$ d’abonnés qui joue en 4k.

.

Forcer au télétravail ? Pardon ?!
Et ceux qui sont en vacances ? Qui sont à la retraite ? Eux aussi on doit les forcer ?

Si les entreprises ne pratiquent pas la visio à outrance pour garder un œil sur leurs salariés (le management à la française), il y a bien assez de bande passante pour me télétravail sans devoir en enlever ailleurs.

Et puis au bout du compte, même si je dois bosser, c’est à moi de décider si je préfères glander devant Netflix, quitte à m’exposer aux sanctions de mon employeur.
On n’a pas à m’imposer de travailler et surtout pas venant des FAI ou d’une autorité publique.

On dirait qu’on fait la leçon à des enfants.
Je respecte scrupuleusement le confinement mais chez moi je choisi encore mes activités et je fais bien ce que je veux et idem pour l’ensemble des travailleurs de ce pays.

4 J'aime

D’autant plus que même en admettant que tu t’adonnes aux joies du télétravail en journée, quand vient le soir (soir ou matin, cela dépend bien sûr du rythme de chacun) et que tu souhaites te divertir en regardant autre chose que les immondices diffusées en boucle à la TV bah… si cette limitation est maintenue h24 tu te retrouves bloqué chez toi sans rien pouvoir faire d’autre que de te coucher.

Payer un abonnement internet juste pour ne pas pouvoir en disposer comme bon te semble est clairement préjudiciable et qu’on ne me sorte pas qu’il faut faire preuve de compassion et penser aux malades parce que si notre bon président n’avait pas traité la crise du coronavirus avec tant de légèreté on en serait peut être pas là à l’heure actuelle, ce n’est pas moi qui ai laissé les frontières ouvertes sans quasiment aucun contrôle sanitaire lorsque les premiers cas de coronavirus ont été évoqués en chine mais c’est moi (et tout ceux qui payent un abonnement internet ainsi que leur famille) que l’on cherche à culpabiliser… Et désolé mais en aucun cas le fait que je supporte pas que l’on touche à mon petit confort alors que je paye mensuellement pour en avoir l’usage ne m’empêche de penser aux malades…

Les commentaires me stupéfient.
Il ne s’agit pas d’empêcher les gens de se distraire, il s’agit de garder suffisamment de bande passante pour les élèves qui suivent leurs cours, ou les personnes qui travaillent.
Ces réactions, typiquement françaises, sont en partie la cause de ce qui nous arrive…

4 J'aime

Quand tu vois tous les guignols qui faisaient des « « brunchs » » dans les jardins publics dimanche, oui, nous sommes des enfants.

1 J'aime

Tout à fait pourtant l’article est clair, il est normal si le trafic internet devient engorgé de favoriser les gens devant travailler chez eux plus que les autres qui s’emmerdent chez eux n’ayant rien à faire cherchent a se divertir. On se demande bien comment faisaient donc les gens il n’y a pas si longtemps pourtant pour tuer le temps sans tous ces divertissements électroniques.

Ce serait le temps que certains se rendent comptent qu’à une situation exceptionnelle vient des solutions et décisions d’exceptions nous forçant tous a nous y adapter. Personne à ce qu’on sache ne risque sa vie ni de se retrouver aux soins intensif d’avoir du se priver quelque peu d’un loisir.

Perso, ce que je trouve qu’on prend à la légère c’est le fait que des individus soient confinés H24.
Les psychiatres commencent à alerter sur les dépressions en Italie.
Pour les francais qui disposent d’un jardin ou qui habitent à la campagne, c’est déjà pas évident.
Mais il faut voir aussi les personnes confinées dans des petits appartements à Paris ou dans les villes.
Ceux qui pratiquent des loisirs créatifs ont une porte de sortie.
Mais les autres c’est la majorité.
Que faire chez soi quand on vit dans un petit appartement avec des enfants de 3 à 6 ans qui ont besoin de se depenser ?
Pour moi, les coller devant Gulli ou Famiz ça permet de gagner du temps.
Et pour tout le monde, regarder un film ou même des tuttos sur YouTube c’est important aussi, ça fait passer le temps, surtout pour les personnes qui travaille t d’habitude et qui ne savent plus quoi faire quand on reste a la maison.
Il faut penser aux entreprises et au télétravail certes, mais la santé mentale des francais c’est aussi important.

Démenti par Arthur Dreyfus lui-même. Non seulement la loi de neutralité du net ne leur autorise pas de faire cela, mais ils peuvent techniquement tenir le flux. Et enfin Arthur Dreyfuss rassure les usagers de Netflix et YouTube : « ces services sont, de leur côté, en mesure d’absorber les pics d’audience. » En revanche, il doute de cette capacité chez certains services b-to-b et les start-up. Il recommande également de privilégier le réseau fixe à celui du mobile.

Idem pour Bruno Caille, directeur des architectures de l’équipementier télécom Cisco :" Il n’y a pas de risque de goulot d’étranglement car les réseaux d’Internet fixes sont justement prévus pour des utilisations à domicile avec une grosse bande passante"

un comportement aussi individualiste me fais gerber, il faut que l’intégralité du réseau tienne, alors une réduction de débit c’est pas la mort… pensez à tout le monde

1 J'aime