Commentaires : Failles de sécurité : l'application Zoom traînée en justice par l'un de ses propres actionnaires

Le logiciel de visioconférence, dont l’utilisation a explosé depuis les premières mesures de confinement, est régulièrement pointée du doigt pour ses trous béants de sécurité.

En effet, si l’action Zoom s’échangeait autour de 160 dollars à la fin du mois de mars, son cours a chuté de plus de 28 % en ce début avril avec les premiers articles sur le manque de sécurité des appels passés avec le service.

C’est toujours plus qu’avant la crise lié au COVID-19. Même aux cours pré-crise, cela valoriserait Zoom Video Communications à près de 20 milliards de dollars (32 milliards aujourd’hui), et serait toujours extrêmement sur-évaluée.

D’un autre côté, Facebook était aussi criblé de failles, mais n’est pas en position délicate.

Je plains Michael Drieu qui perd des $$. Ya plus d’investissements sûrs ma brave dame…