Commentaires : Facebook dédommage les modérateurs de contenu qui ont vécu des souffrances psychologiques

Le réseau social va débourser 52 millions de dollars pour mettre un terme à une action en justice menée par des modérateurs qui avaient développé des problèmes de santé mentale.

C’est quand même étonnant, comme ces problèmes de burn out et de dépression, sont fréquent dans les toutes grandes entreprises. Je ne dis pas que les PME ne sont pas impactées par ce problème, car il est plus difficilement mis au jour dû à la taille même de ces entreprises, mais il me semble, que plus les sociétés gagnent et génèrent de l’argent, plus les conditions de travail semblent difficiles. Personnellement, je penses que les frais des maladies dues aux mauvaises conditions de travail, devraient être à charge de ces même entreprises et non à la sécurité sociale. Afin que celles-ci soient obligées d’en tenir compte et d’avoir une certaine bienveillance vis à vis de leurs collaborateurs.
De nombreux exemples, France Telecom, il y a quelque années maintenant, Amazon dernièrement, Google, Facebook, etc. Tout doucement, le modèle américain, « du marche ou crève » s’installe sur le vieux continent. On nous parlent souvent du « rêve américain », mais beaucoup plus rarement, du « cauchemar américain ».

1 J'aime

Facebook est une usine de traitement de profils. Elle créé des groupes, des statistiques, des ensembles qui seront ensuite revendus via des entreprises tierces à d’autres entreprises dans l’unique but de faire du fric. Elections, sondages, marketing, influence, etc. Voilà le vrai métier de FB.
Toutes les causes, les partages, les bonnes intentions, ne sont qu’un misérable écran de fumée. Le blaireau de base croit que FB lui permet d’avoir des amis, de recevoir de l’amour, d’être reconnu et respecté, mais dans le fond, dès qu’il quitte l’application, il n’est plus rien.

2 J'aimes

Bonjour,
ayant moi-même travaillé pour une multinational de la publicité, qui œuvre sur tous les médias, j’ai pu me rendre compte de tous les abus et de la manipulation de masse réalisée grâce à ce soit disant réseau social. Le pire, c’est que les gens donnent volontairement toutes leurs informations, des documents, des photos/vidéos, etc, et que cela ne leur appartient plus. Tout cela devient la propriété de FB. Les campagnes misent en œuvre par les sociétés spécialisées, sont vraiment tordues et visent tous les publiques, par catégories de sexe, d’age, de race, de revenus, de centre d’intérêts et les gens sont mis dans des « boites à profils ». Sur l’interface de gestion des campagnes, il y a des milliers de critères de sélection.
Les jeunes sont d’ailleurs l’une des première cible des annonceurs et malheureusement, beaucoup d’entre eux, n’ont pas le recul ni la maturité pour réagir de manière sensée.
Le marketing est vraiment entrain de lobotomiser la planète :frowning:

1 J'aime