Commentaires : Euro NCAP : la Tesla Model 3 sanctionnée car elle encourage le conducteur à trop abandonner le contrôle

Les propriétaires de Tesla feraient-ils trop confiance aux assistances à la conduite disponibles sur leur voiture ? C’est ce que tend à démontrer le nouveau test de l’Euro NCAP qui prend en compte l’engagement du conducteur lors de l’utilisation des aides à la conduite.

Tout le temps que les routes ne sont pas adaptées, tout le temps que les véhicules ne communiqueront pas entre eux, tout le temps qu’un système unique et normalisé ne sera pas mis en œuvre, il faut interdire cette stupidité de vouloir faire rouler des véhicules autonomes au milieu de véhicules non autonomes…
Un système fiable, ce n’est pas pour demain.

6 J'aimes

@zoup01: Entièrement d’accord, il est totalement illusoire de croire en la conduite autonome en dehors des autoroutes très calibrées à l’américaine.
La preuve avec le dernier test de chez AAA qui concluent qu’aucun des sytsèmes de freinage d’urgence n’est efficace pour éviter un piéton. Et pas que la Tesla Model 3 (https://www.aaa.com/AAA/common/aar/files/Research-Report-Pedestrian-Detection.pdf)

Donc, parce que le conducteur a un excès de confiance en sa voiture Tesla Model 3 (qui est la meilleure en assistance de conduite autonome et en matière de sécurité), elle obtient une très mauvaise note et un classement à la 6ème place. Ah bon ?

2 J'aimes

Je crois surtout que Euro NCAP se fout de notre g***le à tous.
Et je ne sais pas pourquoi, j’y vois le spectre maléfique des constructeurs automobiles européens derrière cette «manipulation»…

2 J'aimes

Je ne pense pas que vous êtes jamais allé voir les routes aux states. Pour en avoir parcouru quelques-unes de l’Ohio, elle n’ont rien de très calibrées bien qu’elles soient de manière générale plus larges.

@zoup01 : domage d’avoir si peu confiance en l’avenir, et de le cantonner avec des règles aberrantes. Regardez notre monde, est il régit par des règles uniques ? Non, tout est composite. Il en sera de même pour la voiture autonome. La façon dont vous imaginez son adoption relève de l’utopie.

1 J'aime

Si j’ai confiance dans l’avenir, mais pas dans un avenir proche…
Dans 15 ou 20 ans, peut-être, mais faire rouler une voiture avec des images venant d’une caméra et analysées par une IA, c’est très insuffisant pour faire un truc fiable.

Pourquoi ne pas sanctionner toutes les voitures qui permettent aux conducteurs de dépasser les 130 km/h?
Ou les véhicules trop silencieux à l’intérieur de l’habitacle, ce qui conduit à une potentielle somnolence du conducteur?

Aucune manipulation… c’est un fait avéré que trop d’assistance désengage le conducteur de ses responsabilités… et c’est normal que les constructeurs doivent travailler également là-dessus!
Malheureusement pour Tesla, c’est son propre patron qui en est responsable à faire croire qu’elle est quasi prête pour la conduite autonome alors que cela ne sera même pas le cas dans 10-15 ans…

3 J'aimes

De l’aveu même de euro NCAP c’est pourtant l’un des plus sûr actuellement :joy:

1 J'aime

Et dans 20 ans il n’y aura ni caméra ni IA?

@Griti « Pourquoi ne pas sanctionner toutes les voitures qui permettent aux conducteurs de dépasser les 130 km/h? »
Parce que les voitures ne roulent pas toutes en France, et que les limitations sont différentes suivant les pays. Ne pas pouvoir dépasser les 130 sur les portions d’autoroutes allemandes non limitées ou les gens roulent à 150~200 voire plus, ça peut être dangereux aussi.

« Ou les véhicules trop silencieux à l’intérieur de l’habitacle, ce qui conduit à une potentielle somnolence du conducteur? »
Trop de bruit sur un long parcours, ça donne mal à la tête, c’est pas bon pour la concentration.

2 J'aimes

Les véhicules pourraient très bien se brider automatiquement en fonction du pays dans lequel il se trouve. Et il n’y a rien de dangereux à rouler à 130 sur l’Autobahn c’est la vitesse moyenne qui y est pratiquée, les gens qui roulent à 200 sont minoritaires.

1 J'aime

Perso, je préfère rouler avec des voitures autonomes qu’avec des humains débiles qui roulent n’importe comment et pour certains qui n’ont pas d’assurance et/ou de permis.
Mais la vrai question, n’est pas le désengagement de l’humain mais est ce qu’un conducteur d’une tesla cause plus ou moins d’accident qu’un humain dans une voiture standard.

1 J'aime

Faut dire que pour Tesla, l’autonomie et l’auto pilote sont les 2 arguments de vente.
Ok pour l’autonomie, par contre c’est vrai que c’est pas au point l’autopilot par rapport à ce que raconte musk.

Et la réponse est oui, même en stade beta, l’IA de Tesla réduit les accidents.

tu as raison…
rouler avec un caisse autonome qui ne reconnait, ni les passages à niveau, ni les passages piétons !!! non merci je ne suis pas suicidaire.

C’est même tout l’intérêt de ces systèmes : pouvoir diminuer l’attention quand elle n’est pas nécessaire pour être plus réveillé quand la conduite devient plus aléatoire : sortie d’autoroute, rond point, présélections…
Si la conduite assistée ne permet pas de limiter la fatigue, son intérêt est limité.
Maintenant, si l’utilisateur est assez débile pour laisser conduire la voiture dans les parties risquées, on ne peut pas grand chose pour lui.

Évidemment :roll_eyes:

Ce défaut du comportement humain est connu depuis des lustres, notamment sur les lignes de métro automatiques, mais avec conducteur.
Si celui-ci « conduit » toujours en automatique, il ne sait plus le faire correctement en mode manuel.
Au début, à Paris, les conducteurs conduisaient obligatoirement en manuel pendant 1 ou 2 h creuses, pour maintenir le système automatique en heure de pointe.
Mais maintenant, c’est fait aussi de temps en temps aux heures de pointe pour qu’ils sachent réagir correctement pendant ces périodes plus compliquées pour la conduite.
C’est sans problème de sécurité car, depuis l’accident de Notre-Dame-de-Lorette, le système de sécurité est indépendant du pilotage automatique.
Donc, que cela soit pris en compte pour les voitures semble normal.