Commentaires : En mauvaise passe, Kickstarter pourrait licencier près de 45 % de sa masse salariale

Face à la crise sanitaire et économique causée par le coronavirus, Kickstarter pourrait se séparer de 45 % de ses salariés, selon un accord ratifié par l’OPEIU, le syndicat représentant les employés de la plateforme.

perso j’ai toujours pensé que ces financements participatifs auraient le meme destin que la bulle internet des startup des annee 2000 !!! Trop et au moindre accro, c’est la degringolade !!! Tout ca va se stabiliser. et repartir sur de meilleurs base…

1 J'aime

Perso j’ai participé à plusieurs projets financés à 100 %, jamais reçu les produits promis, beaucoup d’arnaques sur ces sites, certainement une autre cause du déclin. Aucun recours si le fondateur du projet ne livre rien et ne develloppe rien.

1 J'aime

Les financiers n’apprennent pas …

2000 explosion de la bulle internet
2008 crise des prêts americains
2019 début l’explosion de la bulle internet 2.0 (stoppée plus ou moins par le covid)
prochainement crise des prets étudiants US (elle arrive … c’est la surprise de l’année prochaine)

ce qui est drole, c’est qu’une startup qui permets de financer d’autres startup tombe … comme quoi le modèle n’est pas fiable …

kickstarter protège plus les acheteurs que les autres

Une question : n’est-ce pas aussi dû à la concurrence ? Se pourrait-il que la crise actuelle leur sert de bonne excuse pour mettre à jour leur masse salariale sans la mauvaise image qui va avec les licenciements de masse ?

L’intitulé en lui même est choquant! licencier 45% de sa MASSE SALARIALE!
Ce ne sont même plus des êtres humains, ce sont des coûts!
Le simple fait d’écrire cela, c’est propager l’idée que les salariés sont une variable d’ajustement!
On licencie DES PERSONNES pour diminuer sa masse salariale de 45%!

1 J'aime

Kickstarter…où la société qui ne respecte pas ses propres règles et conditions…

J’attends toujours mon remboursement depuis 5 ans…toujours des réponses futiles à la « oui mais non mais euh »…
…toujours dans l’attente de mon remboursement pourtant légal.

45% de la masse salariale , ca veut pas dire grand chose , 45% peut representer 1 ou 1000 personnes, tout depends combien gagne cette personne , vu que c est la masse salariale non le nombre de personne…

C’est certainement une des causes principales de la chute, bien plus que le Covid

Vous avez un exemple concret ?

Pour moi l’expérience est contraire : j’ai financé 14 projets, j’en ai reçu 10 et 4 sont en cours de livraison. Un seul est vraiment en retard, mais il devrait arriver bientôt. Et sur les 10 projets livrés, un seul m’a déçu.

C’est comme pour tout, il faut être vigilant et ne pas backer des projets qui rasent gratis ou te promettent la Lune :wink:

C’est bien triste que KS soit en difficulté, j’aime beaucoup ce concept… Espérons qu’ils rebondissent après la crise.

KS est en position de quasi monopole sur son marché, donc je ne pense pas que ça soit la raison. Il n’y a qu’Ulule pour les concurrencer (à ma connaissance), mais ils sont minuscules à côté de KS.

Etrange, Indiegogo n’a pas l’air d’avoir de problème pourtant le covid19 c’est pour tous le monde pareil…

Et sur le site de kickstarter on peut lire :

Espaces créatifs et entreprises indépendantes : utilisez Kickstarter pour survivre à la crise.

Comment Kickstarter aide les créateurs à surmonter la pandémie de COVID-19

Peut-être qu’ils devraient se mettre eux-même en financement participatif sur leur propre plateforme…

La plupart des projet se passent très bien. Mais oui c’est un risque à prendre. Et il faut se dire que c’est plus du mécéna (on finance une idée cool, des gen qui mérrite d’avoir une chance etc…)
Ils ont deux mois à - 27% et ils licencient 45%, ça sent l’opportunité.
Et il parle du nombre de projet, pas des revenus. ça sent aussi l’esbrouffe (les créateurs sont confinés et lance moins de projet, mais les backer sont toujours devant leurs écrans…)

Si c’est des gens qui méritent d’avoir une chance, ok, on prends un risque, mais cela se défend.
Par contre, de mes expériences personnelles (et des milliers d’autres qui m’ont contacté), si un entrepreneur utilise juste l’argent pour ses dépenses personnelles et ne développe rien, le montage entre les investisseurs, Kickstarter (ou Indiegogo ou autre) et l’entrepreneur est tel que les investisseurs n’ont absolument aucun recours, même via avocats, même si c’est un projet de plusieurs millions…