Commentaires : Elon Musk dévoile le design de la fusée SpaceX qui ira sur Mars

Alors qu’il dévoilait l’identité du premier passager humain choisi pour voler dans sa fusée SpaceX, Elon Musk en a profité pour présenter le nouveau design de sa fusée, le Big Falcon Rocket (BFR).

ha oui, il ne reste plus qu’à trouver 95% du financement … une paille bien sur

La fusée Saturn V n’a pas été envoyée sur la Lune mais vers la Lune, son rôle n’a jamais été d’alunir mais de mettre en orbite autour de celle-ci des petits engins qui ont eux ensuite permis (à des astronautes) d’alunir.

j’adore le look, ça fait film de SF des années 60 :smiley:

Magnifique suppositoire, aucun doute, avec cette forme ça va passer tranquille

@orionb1 : Le financement ne devrait pas être un problème. Le coût étant de 5 milliards de dollars, et sachant que SpaceX est actuellement valorisée 21 milliards de dollars, Musk pourrait même le financer seul. Mais ce n’est pas le but et ce n’est pas comme cela que l’on construit de grand projets. Il fait de la place pour d’autres acteurs du secteurs intéressés. La NASA et l’ESA notamment ne voudraient-ils pas placer leurs billes et éviter de créer un programme concurrent ? Les grandes banques ne seraient-elles pas intéressées par un potentiel retour sur investissement à long terme ?

Effet d’annonce. On verra ensuite…

Clown puisque tu es si pointilleux, je te suggère ceci : le terme “alunir” est complètement faux. On doit dire “atterrir (ou se poser) sur la Lune”. L’erreur consiste à croire que dans “atterrir” il y a le mot “Terre”… alors qu’il s’agit du mot “terre”.
En anglais, c’est “landing” soit se poser sur le sol.
Sinon comment devrait-on dire ? Amarssir, Amercurir, Atitanir, et puis quoi encore ?!

Question idiote, allez sur Mars, certes, mais comment ce truc atterrit ? Comme la fusée de Tintin ?
Et après, comment il redécolle. Car sur Mars, pas de lanceur 100T disponible comme sur Terre …

J’y crois pas une seconde.
Comme indiqué dans le commentaire, la fusée Saturne V (110m de haut) n’a pas eu pour objectif d’envoyer vers la lune, mais d’envoyer une masse de 45 tonnes en orbite basse, c’est à dire le module de commande et de service Apollo plus le module lunaire.

Même s’il est fait en full fibre de carbone, je ne vois pas comment il peut mettre 100 tonnes même en orbite basse.

Ils ont interré à avoir du lourd avec leur moteur (pas encours développé bien sur)

Vive les suppositoires !!!

Le terme alunir est dans le Larousse

Et le lance-flamme c’était un délire entre son pétard et son verre de whisky?

Ce n’est pas un suppositoire mais une BFR avec applicateur

et ensuite prochaine etape : polluer la planete pour envoyer des riches en touristes dans l’espacE… pourvu que ca explose !

Vous êtes vraiment incroyables : pinailleurs et râleurs ou voyant le verre (rêve?) à moitié vide ! Elon Musk présente ses projets avec des délais irréalistes ? Oui, peut-être. Mais même avec 2 ans de retard n’a t-il pas lancé la Falcon Heavy et de quelles manière ! Maintenant, il projette la BFR et les gens parlent d’effet d’annonce : mais oui, il y a une part d’annonce car il a effectivement besoin d’une adhésion du public et des pouvoirs public américains… Mais ça ne signifie pas qu’il n’a pas la volonté de faire aboutir ses projets. Et en particulier celui d’aller sur la lune (ou autour), ce qui est plus réalisable que mars. Laissons le réaliser cela et selon comment cela se passe, on pourra en inférer la faisabilité de missions vers mars…

Des technologies trop dangereuses

Qu’en pensent ceux qui ont déjà mis les pieds dans l’espace et pas seulement envoyé une voiture de luxe dans les étoiles ? Et bien de ce point de vue, il y a quand même moins d’optimisme.

Celui qui brise la bonne ambiance générale, c’est Chris Hadfield. Si vous ne le connaissez pas, c’est un Canadien qui a déjà été trois fois dans l’espace. Ancien pilote de chasse, il commandait même la Station spatiale internationale pendant son dernier voyage. Vous avez vu l’interprétation de Space Oddity à 400 km d’altitude ? C’est lui.

Bref, il sait à peu près de quoi il parle. Interrogé par Business Insider dimanche 17 juin, il considère que dans les conditions actuelles, ce serait trop long et surtout trop dangereux.
Tout reste encore à inventer

Il a donné pour le média américain son avis sur trois fusées : BFR (SpaceX), SLS (Nasa) New Glen (Blue Origin). Les trois lanceurs sont censés pouvoir envoyer sur Mars un vaisseau rempli d’astronautes. Sa réponse ? « Personnellement, je pense qu’aucune de ces trois fusées ne va emmener quelqu’un sur Mars. » Les fusées seraient trop primitives. Conséquence ? Selon lui, il vaut mieux en rester aux robots comme Curiosity pour l’instant.

Pour que la situation change, il faudrait tout simplement une nouvelle technologie selon lui. Quelque chose qui n’a pas encore été inventé ni même imaginé sur un coin de table. Mais, la perspective n’est pas vraiment effrayante selon lui. « Cela peut sembler bizarre, mais nous avons réussi à trouver comment utiliser l’électricité et à comprendre comment fonctionnent les électrons. Cela semblait fou et ça a révolutionné notre vie et nos transports. Alors qui sait ? »

Il faudra donc peut-être prendre votre mal en patience avant de poser le pied sur la planète rouge…