Commentaires : Électricité : les tarifs réglementés ont augmenté de plus de 1,5% le 1er août

Les tarifs n’avaient plus augmenté depuis le mois de février 2020. La dernière hausse fait suite aux recommandations de la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

j’irai là où c’est le moins cher et de toute façon, on est dans un engrenage à moins de se passer de cette énergie. La rentrée va être très dure pour castex à mon avis !

Soit +11.6% en 1 an. Qui a dit que les prix ne faisaient pas qu’augmenter ? Ah oui la pub de Total XD

Le prix de l’énergie comme de plein d’autres choses, c’est de l’escroquerie à grande échelle, y’a rien qui justifie de tels prix. On est les dindons de la farce.
Vous imaginez le prix de l’électricité dans 100 ans ? Ca représentera les 2/3 des revenus moyens français et encore je suis très optimiste.

3 J'aimes

Rappellons tout de même que si nous en sommes là c’est uniquement par l’idéologisme de nos amis européistes qui ont fait le nécessaire dans les années 2005 afin d’ouvrir à la concurrence le secteur de l’énergie dans le but de créer des concurrents pour faire baisser la note.
Sauf que l’ouverture à la concurence n’a fait que tirer les prix vers le haut car EDF est obligé de vendre en pure perte près de 1/4 de sa production 30% en dessous de son prix de revient uniquement pour que ses concurrents puissent faire une marge.
On se retrouve donc dans la situation où EDF perd de l’argent uniquement du fait de la concurrence et la note augmente toujours.
Le serpent qui se mord la queue.

6 J'aimes

merci la concurrence !! il faut nationaliser les domaines de l’eau et de l’energie et interdire la concurrence sur ces domaines… mais bon avec les mentalités actuelles et cette europe puante. ca risque pas!

2 J'aimes

Un jour nos amis européistes comprendront peut-être que le domaine de l’énergie avec ses investissements à très long terme (centrales nucléaires qui s’ammortient sur 50 ans) ne peut que passer que par l’état.
J’en demande beaucoup.

Nous avons là une belle brochette de communistes… Si la concurrence ne fait que « augmenter les prix », expliquez-moi pourquoi ces fournisseurs alternatifs vendent de l’électricité MOINS CHER que EDF (détenu à 80% par l’État) ?
Aussi le CRE décide les tarifs réglementés là où EDF à le monopole, après chaque fournisseur décide lui-même de la facturation de ses clients. Cette hausse va concerner uniquement les clients qui restent chez EDF et augmenter à terme la part de marché des fournisseurs alternatifs. Après quand vous voyez que les taxes représentent quand même 33% du prix du kWh (que vous soyez chez EDF ou les autres concurrents), il a de quoi s’interroger sur le modèle de l’état-providence à la française…
De même pour l’ARENH, c’est un juste retour des choses : les centrales nucléaires ont été construites avec l’argent du contribuable. Il est normal que les autres sociétés (payant elles aussi des impôts en France) et in fine les consommateurs profitent de ces subventions et qu’elles ne soient pas réservées aux monopoles publics.

1 J'aime

J’ai déjà répondu à cette question dans mon precédent message, EDF est obligé de vendre 1/4 de sa produit 30% en dessous de son prix de revient.
Pas difficile dans ce cas de comprendre pourquoi les opérateurs alternatifs peuvent vendre moins cher la même électricité qu’EDF.

Et je ne vois pas pourquoi des infrastructures payées par les français peuvent bénéficier à des entreprises privées, si ces dernières veulent des centrales qu’elles les construisent avec leurs propres deniers.

Je sais que c’est dans l’air du temps de détruire l’état-nation mais il ne faut pas raconter n’importe quoi.

2 J'aimes

Ces augmentations sont une véritable escroquerie. Il faut savoir que quand on est fourni par une entreprises locales de distribution (plusieurs centaines en France), les distributeurs dit alternatif n’équipent pas ces régies pour récupérer les consommations. Les « clients n’ont pas le choix » du distributeur. Ils payent l’électricité plus cher pour que ceux qui sont distribués par ENEDIS puisse la payer moins cher par le jeux de la pseudo concurrence. Merci au gents très très trèèèèèèèèèès honnêtes de la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Bah voilà pourquoi il faut rouler à l’électrique :rofl:

1 J'aime

Effectivement vous avez déjà répondu, mais vos chiffres sont … FAUX ! Si EDF est bel et bien obligé de réserver 25% de sa production d’électricité NUCLÉAIRE aux opérateurs alternatifs. Le coût du MWh est indiqué par l’article L337-14 du Code de l’Énergie, qui stipule que le prix devra prendre en compte :
1/. Le coût de construction des centrales nucléaires.
2/. Les coûts d’exploitation.
3/. Le coût des investissements de maintenance et de rénovation.
4/. Le cout du futur démantèlement.
Autrement dit, NON EDF ne perd pas d’argent en vendant son électricité nucléaire aux opérateurs alternatifs. Il vend « son » électricité, produite par des installations payer par le contribuable, à son prix de revient. Aujourd’hui le MWh est facturé 42€ aux fournisseurs concurrents.

Pourquoi ces installations devraient-elles uniquement profiter à EDF, entreprise privée depuis 2004 alors ? Quelle est la légitimité de EDF à pouvoir tirer des bénéfices de ces installations payer par le contribuable ? Pourquoi Total ou Engie seraient-elles moins légitimes ?
Vous croyez bien si bien dire… Aujourd’hui Total (et surement d’autres entreprises privées, mais je connais surtout le cas de cette société), investis beaucoup dans de nouvelles centrales au gaz, solaires et dans les éoliennes [notamment du off-shore]. Nul ne doute que demain, si une nouvelle vague de construction de réacteurs nucléaires est lancée par un gouvernement, les entreprises privées seront dedans. EDF n’est plus l’ombre que lui même depuis les fiascos de l’EPR.

Cela fait plusieurs années que cet « État-Nation » nous a avoué sa faiblesse, son incapacité à assurer ses fonctions régaliennes. Et vous voulez qu’en plus l’État gère des domaines que des entreprises privées peuvent parfaitement s’en occuper et avec une plus grande qualité de service et un coût inférieur ? Laissons l’État s’occuper de la sécurité des Français déjà et quand ce sera le cas nous verrons pour le laisser mettre son nez dans les affaires privées.

2 J'aimes

Comme dit par @Solunne, EDF a une obligation par le parlement européen d’augmenter ses tarifs, ils n’ont pas le choix sous peine d’amendes colossales. Dites merci aux alternatifs du temps de Beigbédé et Direct Energie qui a été pleurer à Bruxelles comme quoi les clients de EDF ne venaient pas chez lui (puis les autres alternatifs par la suite). C’est à ce moment là que l’Europe a obligé EDF à augmenter ses tarifs, ils se sont dit que si EDF était plus cher cela ferai venir les clients chez ces fournisseurs alternatifs

1 J'aime

Y’en a marre.
Grosse réflexion avant l’achat des nouvelles consoles sur leurs consommation électrique.
Depuis plusieurs années je regarde à deux fois la consommation d’un produit avant de l’acheter.

1 J'aime

Sur mes factures, le prix HT de l’électricité représente 45% du prix à payer. Les 55% restants sont les taxes et l’abonnement.
Merci d’expliquer dans le dernier paragraphe « et qu’elles ne soient pas réservées aux monopoles publics. »

Si le tarif réglementé augmente, c’est pour que la concurrence puisse proposer des tarifs moins chers que ceux d’EDF.

On nous distrait avec le prix du kWh. Mais l’été dernier, il n’y a pas que ce prix qui a fortement augmenté. Le montant de l’abonnement a subit une forte hausse également. Surveillons nos factures, qu’on soit chez EDF ou pas.

1 J'aime

Enfin quelqu’un de plus pragmatique ! J’ai fait installer des panneaux photovoltaïques, et je me rends compte maintenant que les abonnements et diverses taxes sont la dépense majoritaire de ma facture.
Donc, aller chez tel ou tel opérateur parce qu’il vend l’électricité 10 ou 20 % moins cher, ne vous affranchit pas du prix de l’abonnement OBLIGATOIRE et des taxes qui le sont tout autant !
Voilà ce qui coûte cher au porte-monnaie de l’utilisateur.

Une seule chose à faire, quitter EDF. Ca coûte cher de payer le avantages des salariés .
En un mot c’est une honte et non justifié.

1 J'aime