Commentaires : Élections USA : avec le téléphone, les équipes de campagne arrivent à contourner les réseaux sociaux

À tout juste trois semaines de l’élection présidentielle américaine, les Républicains et Démocrates s’activent pour arracher de précieux bulletins. Et tous les moyens sont bons.

Je repose ça là : https://www.netflix.com/fr/title/81304760

Democrate - Républicaine , c’est comme LRPS, l’illusion pour les citoyens d’une opposition alors que les deux parties
obéissent au capitaliste.
Les parties du peuple là bas comme ici sont écrasés, manipuler, censuré , mise sous silence

2 J'aimes

Le capitalisme n’est pas un parti, c’est un modèle économique sur lequel la quasi totalité des grandes démocraties est construit. Dire qu’il n’y a pas d’opposition sous prétexte qu’on est partisans du régime capitaliste reviens donc au même que de dire qu’il n’y a pas d’opposition parce que les deux partis sont partisans de la démocratie.
Il y aurait pas mal d’arguments pour contester le fait que les USA soient vraiment une démocratie, à commencer par le suffrage universel indirect qui permet à un candidat qui a moins de voix d’être élu quand même (ex: Trump) ou encore le bipartisme qui oblige à être soit démocrate soit républicain mais franchement l’argument capitaliste, non.

1 J'aime

C’est quoi un parti du peuple si ce ne sont pas les démocrates ou les républicains ?

Bon, nous, on attend le parti souverainiste qui doit émerger de l’initiative de Front Populaire de Michel Onfray.

Une des rare chance de sortir du vieux duopole LR / PS et qui finit aux présidentielles en LREM / RN.

Définir les contours d’une 6ème république.

Pays souverain ou vassal d’une Europe qui n’est pas celle des nations, il faut choisir son camp.

Est ce que ce genre de propagande, qui n’a rien à voir avec le sujet, ne devrait pas être modéré ?

Le suffrage universel indirect existe aussi chez nous pour élire des Maires de certaines grandes villes françaises comme Paris…où on peut être élu Maire avec moins de voix qu’un adversaire dans les urnes: Les parisiens élisent des conseillers dans chaque arrondissement puis au Conseil de Paris, ces derniers votent pour élire le Maire de Paris.

Sinon, le bipartisme n’est pas obligatoire aux États-Unis: Par ex. le Parti Libertarien (4 millions de voix à la Présidentielle de 2016), Parti Vert, Parti de la Constitution…

Je me suis mal exprimé, le sais qu’il n’est pas obligatoire d’être démocrate ou républicain, en théorie. Mais le système fait que c’est obligatoire si l’on veut avoir une chance d’être élu, ou même d’exister politiquement parlant.
Quand au suffrage indirect dans les grandes villes, Merci pour la précision, je ne savais pas mais reconnait que ce n’est pas comparable entre être Maire, fusse d’une ville comme Paris et Chef de la plus grande puissance économique et militaire. Je ne nous imagine pas, nous, voter région par région et accepter ensuite un président qui n’aurait pas reçu la majorité de suffrages exprimés. On a déjà du mal avec un président élu à 66% alors…

Certes, le candidat a bien plus de chances d’être élu au Congrès américain (Chambre des représentants et Sénat) avec l’étiquette Démocrate ou Républicaine…mais aussi bien plus de possibilité d’être élu s’il est d’un autre parti plus petit grâce au mode de scrutin uninominal majoritaire à 1 tour, c’est-à-dire que celui qui arrive 1er sur 1 seul tour (où tout candidat peut se présenter = donc possibilité de forte division du vote) est élu.

Alors que chez nous en France, si le candidat n’a pas une liste d’Alliance de (Centre-)gauche ou de (Centre-)droite, il lui sera très difficile de se faire élire comme député à l’Assemblée Nationale à cause du mode de scrutin à 2 tours.

Résumons: Le mode de scrutin américain peut amener bien plus facilement au multipartisme alors que dans les faits ce n’est pas le cas, et alors que le français où le multipartisme devrait être quasi impossible, il existe bien…et pourtant, il permet de dégager une majorité…mais en minorant fortement la représentativité de certaines forces politiques comme par ex. le RN (ex-FN) qui avec le mode de scrutin américain aurait certainement environ 100/577 députés et 60/348 sénateurs…on est bien loin des 8 et 1 actuels.

Sinon, pour être complet sur le suffrage universel indirect en France : 3 villes françaises élisent leur Maire avec ce type de scrutin : Paris, Lyon et Marseille. Mais n’oublions pas notre Sénat où là ce sont également de « grands électeurs », des élus de la circonscription : Députés et sénateurs, conseillers régionaux, conseillers départementaux, conseillers municipaux qui élisent le sénateur.

Très intéressant, merci beaucoup.