Commentaires : DOOM Eternal : une version sans DRM sur le launcher de Bethesda rendait la protection Denuvo inutile

Tout à fait c’est pour ça que je dis qu’il faut le voir à l’inverse. Le paiement par reconnaissance après coup je n’y crois pas vu ce qu’est la nature humaine. Ça doit être très peu voir négligeable.

C’est pour ça que je pense qu’il est plus proche de la réalité de considérer ceux qui ont téléchargé illégalement le jeu comme des gens qui n’auraient pas pu s’offrir le jeu ou qui n’auraient pas voulu s’offrir le jeu. A aucun moment ils ont été des ventes dans l’équation et donc ne peuvent pas être considérés comme des ventes perdues ou de l’argent perdu. Ils n’accèdent au jeu que « grâce » à la version crackée et n’y auraient jamais joué sans.

Si je note cette différence c’est parce que c’est fatiguant de voir l’industrie musicale ou du jeu compter depuis des années le nombre de téléchargements illégaux, multiplier par le coût moyen du jeu et dire : Hé ! On nous a volé Xxx Euros ! Alors que c’est faux.

Oui sorry, je ne sais pas pourquoi j’avais compris que tu disais l’inverse.

Après je pense que ça l’est, autant tu as raison, beaucoup téléchargent pour ne pas payer plein pot. Mais beaucoup auraient achetés le jeu plus tard, en période de solde ou autre. C’est déjà mon cas pour pas mal et mes amis aussi. On a pas envie d’acheter 50 boules un jeux noté 14/15 et qui semble moyen, mais quand il approche les 10/15€, c’est largement plus jouable.

Je pense qu’il y a tout de même une perte non négligeable dans le téléchargement. Après comme dit, aucune idée de comment la quantifier ^^.