Commentaires : Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain

On le voyait venir gros comme une maison, désormais ça se confirme, Apple miserait bien dès l’année prochaine sur des MacBook animés par des processeurs ARM de son cru. Rien de surprenant à cela : si la rumeur dit vrai, les puces A14 seraient plus performantes que certaines puces hexa-core à basse consommation d’Intel.

1 J'aime

Quand on voit les performances d’un iPad Pro, on est pas inquiet de se coté là… Par contre, comment assurer de façon efficace la rétro-compatibilité avec les programmes fait pour les puces Intel… à voir…

2 J'aime

Il y aura probablement une cohabitation durant la transition x86 vers ARM. Ce serait intéressant de voir si Apple décide de segmenter l’offre ARM à part initialement ou non, et de comparer les prestations par rapport à l’offre x86.

s’ils mettent quelques cpu sur la carte ça peut finir par être un minimum performant…

le peu de pro qu’apple a encore… veulent t’ils encore subir une nième migration?

un beau joujour quand tu as pas trop de besoin logiciel

Si les programmes devront être émulés ca risque de la foutre mal niveau perf … Quand on voit les performances de la surface pro x … ca passe pour une tablette mais alors pour un macbook

Comme le note The Verge, il serait néanmoins intéressant de savoir ce qu’Apple pourrait faire avec une puce de type « A14X » sur un iMac, fonctionnant sur secteur et doté d’un système de dissipation actif (contrairement aux iPad Pro, par exemple).

Question stupide au possible. Vous connaissez les enjeux écologiques ? Vous savez le problème n°1 de l’humanité, à savoir la consommation d’énergie ? Si tous les ordinateurs pouvaient diminuer leur consommation de moitié, on serait sur la bonne voie.

1 J'aime

« Prévus » et « confirmé » par une rumeur. C’est beau le journalisme totale :roll_eyes:

Est-ce qu’Apple fera la même erreur que Microsoft sur l’unique canal de diffusion des logiciels ?

Apple n’en est pas à son premier changement d’architecture, MacOS X était au départ sur PowerPC avant de passer au x86_64. Et cette transition s’est plutôt bien réalisée. Et maintenant transition sur de l’ARM… je pense sincérement qu’en interne le portage de MacOS sur diverse architectures n’a jamais cessé. Quant au à la rétrocompatibilité, il faut voir à quel niveau sont programmés les softs sur Mac. 3 options, bas niveau, nécessite de nouvelle version compilée pour la nouvelle architecture ou pour les plus ancienne, un émulateur qui tient la route; haut niveau pas de portage nécessaire.

1 J'aime

Déjà vu, testé, validé par Apple ce type de « changement » … apparemment vous avez soit oublier ou pas connu le processeur PowerPC d’IBM qui était sur tous les MACs ( bon j’avoue cela fait un moment ).
Apple est passé de PowerPC ( architecture RISC) à Intel (architecture CISC) … émulation obligatoire du coup mais « presque » transparente, après les sociétés se remettent au développement/adaptation avec une transition « en douceur » !!
Le processeur est pour la grande majorité des utilisateurs, à peine utilisé, d’autre part il est possible d’y intégrer des instructions spécialisées ou encore intégrer ou adosser des puces ou des coeurs spécialisés ( Crypto, decodage de compression etc. )
Même pour les gamers ce qui va compter c’est la carte graphique … regardons nos smartphones !! :slight_smile:
Je suis pas du tout un Fan de Apple mais il y a le pragmatisme qui est je pense est pas mal de la part d’Apple !!
Au pire vu le cout des puces ils en collent 4 des A14x dans un seul composant en mettant cela en 5 nm et voili voila mdrrr … en 2024 TSMC sera en 2nm …


Entre cette information et la montée en puissance de AMD … il faudrait plus s’inquiéter pour Intel que Apple … :slight_smile: :slight_smile: :stuck_out_tongue:

Yes tu as été plus rapide … je rajouterais avec mon commentaire et le tiens est que Apple contrairement à Android à du code bien optimisé car tout est en natif … pas autant de surcouches …

1 J'aime

T’as l’air d’oublier pourquoi Apple est passé sur PPC à l’x86 : les performances. IBM stagnait et les CPU promis ne sont jamais arrivés. Ici, la logique d’un passage à ARM est purement financière, elle consiste à se séparer d’un SPOF.

Quand Apple est passé sur x86 il y a eu une forte pression des pros pour pouvoir faire tourner Windows sur les Mac Intel. BootCamp est né. Est-ce qu’Apple est prête à dire à ces mêmes pros, qu’elle malmène déjà depuis un moment, « jetez votre Windows par la fenêtre » ?

1 J'aime

Interet de windows sur un Mac? A part le gaming, un pro qui a besoin d’un produit Apple, alors Apple suffit à lui même, un besoin de windows, tu pourras toujours virtualiser ou prendre un PC pour ça.

L’interêt d’avoir accès à la logithèque de Windows, comme des logiciels métier qui n’ont été développés que pour cet OS. Utiliser du matériel dont les drivers n’existent pas sous Mac. Développer des applis Windows. Et comme tu le dit il y a les jeux. Bref c’est le même intérêt qu’avoir Windows sur un PC.

Sans compter le fait de connaître les 2 environnements desktop majeurs, histoire de ne pas rester bêtement enfermé dans l’un ou l’autre. Mais ça doit être difficile à concevoir quand on pense que « un pro qui a besoin d’un produit Apple alors Apple suffit à lui-même ».

La virtualisation… bon, au moins t’as de l’humour :slight_smile:

2 J'aime

Si on peut se passer de Windows, c’est tout bon (encore . Il est bien plus simple de porter sous ARM et de profiter des bénéfice de cette plateforme que de gérer des changement d’API (en passant de celle d’iOS à Mac OSX par exemple).

Très bon choix de la part d’Apple.

Je ne suis pas du tout un fan d’Apple mais je trouve qu’elle fait bien.
Disons que je trouve qu’Intel est aux UCT ce que Microsoft est aux SE (pour les ordinateurs de bureau – Wintel).
Toutes les deux ont un retard, qu’elles combleront un jour? dans tout ce qui touche la portabilité (tablettes, smartphone, etc.).
Or il me semble que ce qu’une compagnie comme Apple veut, c’est de voir les mêmes UCT partout. Sur les ordinateurs de bureau, les portables, les tablettes, les smartphones, les montres, etc.

Et Apple est bien partie pour ça. Intel, tout comme Microsoft, dorment depuis des années. Elles semblent mal dirigées et ne pas être capable de regarder vers l’avenir.

Chez Apple il semble y avoir UN patron qui décide. Chez Intel / Microsoft on dirait que c’est plus une guerre de « chefs ».

1 J'aime

Ils ont déjà abandonné les logiciels 32 bits. Ils vont juste demander à tous les développeurs de recompiler pour ARM.

Virtualiser sur un processeur différent ? Ça n’a pas de sens.

Avoir des besoin de logiciels métiers comme tu dis sur deux plateformes différentes pour un même intervenant, c’est vraiment un manque de bol et j’espère, rare. Généralement quand tu es pro tu te tourne vers celle qui t’offre les outils dont tu as besoin. Avoir besoin de quelque chose de propre a Win et Mac à la fois… c’est moche :-/

Ca existe pourtant. Par contre niveau perf, c’est pas top surtout pour du soft gourmand d’origine. cf. QEMU