Commentaires : Démonstration de la transmission de microplastiques des insectes aux oiseaux

Selon une étude de scientifiques de l’Université de Cardiff et de l’Université d’Exeter, une espèce d’oiseau de rivière (Cinclus Cinclus) engloutit chaque jour des centaines de microparticules de plastique via ses insectes proies. Les parents transmettent ensuite une part de ces microplastiques à leurs poussins, au cours de leur développement.

1 J'aime

je ne vois pas en quoi il y a de surprenant que la pollution se diffuse sur la planète.
C’est comme Fukuchima et la radioactivité qui a migré, les nuages de pollutions, les pluises acides, le plastique qui se dégrade en micro particules ou encore les nanoparticules comme les colorants de synthèse (dioxyde de Titane TiO2, colorant alimentaire blanc autour des bonbons qu’on suce comme les MM’s, une fois la couleur partie il reste du blanc, produit colorant qu’on fabrique qui est tellement petit qu’il arrive à traverser les parois cellulaires, causant des dégats irréversibles au coeur mêmes des cellules et migrant dans des endroits qui étaient impossibles aux autres particules dites « naturelles » et en général ces particules restent bien implantés dans les organes fonctionnelles et n’en bougent plus jusqu’à ce qu’un nombre plus important provoque leur dysfonctionnement.
La bonne nouvelle « ironique » c’est qu’on va nous dire que les animaux d’élevage sont meilleurs pour la santé que les animaux prélevées dans la nature, puisque la nature sera plus polluée que les laboratoires et autres fermes. Merci aux industriels et au gouvernement incapble de les contraindre… mais bon comme le diront ces derniers… c’est notre faute… quand un industriel crée un produit c’est pour répondre à une attente de notre part… ils savent tellement ce qui est bon pour nous, ils sont trop fort ces industriels.

2 J'aimes

« les animaux d’élevage sont meilleurs pour la santé » là ça me paraît être plutôt crédule, c’est ce qu’on voudrait faire croire (comme le saumon par exemple, belle saloperie)… il faut surtout (ça fait juste des décennies) arrêter balancer ces merdes dans la nature, d’en faire à partir du pétrole, d’avoir des vrais matériaux biodégradables avec une foutue vraie filière moderne de recyclage !
Comme souvent, c’est du courage politique ce n’est pas gagné vu les caves qu’on se tape depuis 50 ans.

1 J'aime

Ce n’est peut-être pas le bon pays pour généraliser en Europe. Si ça n’a pas changé, la Tamise est le plus mauvais élève européen en charriage des plastiques. Maintenant quand 1000 milliards de dollars sont pompés dans la mode climatique imaginez le potentiel gaspillé pour la vraie protection du vivant. Alors que, absolument toutes les espèces vivantes actuelles ont évolué à travers dix mille changements climatiques, on ne trouve plus aucune volonté pour concentrer l’attention sur les vrais problèmes; les écolos et les scientifiques médiatisés en ces périodes sont les premiers fossoyeurs du vivant.

1 J'aime
  • tchip, tchip ! « j’ai faim, mère »
  • tchip, tchip, tchip ! " appelle-moi polymère"
1 J'aime

pour rappel les sénateurs ont voté contre le retour de la consigne

1 J'aime