Commentaires : Cyberpunk 2077 disposera de DLC gratuits (comme The Witcher 3)

CD Projeckt RED prévoit de grosses extensions payantes et des DLC gratuits, mais moins ambitieux, pour enrichir Cyberpunk 2077.

1 J'aime

DLC gratuit, n’est-ce pas une façon à peine déguisée de vendre un jeu pas fini en disant « ne vous inquiétez pas des DLC gratuits arrivent » ? Un DLC ne devrait jamais être envisagé pour un jeu même pas encore sortit sinon ça veut dire que ça aurait du être intégré de base !

2 J'aime

Personnellement j’attendrai de voir mais sur Witcher 3 ça n’avait rien a voir avec un jeu non fini. Juste un tas de contenu cosmétique gratuit, armure, apparence, …

Ils n’ont sorti que 3 DLC payant et ce ne sont que ces trois DLC qui offraient vraiment du contenu en plus, et pour le coup au niveau rapport qualité/prix c’était très largement dans le haut du panier.

Franchement s’ils renouvellent avec Cyberpunk ça me va très bien.

1 J'aime

Connaissant un peu le studio de dev, ça m’étonnerait que le jeu ne soit pas fini…
Il tease juste encore un peu plus en indiquant qu’ils n’abandonneront pas le jeu une fois sorti.

1 J'aime

Y’a vraiment des gens qui paient pour des DLC ?
Déjà si c’est cosmétique c’est non et si il y a ajout de fonctions, de nouvelles MAP, d’histoire supplémentaire, j’appelle ça une extension et à la rigueur pourquoi pas.
A l’epoque de warcraft 3, il y a eu l’extension Frozen. C’était trop cher pour ce que c’était. Entre un jeu complet à 40€ et une « extension » à 30€.
J’ai préféré investir dans un jeu complet.
M’enfin chacun fait ce qu’il veux de son argent.

Bien sûr qu’il y en a. C’est extrêmement rare pur moi, mais par exemple le DLC Blood and Whine qui pour une vingtaine d’euros ajoute toute une région et un scénario complet. Là ou d’autre vont faire payer bien plus cher pour bien moins de contenu. De mémoire il m’a bien fallu une vingtaine d’heure pour explorer l’histoire ajoutée.

Le vrai problème c’est de ne plus avoir de distinction un DLC pouvant bien être un ajout purement cosmétique autant qu’un véritable ajout de contenu majeur dans un jeu.

A savoir que, pour The Witcher 3, CD Projekt Red avait communiqué en avance qu’une vague de DLCs entièrement gratuits allait peu à peu garnir davantage le contenu déjà pléthorique du jeu de base.
Parmi ces DLCs gratuits, il y avait même quelques quêtes rajoutant de nouveaux villages et lieux, entièrement doublées et scénarisées, tout cela gratuitement.
En termes de politique pro-consommateurs, c’était un geste fort de la part du studio polonais qui mettait un sacré pied de nez à certains studios/éditeurs qui n’ont pas honte de proposer des DLCs à une trentaine d’euros pour deux-trois maps en plus et des cosmétiques.
Et ça fait plaisir de voir que le studio n’oublie pas d’où il vient et poursuit cette politique, malgré sa position sur le marché et dans le cœur de beaucoup de joueurs.
Ça augure du bon pour Cyberpunk 2077 !

2 J'aime

Oui on mélange tout pour perdre encore un peu plus le consommateur lambda.
A l’époque, on avait bien la distinction d’un add-on qui ajoute quelque chose, un patch qui corrige quelque chose et des mods pour simplement modifier du cosmétique totalement futile (mais hautement jouissif pour que le jeu ressemble un peu plus à sa propre image)

Maintenant ce sont des DLC pour contenus téléchargeable. Et on y met tout dedans.

Entièrement d’accord avec toi sur le principe d’un vrai ajout qui dure quelques heures et prolonge l’expérience encore plus loin.
Le cas des sim’s avec ses innombrables add-ons qui ajoute tous du contenu, des histoires, une thématique nouvelle.

Désolé pour la référence mais n’ayant aucune idée de ce que c’est The Witcher et donc son DLC Blood and Whine !!!
Je sais qu’il y a une série Netflix qui porte ce nom à regarder un jour peut-être

Alors autant je suis d’accord que le terme employé dans la langage courant pour dire aujourd’hui tout et n’importe quoi, mais autant le commentaire « pour perdre le consommateur lambda », c’est un peu fort en chocolat.

C’est le consommateur (et les relais, surtout) qui s’embrouille tout seul. DLC, signifie « contenu diffusé par internet ». Ca n’a jamais voulu dire quel type de contenu c’était. Et ça date de l’Atari 2600 quand même, où les jeux eux-même étaient des DLC (même si ce n’était pas le nom officiel).

Il n’y a aucune opposition à faire à ces termes, l’un de remplace pas l’autre, ils sont complémentaires. L’un parle du moyen de transport du contenu, les autres parlent de la nature du contenu. Si hier les DLC étaient pauvre en contenu (Unité/Map (Total Annihilation par exemple) et sont aujourd’hui bien plus gros, c’est tout simplement car la bande passante à évoluée… Mais le terme n’a jamais changé de sens.

Après, si les gens s’embrouillent tous seuls et changent les définitions … C’est de leur faute. Même si je reconnais que les dévs pourraient faire un petit effort pour rectifier le langage :thinking:

D’ailleurs tu t’embrouilles également, car tu parle de « mod » et de « patch », ces deux notions sont toujours différenciés et ne sont jamais confondues avec « DLC ».

Un patch, c’est c’est une série de changement destiné à mettre à jour, améliorer, ou corriger une partie. (Donc pas forcement CORRECTIF). Et il n’est quasiment jamais inclu dans un DLC, celui-ci étant optionnel, et les patchs non.
Un mod, c’est une modification réalisée par les joueurs, ca n’a jamais été synonyme de changement cosmétique.

Donc forcement, en perdant le véritable sens des termes, on mélange tout :stuck_out_tongue:

C’est exactement pour çà que je parle de perdre le consommateur.
Certains emploi le terme de MOD pour désigner des modifications esthétique (réalisé par les Devs ou un joueur)
Idem pour les patchs, certains DLC ne sont que des patchs qui effectivement corrigent des choses mais en ajoutent tout autant.
C’est aussi pour çà que certains se battent pour retrouver leurs jeux dit Vanilla, comme à la sortie du jeu.
Au fur et à mesure des patchs, on peut perdre ou gagner une fonctionnalité.
Voir certains dans la communauté WOW qui ont pester un moment car le jeu ne ressemblait plus du tout après une MAJ.
L’équilibrage des personnages avaient grandement changé, certains trucs ont disparus et d’autres sont apparus.
Faut pas faire çà. On corrige mais on ne change rien

Et moi je t’explique que c’est le consommateur qui s’est perdu tout seul en dénaturant les termes x).

Tu as un exemple pour le terme « mod » (d’un développeur ou d’un éditeur ?) car je n’ai jamais entendu ça ? Car là oui, ça serait une erreur !

Pour les patchs, c’est bien une sorte de DLC dés lors qu’il est délivré sur le web. Mais un DLC n’est pas forcement un patch, et un patch n’est pas FORCEMENT un DLC si il est délivré sur support physique. Les patchs peuvent bel et bien « modifier » ou « ajouter » du contenu existant.

Je ne vois très sincèrement pas où est le problème, tu vois le problème à l’inverse. Ce n’est pas les termes qui sont fait pour porter à confusion l’utilisateur, c’est bel et bien l’utilisateur qui porte à confusion les termes… Il y a confusion entre moyen de fournir le contenu, et le type de contenu en lui même :frowning:

Le reste de ton commentaire n’est pas le sujet sur lequel j’ai répondu, j’évite donc d’y aller :slight_smile:

:stuck_out_tongue_winking_eye::joy: