Commentaires : Coronavirus : une école de codage de Singapour publie de multiples données de suivi sur un site

Le site créé par Upcode Academy regroupe des données très précises sur les personnes atteintes et guéries du Covid-19. Clubic s’est penché sur le sujet.

1 J'aime

Euuuh « école de programmation » ce ne serait pas mieux ?

Les deux se disent… :wink:

C’est sûr que ce qui est important, c’est d’ergoter sur « codage » ou « programmation » !! :slightly_frowning_face:

Pffffff !

1 J'aime

Si tu veux en lire plus ça vient de ce bon papier du MIT https://www.technologyreview.com/s/615370/coronavirus-pandemic-social-distancing-18-months/ et ce site Singapourien fait l’objet d’un thread twitter ici : https://twitter.com/ryutarouchiyama/status/1234616723615166465?s=21

1 J'aime

Apparemment, il y a quand même un énorme boulot de recoupage de données brutes issues des communiqués officiels, et j’imagine qu’à la base la donnée brute doit certainement être de bonne qualité (meilleure qu’ici ?). En tout cas on travaille avec une boite qui nous fournit des dashboards avec google data studio et c’est franchement impressionnant niveau possibilité pour faire parler des données, je t’invite à regarder

Les deux ne se disent absolument pas ; codage est un dérivé du sens d’encodage.
Coder/codeur c’est de l’argo de dév.

Soit on fait une école de développement informatique (car on développe un programme) ou de programmation informatique. (car un programme est programmé)
Mais absolument pas de codage qui est un terme dégueulasse repris par tous les médias depuis quelques mois :confused:

Il faut noter que même les anciens s’en sortent à Singapour…aucun décès pour l’instant.

Je ne vois aucun problème liés aux données personnelles, puisqu’il n’y a aucune donnée personnelle, c’est à dire de donnée permettant d’identifier les cas.

1 J'aime

@fred1968 a tout dit !

Et je complète en précisant que même les dirigeants d’écoles eux-mêmes n’hésitent pas à dire qu’ils dirigent une… « école de codage. »

Donc désolé @FodZy, mais les deux se disent.

Et je trouve d’autant plus dommage de s’arrêter sur un terme en particulier, alors que le sujet de l’article est, je trouve, passionnant :wink:

2 J'aime

Le Larousse n’est référence. Suivant mes usages vieux de 40 ans en langue de « computing » (calculateur), le «coding » (codage) c’est les données, donc une école de codage serait école en techniques d’acquisition de données, ce qui semble le cas ici.

Le suivit de diffusion du SRAC-CoV2 aborde deux domaines, le diagnostic et la localisation.

Pour les outils de test : http://news.mit.edu/2020/covid-19-diagnostic-test-prevention-0312
« Le nouveau diagnostic E25Bio est de bandes de papier revêtues d’anticorps qui se lient à une protéine virale spécifique. Un second anticorps est fixé à des nanoparticules d’or, et l’échantillon du patient est ajouté à une solution de ces particules. La bandelette est ensuite trempée dans cette solution. Si la protéine virale est présent, il attache aux anticorps sur la bande de papier, ainsi que les anticorps de nanoparticules lié, et une tache de couleur apparaît sur la bande dans les 20 minutes. »

Partager en temps réel sa position par smartphone est de routine.

En Chine à Wuhan, cela est toujours requis, leur passeport de sortie est le téléphone en localisation. Pauvre CNIL, mais si on ne s’y met pas à s’asseoir sur le droit à la discrétion par solidarité, le virus n’aura cette discrétion.
Les données de WuHan sont d’aucune nouvelle infection observée ce 19/3/2020.

A réaliser, l’agrégateur de données.

1 J'aime