Commentaires : Cet émulateur utilise l’intelligence artificielle pour localiser des jeux jamais traduits

Si la plupart des jeux vidéo sont accessibles a minima en langue anglaise, il est tout un pan de la création vidéoludique qui reste inaccessible au commun des mortels faute de localisation adaptée. RetroArch se propose de régler ce problème grâce à l’intelligence artificielle.

Donc très moyen voir pas terrible du japonais vers l’anglais. Je salue l’initiative tout de même.

Dans l’absolu, je trouve le principe vraiment pas mal !!! J’espère que Recalbox fera la même chose :slight_smile: .

Si tu avais lu l’article… un petit effort tout de même et tu aurais vu ceci:

Mais l’éditeur explique que l’utilisateur peut définir la langue source et celle de sortie très facilement

Cet article mélange localisation et traduction, qui n’ont pas tout à fait la même signification. Là, on est sur de la “simple” traduction.

“intelligence artificielle” … S’ils vous plaît, arrêtez avec ce terme !

Un peut de culture ça ferait pas de mal : https://www.blogdumoderateur.com/interview-intelligence-artificielle-mythes-realites/

@JeXxx
Lien très intéressant. Merci.
Malheureusement, Clubic ne fait que suivre la mode verbale (marketing) qui met l’IA a toutes les sauces. Pour le moment, ça fait vendre (ou cliquer, c’est selon…).
Là, en l’occurrence, pour moi, le titre est fait pour que l’on clique sur le lien:

**CET EMULATEUR utilise l’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE pour localiser des jeux JAMAIS traduits

Même si je peux comprendre l’envie de vouloir attirer les internautes sur des pages d’articles pour générer des revenus, je n’approuve pas la méthode.
Le titre aurait pu être:

L’émulateur RetroArch propose désormais la traduction en temps réel du texte des jeux vidéo

Pour moi cela était largement suffisant comme titre.
Mais ce n’est que mon point de vue, personnel à moi :smile:.

4 J'aime

Je me souviens d’un logiciel qui détectait les textes dans les images/l’écran actuel après avoir sélectionné la zone de texte à traduire et il ressortissait la traduction…c’était il y a quelques années La qualité de la reconnaissance des caractères dépendait de la méthode de lissage. J’imagine que ce sera pareil ici.

@mokocchi
L’idéal je trouve serait que l’émulateur arrive à recompiler le jeu en ayant traduit tous les textes directement dans la rom…dans la langue demandée. Mais je pense que là, on serait à un autre niveau tant du point de vue de la puissance nécessaire (pas sûr qu’un Raspberry suffirait…) que du codage de l’émulateur.

L’article que tu donnes ne contredit pas le fait que l’on peut parler d’IA ici aussi. On a une IA faible mais une IA tout de même dans le sens de l’apprentissage plus ou moins automatique et d’une similation d’un comportement cognitif humain (la traduction ne peut se faire facilement par de l’algorithmie basique).

Je ciblais spécifiquement ce genre de traduction car Google Translate est une quiche quand il s’agit de traduire à partir de cette langue.

L’IA aujourd’hui c’est quoi ? Juste des scripts et des conditions. Il n’y a aucune intelligence ou réflexion que pourrait réaliser un ordinateur sans lui donner un ordre précis. La pseudo ‘IA’ qu’il y a aujourd’hui est juste alimenté par des bases de données remplis d’informations. Et ne se sert que de ça puisqu’elle ne sait rien faire d’autre. Au final ce ne sont que des scripts.

Une IA qui est spécialisée dans l’automobile ne possédera qu’une quantité de donner lié à l’automobile. Si demain quelque chose de nouveau sort dans ce domaine, l’IA n’en connaîtra même pas le moindre détail. Pour qu’elle le sache il faut quoi ? Lui apprendre. Fait sortir cette IA de sa “zone de confort” elle plantera totalement. Et la différence est la, si ça devait être une vraie IA alors elle s’adapterait. Elle apprendrai d’elle même, elle ne planterait jamais.

Le jeu de Go, une IA (AlphaGo) ? Non un programme qui est programmé à s’entraîner à une tache unique et sauvegarder toutes les parties, les combinaisons, les choix etc … Qu’elle aura retenu. Le seul avantage qu’elle a c’est qu’elle peut calculer beaucoup plus de coup en avance que l’humain.

Aujourd’hui l’IA n’est qu’une quantité de script énorme.

C’est juste plus jolie de dire IA que script et plus vendeur.

Je reconnais que le terme IA est un peu trop utilisé.
N’empêche que tout process d’apprentissage permettant de donner des résultats sur des données non prévues EST une IA.
Je ne sais pas si tu as déjà manipuler des IAs, même basiques (on peut se faire facilement un petit réseau de neurones de reconnaissance d’images ou de caractères par exemple, on trouve des exemples sur le net). C’est justement le coté non scripté qui donne son sens au terme IA. Certes l’humain reste au coeur du processus de dimensionnement et d’apprentissage mais la reconnaissance elle n’est pas maitrisée ni guidée, aucun algorithme n’est utilisé dans le choix du résultat.
Je pense que ta confusion vient de la définition de l’intelligence qui est trop vague alors qu’elle couvre plein de notions comme l’intuition, la logique, les émotions, … Les IA ne couvrent qu’un sous-ensemble de la partie logique (en ce rapprochant de la logique floue comme la logique humaine), mais commence aussi à s’approcher de l’intuition (association d’idées).
C’est d’ailleurs intéressant de voir que les IAs sont souvent problématiques dans le domaine scientifique car les résultats obtenus ont souvent des biais que l’on peut rapprocher des biais cognitifs humains (certes souvent du à la sélection des données d’apprentissages) mais aussi par les approximations et raccourcis que font souvent les humains pour résoudre un problème. Sans compter que l’on ne “sait” pas comment le problème a été résolu ce qui est gênant quand on a besoin de “prouver” un résultat… :stuck_out_tongue: