Commentaires : Camions électriques : les constructeurs européens veulent 90 000 points de charge d'ici 2030

Face à l’offre famélique de points de recharge destinés aux camions électriques, l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) demandent à l’Europe d’accélérer le déploiement des infrastructures pour donner la chance aux fabricants de respecter les nouvelles réductions d’émissions de CO2 mises en place pour les prochaines années.

Un grand pas dans la bonne direction.

2 J'aime

Ha l’Europe … Pas foutu de s’entendre sur des budgets, une entraide famélique alors avant d’avoir des bornes dans toute l’Europe… Ce n’est pas gagné :woozy_face::woozy_face:

?? La bonne direction ?? Un désastre écologique la fabrication des batteries, et désastre humain l’extraction des matières premières.

2 J'aime

la solution serait peut être de scinder le pack batterie à puissance égal à une voiture pour utiliser le réseau de bornes de ces dernières ?

Un « désastre » 100 fois moins pire que les monstrueux dégâts des carburants fossiles.

4 J'aime

Merci pour ce fou rire.

En Belgique, tous les parkings d’autoroutes sont bondés. Chaque soir. Continuellement.

Les camions grignotent la bande d’arrêt d’urgence un peu plus chaque jour qui passe.

Il devient même difficile de juste s’arrêter à la pompe et repartir aussitôt. Ça devient une catastrophe.

Et vous voulez me faire croire que vous allez tranquillement installer des points de charge ici et là sans la moindre difficulté en ce qui concerne le choix de l’emplacement et la disponibilité de ces derniers ?

Les emplacements bus et voitures sont déjà pris d’assaut par les camions. Le seul point de charge dispo sera directement transformé en emplacement pour une nuitée, soyez-en sûr…

3 J'aime

« ?? La bonne direction ?? Un désastre écologique la fabrication des batteries, et désastre humain l’extraction des matières premières. » la com des pétroliers et des polémistes a super bien fonctionnée, en 2020 on trouve encore du monde pour croire que les batteries sont un désatre pire que le prétrole.
l’efficacité des réseaux sociaux est sans limite

5 J'aime

Réseaux sociaux ou asociaux, on se le demande tellement ils ont un pouvoir de transmissions de théories conspirationnistes, réalités alternatives et faussetés. Par contre pour ces gros camions vaudrait peut-être mieux envisager la solution de la pile à hydrogène.

1 J'aime

« Par contre pour ces gros camions vaudrait peut-être mieux envisager la solution de la pile à hydrogène »

Et bien … encore moins que pour une voiture : à ces vitesses et pour ces dimensions on maximise l’usage de la batterie, avec un rendement sur-optimal. A ces vitesses stabilisées, batteries chaudes, moteur au régime idéal, un camion électrique peut théoriquement friser les 100% de rendement (atteindre 95% de rendement en situation réelle est tout à fait jouable)

donc depuis la « sortie de la centrale » on a que les pertes réseau (10%) et chargeur haute puissance (inconnu, mais difficilement plus de 10%) à rajouter.

Alors que la pile à hydrogène va rajouter direct 45% de pertes énergétique, la compression de l’hydrogène encore 20%, l’électrolyse 30%

Vaut mieux une grosse batterie exploitée à fond sur 8 ans, réutilisée encore 10 ans en statique puis recyclée, n’ayant gâchée quasi rien de l’énergie qu’on y a mis, qu’une pile hydrogène à la même durée de vie mais non réutilisable, et ayant « couté » 4 ou 5 fois l’énergie se sa concurrence.

1 J'aime

100% de rendement MDR…et pourquoi pas le mouvement perpétuel tant qu’on y est ?

Et les 38% de rendement pour produire de l’électricité, vous en faites quoi ?

4 J'aime

Je confirme que c’est la bonne direction. Le désastre c’est ceux qui militent contre… Come vous

Je confirme ces calculs d’autant plus que l’hydrogène propre cela n’existe pas encore… Il faudrait que l’électricité soit quasi gratuite pour que l’électrolyse soit rentable… Cela arrivera un jour mais… Lointain

1 J'aime

Ou alors ferroutage et on en parle plus …:thinking:

D’avoir laissé les hypermarchés prendre les rênes de la distribution de carburant nous a mis dans une impasse, avant c’était le travail des garagistes, ils investissaient, le prix de vente était fixe et ça allait très bien, et la s’il faudrait installer des bornes de recharge il n’y aurait aucun souci, le droit de vendre du carburant étant subordonné à certaines clauses.

Les voitures Tesla à la pointe du progrès VE ont déjà du mal a abattre de longs trajets sur autoroute, que dire des poids lourds qui ont des vitesses commerciales à respecter, ils seront doublement lourds s’ils doivent compter sur des batteries. Mais est-il normal qu’ils soient si nombreux ? Leur prolifération est un avatar de la fin des frontières en Europe, De la mise en concurrence de systèmes inégaux. Alors le pain industriel nous vient de Pologne et ainsi de suite…Mais ça aucun responsable européen n’en parlera.

La batterie pour le camion c’est l’idée la moins opérationnelle qui puisse exister
Sauf pour de la livraison locale
Éventuellement pile à combustible plus hydrogène
On ne comprend pas pourquoi les gens racontent n’importe quoi
Il ne faut pas oublier qu’une voiture électrique en Chine émet plus de CO2 qu’une voiture à essence
Et les moteurs diesel des camions sont beaucoup plus efficaces que les moteurs à essence
Et puis arrêtons de critiquer l’Europe si c’est pour dépendre de la Chine de loin le plus gros émetteur de CO2 mondial

3 J'aime

vous oubliez quand même vachement dans votre calcul la perte de productivité pour les nombreux temps de recharge (quand une borne est disponible) et le fait que votre véhicule électrique perd en productivité plus il est lourd et que, par ailleurs, pour un camion, ce sont plusieurs TONNES de marchandises en moins qu’on peut prendre rien qu’à cause de la place que prennent les batteries

@Rochain

Si l’hydrogène propre ça existe et ça va exister de plus en plus. Rien qu’en utilisant le nucléaire + renouvelable (le mix idéal pour le réchauffement climatique), tu vas avoir des surplus énormes d’électricités à convertir. Et dans le nucléaire, tu as une cogénération qui serait possible et qui permettrait de créer de l’hydrogène en plus de l’électricité.
bref, ne sois pas si pessimiste, de l’hydrogène, on va en créer à la pelle, et son rendement n’est qu’une partie du problème car avoir 50% de perte sur une électricité moitié moins chère, par exemple, ne serait pas tant que ça un problème
il faut voir le problème de manière globale et regarder la productivité et le coût et la disponibilité de tous les facteurs

1 J'aime

en Belgique, notre chemin de fer a une haute productivité la journée et la nuit on fait souvent des travaux
et on voudrait encore augmenter le transfert de la route vers le rail
alors le ferroutage serait une excellente chose pour le transport transfrontalier, mais je doute qu’on ait les capacités (à voir)

Les camions électriques seraient très bienvenus dans les zones où la pollution s’évacue mal : Vallée de l’Arve notamment, grandes villes, vallées des Alpes. Il faut que je trouve ce qu’en disent les entreprises de logistique par exemple de Bonneville qui ont investies dans des moteurs au gaz qui est semble-t-il aussi polluant en particules fines que le diesel. Bon il reste toujours à convaincre les obstinés du chauffage au bois en foyer ouvert dans la vallée de commencer à réfléchir à penser à planifier de changer aussi. Mais si le transport routier fait sa part ça serait super.