Commentaires : Bornes de recharge : les constructeurs demandent à l'Europe d'accélérer le mouvement

Selon l’Agence Européenne de l’Environnement (AEE) les émissions moyennes de CO2 des voitures neuves atteignaient les 118,5 grammes par kilomètre en 2017. Avec une augmentation de 0,4% par rapport à 2016, les constructeurs automobiles souhaiteraient aujourd’hui que l’Europe mette en place de plus nombreuses bornes de recharges électriques.

Vite vite, mettons bien tout en place avant que tout le monde ne s’apperçoive que c’est la mauvaise stratégie, pour qu’on ne puisse pas revenir en arrière !

1 J'aime

Meilleure stratégie : n’utilisent une voiture que celles et ceux qui en ont réellement besoin (handicape, situation inadaptée, âge, etc)
à la rigueur prenez un Vélo à assistance électrique si les montées vous effraient, ce que je peux comprendre. Ça sera toujours moins polluant qu’un truc aussi lourd qu’une voiture électrique et en plus, ça détend à la sortie du boulot

Le vélo électrique est autant un problème que la voiture électrique : la production des batteries est hyper polluante.
En plus ça ne permet pas du tout de remplacer la voiture pour une majoritée des cas. Ca marche pour les minis trajets urbains (a condition de ne pas vouloir trimbaler plus d’un enfant, ou quoi que ce soit d’un peut lourd, ou de ne pas avoir un rhume quand il pleut en hiver …) mais dés qu’on parle de trajet peri-urbain c’est mort.

C’est la réponse de quelques personne qui sont dans un cas précis ou, pour eux précisément, ça peut se substituer moyennant quelques efforts. Mais au niveau société ça ne répond quasiment a aucune des problématique de l’abandon des voitures.

1 J'aime

“cette augmentation des émissions de CO2 serait liée au fait que 2017 était la première année où les ventes de voitures diesel neuves dépassaient celles des essences.”
Essayez de faire gaffe quand même quand vous écrivez vos articles. C’est vraiment pas la première fois. Vous avez très très souvent des erreurs de ce genre.
C’est bien sur l’inverse. Il y a plus d’essence que de diesel de vendu.

et les personnes âgées dans tout ça?

et les personnes âgées. n’oubliez pas une chose : vous aussi, vous allez devenir lourds et encombrants, un de ces jours.

1 J'aime

Erreur quelque part, en effet, sinon Erik Jonnaert se contredirait en expliquant ensuite que les véhicules diesel sont 10 à 40% moins polluant en CO2 (affirmation qui, elle, est bien avérée).

Le CO2 ne pollue pas, il faudra le répéter combien de fois ?

Encore un bobo parisien totalement déconnecté de la réalité…

Il faudrait étrangler toutes les personnes qui affirment cela, cela diminuerai leur fameuse pollution ^^

1 J'aime

petit detail et les particules fines ? Parce que dans le genre le diesel est pas mal …

et … en quoi est-ce une erreur ? Bien sur toi, petit genie, tu vas nous prouver par A + B que l’electrique c’est la mort assurée, que ca pollue plus que le thermique
et que tous ces decideurs, experts et autres qui travaillent sur le sujet sont des abrutis …!, je me trompe ?

C’est quoi ta définition de “polluer” ?

Inutile d’être un génie pour avoir un avis sur la question, et se rendre compte tous les jours où les soit-disant experts (mais surtout les décideurs, qui sont malheuresement pas les mêmes, c’est souvent le problème) en tout genre que tu mentionnes et leurs décisions nous mènent. Je suis simplement persuadé qu’il y avait mieux que le pur électrique pour plusieurs raisons (dont l’autonomie, le recyclage des batteries oui, la consommation alors qu’on veut diminuer la production nucléaire, etc… etc…), mais comme on est en train de tout miser dessus maintenant (même notre champion national TOTAL se recycle dans la production et distribution d’électricité, sauf que ses centrales qui fournissent l’électricité tournent au gaz, et rejettent le CO2 que ne rejettent plus les voitures… Bref, tu vois bien que on ne fait souvent que déplacer le problème la ou il est moins visible du quidam et qu’il est difficile de trancher). Il ne fait aucun doute que les lobbys sont à la manœuvre pour faire en sorte qu’il devienne le plus rapidement impossible de faire demi-tour, même si l’on constate que cette énergie n’est au final pas si propre qu’on nous l’explique, et qu’elle constitue en plus une régression par rapport au service fourni par le bon vieux moteur thermique, car il y a la dedans plus un soucis financier qu’écologique. Je persiste et signe qu’on n’a pas assez exploré la piste de l’hydrogène.

1 J'aime

haaaaaaa voici une reponse claire et argumentée :slight_smile: … respect ca change un peu des inepties habituelles.
Personnellement je pense que le debat est bien plus vaste, car il s’agit pour un certain nombre de decideurs d’une remise en question des modeles economiques actuels.
faut-il investir ? quid du recyclage des batteries ? de la pollution atmospherique qui asphixie nos villes ?
Certes, l’electrique n’est pas la panacée mais il a, au moins, l’avantage de ne plus polluer l’air, l’eventuelle pollution par des batteries pouvant se gerer via des entrepots, des bassins, bref des zones trés localisées … alors qu’on ne peut
pas lutter contre une pollution de l’air.
Quid aussi, de la dependance energetique ? des zones de tension dans le monde puisque’on est completement dependants d’autres pays pour le petrole …
Bref tout ca ce n’est pas si simple … au même titre que doit se poser la question de l’alimentation electrique … parce que si tout le monde y passe la demande va exploser …
Mais tu as raison sur un point … on remplace un type de pollution par un autre …plus facilement gerable …

1 J'aime

Pour les particules fines, ben il y a les pots catalytiques, sur les diesel ! Ça doit bien être efficace puisqu’on parle d’en mettre sur les voitures essence! (qui sont pourtant sensées ne pas en émettre…)
Encore une fois cherchez l’erreur.
Je crois bien que le discours écologique est pollué par le discours économique.

Par contre il est vrai que les émissions de monoxyde d’azote sont plus importantes avec le diesel.

1 J'aime

Maintenant quand on sait que la production de gazole est proportionellement liée à celle de l’essence, ben il faudra bien que le gazole soit brûlé lui-aussi! On ne va pas le jeter!
Alors ce sont les cargots qui s’en chargeront pour nous apporter tout un tas de produits venus de l’autre bout du monde, et il y aura toujours autant de particules fines, de monoxyde d’azote ou de co2 émis dans l’atmosphère terrestre.
Pour résoudre ce problème diesel/essence il ne faudrait simplement plus extraire de pétrôle.

Développer les bio-carburants va faire augmenter les prix des denrées de base.

Et si on se tourne vers l’électrique, la pollution engendrée par la production des batteries est absolument néfastes, de même que la production d’électricité.

L’hydrogène n’est qu’un vecteur (une batterie) dans le sens où il faut le produire à partir de l’hydrolyse de l’eau (pas de réserve disponibles sur terre), hydrolyse de l’eau qui demande… de l’énergie (électricité) et pour un rendement (restitution de l’énergie) inférieur à ce que propose une batterie actuellement.

…reste le vélo ou la voiture à voile, et on ne parlera plus que de la pollution émise par les pneus et les plaquettes de frein.

C’est comme ça, se déplacer pollue. Reste pour chacun à déterminer la pollution qu’il assume.

1 J'aime

Bonne question.
Si tu déverses le contenu d’un camion-citerne rempli de pétro-carburant dans un lac, est-ce que c’est de la pollution?
Si tu déverses la même quantité de sirop de fruit (j’ai une préférence pour la fraise), est-ce que c’est de la pollution?
Réponse: il faut demander aux poissons.

1 J'aime

@Superecureuil

Excellent ! :joy: