Commentaires : BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle

BMW a annoncé le 8 novembre le lancement de son programme de recharge bidirectionnelle BCM (pour Bidirectional Charging Management). La conception de nouveaux véhicules s’apprête à débuter, avec l’objectif de fournir, d’ici 2021,50 exemplaires de son i3 électrique équipés de cette technologie.

Cool, bientôt ce sera les voitures électriques de mes voisins qui chaufferont ma maison l’hiver ou la refroidiront l’été.^^
Sont où ceux qui disait que le réseau n’avait aucun problème pour prendre en charge la voiture électrique.

1 J'aime

Ici, par contre ils sont ou ceux qui disait qu’aucune solution n’était possible ?
Ah…
Je vous reconfirmes, d’ici que toutes les voitures d’Europe soit électrique, la question ne se poseras même plus !

4 J'aime

Si les batteries ont un nombre de charges/décharges limité, elles ne vont pas aimer.

8 J'aime

Et donc l’énergie que l’on a payé pour recharger notre voiture est renvoyée dans le réseau. On est remboursé de ça ? et à combien le kwh ? Si on a rechargé en heure creuse et que l’on branche sa voiture en heure pleine pour renvoyer de l’électricité sur le réseau, on gagne de l’argent ? :wink:

5 J'aime

Pas sur d’avoir compris ?
De qu’elle transition européenne tu parles ?

A chaque que j’entends parler de ce principe de charge bidirectionnelle je me pose aussi ces deux questions:
-usure de la batterie
-redistribuer de l’énergie que l’on a payée

Surtout que si les prix fluctuent beaucoup à cause de linky selon les moments de l’année, l’heure de la journée etc… peut-on imaginer que quelqu’un a rechargé son véhicule à un moment où elle était facturée plus chère et que quand il renvoie l’électricité dans le réseau, celle-ci lui soit remboursée au tarif en vigueur au moment de ce « partage ».

1 J'aime

J’aimerai bien savoir comment cela sera facturé.
Quand je charge, je paye mon électricité
Renvoyer de l’électricité vers le réseau ne peut pas se faire gratuitement, car cette électricité m’appartient.
Ensuite, je dois recharger pour revenir au niveau initial, non seulement ce « prêt » d’électricité ne doit rien me couter, mais même, cela devrait me rapporter. En effet, je mets à la disposition de la communauté ma capacité de stockage (en laquelle j’aurais investi), ce qui évite à ERDF de produire plus ou d’acheter cher sur les marchés à fort côut.

1 J'aime

Aussi, je dois accepter, si mon véhicule est chargé à 100%, que l’on me « pique » de la charge. En effet, si j’avais à partir en déplacement de manière imminente, je n’apprécierais pas qu’on m’ait vidé ma batterie …
Cette histoire me semble tordue. SI on devient un « producteur » du réseau, on doit être payé.

Et il faut avoir la possibilité de ne pas l’être, producteur…

2 J'aime

Une solution oui mais visiblement pas au goût de certains car quid de l’usure de la batterie, qui paye ?
Pas sûr que ce soit LA solution idéale.

On devrait peut être indiquer l’heure à laquelle on souhaiterait que la voiture soit disponible et un système se chargerait d’alimenter la batterie aux heures adéquates…

1 J'aime

Ils peuvent calquer ça sur le modèle des producteurs d’énergie solaire, edf rachète le KWh un peu plus cher qu’il le facture… Donc oui, il suffit de mettre une option dans le panneau de charge du véhicule autorisant ou non de piocher un certain pourcentage de courant dans la batterie. Si on doit partir on coche non et si on veux gagner un peu d’argent du moins amortir l’usure supplémentaire de la batterie du véhicule on coche oui avec le % de charge que l’on veux bien partager. Tout cela n’a rien d’insurmontable, le linky sait déjà compter dans les deux sens, donc il est facile de facturer la consommation et la production

1 J'aime

Encore faut-il savoir où le véhicule a été chargé. Est-ce que le prix est le même partout (chez soi, à son travail, dans les parkings de grands magasins, aux bornes de recharges etc…?)

1 J'aime

@nirgal76 et @GRITI
Le but de la grid c’est de rémunérer correctement les producteurs car ils fournissent un service particulièrement appréciable pour le gestionnaire du réseau.
Linky permet un comptage fin et une tarification à la demande, c’est pour ça qu’il est déployé. On peut envisager des contrats avec des plages horaires à tarif de consomations plein pot, des plages à tarif léger, et des plages à restitution très intéressante pour les usagers. Et tout ça en quasi dynamique.
Il y a quelques temps, il y avait les tarifs Tempo/EJP ou on avait quelques jours de prix prohibitif (souvent pendant les pics de conso en février quand il fait très froid) pour un tarif super doux le reste du temps => c’était du win-win, ça a été abandonné car la gestion n’était pas sufisament fine et donc pas très bénéfique au réseau. Le tarif heures pleines/heures creuses joue dans une moindre mesure sur le même principe.
Quand à l’usure des batteries, c’est une question qui se pose quand on a quelques milliers de cycles à sa disposition et que l’on charge sa voiture plusieurs fois par semaine (même si ce n’est pas le cas de la majorité des utilisateurs). Il faudra de toute façon faire le calcul…
Dernier point, techniquement je ne sais pas si Linky gère plus de 2 tranches tarifaires (ça n’apparait pas dans les menus…) mais pour ma prod photovoltaique, j’ai un Linky spécifique, donc potentiellement 2 tranches aussi pour la production.

Bien sur.
Il faudra prévoir si tu peux ou pas fournir de l’énergie, c’est là le point le plus casse-pied pour l’utilisateur, genre si tu oublie de bloquer la restitution avant de partir pour un long trajet… Cela pourra passer par une planification des trajets via le GPS…

Je suis près a parier que cela ne sera valable que pour les parcs de véhicule ou les particuliei chargeant chez eux. il n’y a pas de moyen de calcul fiable sinon.

Un compteur électrique « intelligent » tel que Linky ne pourrait-il pas bloquer la ligne dédiée au chargement du véhicule aux heures où le réseau est surchargé et la débloquer une fois le pic de consommation passé ???

C’est quand même difficilement gérable. ils faudrait qu’ils sachent exactement combien t’as coûté ce que tu renvoie. c’est juste impossible. Si ta charge s’est faite sur 2 tranches horaires, ce que tu redonne, c’était la partie creuse ou pleine ? et plein de cas comme ça. La seule solution, c’est de rembourser au tarif le plus cher ou plus cher comme avec le photovoltaique
(Et là, moins j’achète un parc de voitures électriques que je recharge en tarif heures creuses et je revends l’énergie stockée aux heures de pointes, énergie que je n’ai même pas produit mais qui me génère de l’argent, c’est cool).

bon, sauf que dans le cas du photo, on a vraiment produit de l’énergie, là on remet juste à dispo ce que l’on a pris, c’est pas tout à fait pareil,
Et cette partie, faudra la reconsommer après la période de pointe pour finir de charger sa bagnole.
Et ça, ça va créer une pointe avec tout ceux qui le font (si on imagine tout le monde en électrique), pointe qui sera amortie avec ceux que tu as aidé à la pointe précédente qui vont te renvoyer de l’énergie etc…). Ca peut être drôle mais je crains que beaucoup d’énergie ne se perdent pendant tous ces transferts non ?

« Un compteur électrique « intelligent » tel que Linky ne pourrait-il pas bloquer la ligne dédiée au chargement du véhicule aux heures où le réseau est surchargé et la débloquer une fois le pic de consommation passé ??? »

Par les bornes de teleinfo oui on pourrait imaginer recevoir une info « surcharge réseau » par le fournisseur. Après, suffit d’avoir une prise qui peut se couper à réception d’un tel signal (comme un contacteur heure/pleine heure/creuse d’un chauffe eau ou tout ce qui touche au tarif EJP ou tarif tempo aussi). Et c’était déjà possible avec les anciens compteur, point besoin de Linky, faut juste qu’un tel signal soit envoyé et qu’il existe des dispositifs pour le gérer.

Je pense que je me suis mal exprimé.
Tu vends à un instant T de l’énergie à un tarif prédéfini. C’est cet instant qui détermine combien est payé l’énergie que tu vends, en aucun cas combien tu as payé au moment du soutirage. Libre à toi de choisir quand revendre de l’énergie suivant ton calcul d’amortissement des batteries ou tes besoins.
Sinon pour les pointes « après les pointes », pas besoin de grand chose, juste un étalement des différents retours en tarif normal.
Et pas besoin d’un parc de voitures, juste des batteries domestiques et ça marche aussi, ça doit être bien plus rentable!
Pour le rendement global, c’est sur que ce n’est pas terrible (rendement de charge + redement de décharge + rendement de re-charge + 3*pertes en ligne) mais les pertes en lignes existent déjà et prévoir / entretenir / mettre en marche une centrale de soutient, ça doit être coton et couter un max…