Commentaires : Amazon souhaite prolonger la fermeture de ses entrepôts jusqu'au 13 mai inclus

Le e-commerçant annonce, jeudi soir, sa volonté de prolonger la fermeture de ses centres de distribution de quelques jours, à l’arrêt depuis le 16 avril. L’entreprise indique aussi s’être pourvue en cassation.

1 J'aime

Amazon France fermé a cause d’un syndicat minoritaire !!! Dans une période si difficile ou des milliers de gens sont sans possibilité de travailler et se retrouver avec 80% de son salaire ?!? Si moi je bossé chez eux ! J’irais avec ma famille mangé chez le représentant de ce syndicat de mon site !!!

7 J'aime

Quand même, étant donné la taille des entrepôts, il peut y avoir des erreurs de traitement, sans compter leur guerre avec certains syndicats. Je comprends qu’ils se méfient d’avoir à payer une astreinte. 100 000€ par produit ! Franchement, des fois on se demande sur quel raisonnement sont prises certaines décisions.

7 J'aime

Amazon ne sont plus les seuls :wink: (bon Renault, c’est 3000 euros par infraction, Amazon devrait dépayser le procès au Havre :p)

2 J'aime

80% de ton salaire pour rester chez toi, tu veux quoi de plus ? une prime de 5k par mois supplémentaire ? C’est quoi le problème en fait ? Tu peux pas vivre sans Amazon machin ?

4 J'aime

Ca c’est pas à toi d’en juger, on n’est pas tout à fait dans une dictature encore et c’est pas toi le lider maximo.
Tout le monde fait ce qu’il veut et commande chez Amazon s’il en a envie et 80% de pas grand chose ça fait encore moins et une chose rentre en ligne de compte quand on reste chez soi (ce qui manque aux anticapitalistes), c’est la dignité de se lever, d’aller travailler et de se sentir utile à la société.

8 J'aime

de toute façon, Nanterre est très politisé comme tribunal…

Le personnel Amazon est payé à 100%, ils ne sont pas au chômage partiel…la situation peut donc durer encore pas mal de temps, surtout qu’Amazon semble très déterminé à ne pas laisser passer le jugement…et mon petit doigt me dit que ce n’est pas la magistrature française qui lui fait peur, loin de là…

5 J'aime

C’est certain, j’ai commandé sur Amazon.es une nouvelle souris (Mx Master 2S) et je l’ai reçu 1 semaine après. Bezos s’en fout, je suis sûr qu’il fermerait tous ses sites en France que ça l’empêcherait pas de dormir.

3 J'aime

Et moi je suis sur qu’il le ferra pas, on pari ?

Le pire c’est qu’il livre encore, je comprend vraiment pas leur « coup de pression » a deux balles.

1 J'aime

Je pense qu’Amazon devrait fermer définitivement tous ses dépôts en France et laisser les syndicats se démerder avec les 10 000 chômeurs potentiels que la fermeture aura créer. Je ne comprends pas pourquoi de grands groupes étrangers s’implantent dans ce pays pour être emmerdés par les syndicats, faut être maso quand même.

10 J'aime

Je suis sûr que tous les anti-syndicats ici présents seraient grandement heureux de rendre leurs 5 semaines de congés payés, leur sécurité sociale, leur retraite par répartition, à leur patrons.

Quel pied de travailler toute l’année, de n’avoir pas de quoi se payer une opération aussi « simple » que l’appendicite sans s’endetter sur 5 ans, et de voir son fond de pension fondre au soleil de chaque crise financière!

Non mais quels cons ces syndicats!

Mais c’est bien la menace de l’astreinte de 100 000 euros pour chaque infraction constatée qui rebute le e-commerçant, qui écrivait il y a quelques jours qu’« un taux infime de traitement accidentel de produits non-autorisés, de l’ordre de 0,1 %, pourrait entraîner une pénalité de plus d’un milliard d’euros par semaine. »

Et là faudra m’expliquer QUI pourrait bien constater ceci?
Il n’y a pas à ce que je sache de contrôleur de la bonne mise en œuvre de la décision de la coure.

Et plus encore, comment peut-on avoir des « manquements » avec un système numérique : sur le site les produits concernés sont indisponibles, et dans les entrepôts les mecs ont des scanners pour la marchandise, tu ne mets pas une tonne de parpaings à la place d’une souris dans un colis par hasard ou par erreur quand ton pistolet à code-barre te guide toute la journée et te jette en cas d’erreur.

1 J'aime

Tout ça date d’une époque ou les syndicats représentaient les ouvriers alors que maintenant, ils représentent une idéologie politique et/ou des partis politiques (ils en sont devenus pratiquement). L’avis des gens ont changés sur les syndicats peut être parceque les syndicats ont changés. Remettre en cause ces syndicats, ce n’est pas forcément remettre en cause le syndicalisme (qui marche bien dans beaucoup de pays, quand c’est bien fait). Mais même en France, ça m’est arrivé de travaillé dans des endroits ou ça se passaient bien parcequ’il y avait une volonté de discuter, de part et d’autres. Mais avec un syndicats ou parler avec le patron, rien que ça, c’est de la traitrise, comment discuter avec des gens à ce point obtus, aussi peu enclin au dialogue et au compromis. C’est peine perdue.
Et là, on a des gens obtus des 2 cotés j’ai l’impression, d’un coté, ça veut juste faire du pognon peu importe les conditions pour les employés et de l’autre, ça veut juste renverser un système, peu importe les employés là aussi. Si la boite ferme, c’est du pain béni pour eux. Des gens en colère, ça fait des gens de leur coté pour leur révolution, ils ont tout à gagner.
Ca c’est un point de vue globale, après, je n’ai pas plus de sympathie envers la direction d’Amazon qu’envers SUD, ni même envers la justice de ce pays d’ailleurs, aussi politisé que les syndicats.

7 J'aime

Faudra m’expliquer qu’est-ce qui, dans nos sociétés humaines, n’est pas à caractère politique.

La politique, c’est la gestion de la vie en société.

Alors je veux bien qu’il y ait des problèmes avec les syndicats, mais de là à tout leur foutre sur la gueule…

Dans la boite dans laquelle je travaille, multinationale française qui a repris le cours de ses activités y’a 3 semaines, la mise en place des protocoles sanitaires a très bien fonctionnée, et personne ne se plaint des conditions de travail actuelles, au contraire, cela est salué par tout le monde.

Et devine quoi, le syndicat actuellement au pouvoir est… SUD.
Et ce protocole sanitaire a été mis en place en concertation avec eux.

Et avant eux, c’était la CFDT qui était au « pouvoir », et ils ont perdu au profit de SUD car ils ne cessaient de coucher avec les patrons, se foutant complètement de l’avis des salariés.

Dans cette affaire amazon, où sont les salariés pour défendre leur pauvre patron injustement mis en demeure?
Pourquoi aucun d’entre eux n’est venu manifester contre les syndicats et contre la décision de justice?

Ce que je vois sur internet, c’est des gens contrariés de ne plus pouvoir acheter leur petites affaires si importantes à leurs yeux.
Ils s’en contrefoutent des salariés Amazon et de leur avis.

Il brandissent les « 10000 emplois » qu’Amazon à, à leur yeux, gracieusement offerts à la pauvre France, mais où seront-ils ces gens, quand Amazon aura automatisé tous ces emplois de manutention et logistique?

Non décidément, ils s’en branlent, tout ce qui les intéresse, ces gens, c’est leur sacrosainte consommation dérangée.

@Popoulo a raison, la loi est la même pour tous. Amazon paie les nombreux litiges et son comportement vis-à-vis de la justice. Amazon a touché beaucoup d’argent pour implanter ses entrepôts. Quand on travaille dans un pays, on en respecte les lois, sinon on travaille dans les paradis fiscaux dans lesquels on planque l’argent qui n’a pas été versé aux états au nom de l’évasion fiscale. Je trouve qu’Amazon est super pratique, mais là, je donne 100% raison à l’état français. Les GAFAM n’ont pas à faire la loi dans les états. Que chacun reste à sa place. Ça n’a rien à voir avec une dictature, c’est juste respecter la loi. @WalterWhite personne ne t’empêche d’aller prendre une bouffée de virus, tu es libre, il n’y a rien de digne ou d’indigne là-dedans. Si tu veux te sentir utile aux autre, ce n’est pas en t’exposant. Il ne faut juste pas oublier que le vrai fond du débat c’est la santé publique.

1 J'aime

Ou t’as vu qu’on ne pouvait plus acheter ? Ca marche comme avant pour nous acheteur, c’est juste un peu plus long, mais pas plus qu’ailleurs en fait, c’est la période qui veut ça.
« Et avant eux, c’était la CFDT qui était au « pouvoir », et ils ont perdu au profit de SUD car ils ne cessaient de coucher avec les patrons, se foutant complètement de l’avis des salariés. » Voilà, impec, on est dans le cliché SUD dont je parlais, ça illustre parfaitement. Et comme tu le cite si justement à plusieurs reprises et de façon si révélatrice, c’est une lutte de « pouvoir » entre syndicats.
Car la politique, oui c’est la gestion de la vie, mais par un état « souverain », il y a là une notion de pouvoir, d’un état sur un peuple (et donc qui a le pouvoir n’est plus le peuple qui lui est celui qui le « subit »).
Des salariés qui considéraient que a çà allait, il y en avait, en cherchant, on les trouvaient mais n’avaient que peu le droit de citer (y’avait même plusieurs pétitions). Et malheur à eux, les techniques d’intimidation syndicale sont courantes. Le vote à main levé qui leur est si cher d’ailleurs est tout sauf de la démocratie et ouvre la porte à toutes les intimidations et autres pressions. C’est une pratique que j’ai toujours trouvé ahurissante.
Mais bon, je le répéte, je n’ai pas de sympathie pour la direction d’Amazon, je parle en globalité, le cas Amazon, je n’en connais que ce qui sort donc pas grand chose, comme tout les gens qui s’exprime ici d’ailleurs.

« Je suis sûr que tous les anti-syndicats ici présents seraient grandement heureux de rendre leurs 5 semaines de congés payés, leur sécurité sociale, leur retraite par répartition, à leur patrons »…au fait, on peut n’avoir aucun congé payé, une SS au rabais, une retraite de misère, des charges monstrueuses et ne pas être pour les syndicats…cela s’appelle être travailleur indépendant…il ne faut pas toujours raisonner en tant que salarié ultra-protégé, il existe une bonne partie de la population qui a des droits minimes…sans que cela n’émeuve…et pourtant, le principal employeur en France c’est l’artisanat…

« Dans cette affaire amazon, où sont les salariés pour défendre leur pauvre patron injustement mis en demeure?
Pourquoi aucun d’entre eux n’est venu manifester contre les syndicats et contre la décision de justice? »

Ah bon ? le pb avec les syndicats, qui représentent à grand’peine 10% des salariés, c’est qu’ils se croient représentatifs, alors que 90% des gens n’y adhèrent pas…ils devraient quand même se poser la question de savoir pourquoi on a pratiquement les proportions inverses en scandinavie…

« Voilà, impec, on est dans le cliché SUD dont je parlais, ça illustre parfaitement. Et comme tu le cite si justement à plusieurs reprises et de façon si révélatrice, c’est une lutte de « pouvoir » entre syndicats. »…eh oui, et les syndicats extrémistes type CGT et SUD ne supportent pas qu’un syndicat réformiste type CFDT soit devenu le premier de France l’an dernier…toujours ancrés dans une logique de lutte des classes type XIX°, ils n’ont pas compris que le monde avait changé …tout comme les dinosaures, ils ne comprennent pas qu’ils sont mourants…

1 J'aime

Non tu as raison, on peut tous juger sur pièce :
on a pas besoin d’Amazon pour vivre, c’est tout le contraire.

Ce mastodonte participe largement, et toi moi, lui, nous tous, aussi, à entretenir ce modèle de croissance destructrice pour la planète et l’humanité.

1 J'aime

C’est un peu différent. Chez Amazon ils pourraient reprendre mais ils ne veulent pas à cause du risque de la fameuse amende démesurée. Mais les cas comme Renault risquent de se multiplier à partir de la semaine prochaine.