Commentaires : Amazon Music veut bien des podcasts... tant qu’ils restent bienveillants à son égard

Initialement, les conditions générales d’utilisation interdisaient « ceux dénigrants l’entreprise ».

Encore la démonstration que la seule solution pour défendre le bien commun face aux intérêts particuliers reste la nationalisation.
Plus l’entreprise est grosse et puissante plus elle se comporte comme un gamin mal élevé …

C’est vraiment étonnant qu’une entreprise rechigne à accueillir des podcasts qui la dénigrent ?

@i5i5 > Une entreprise nationalisée n’acceptera pas plus d’être dénigrée qu’une entreprise privé. Des animateurs radio/tv du Service Public qui se font sortir pour avoir critiqué ledit service ça existe aussi en France.

En France, sur la TV publique, il n’y a même plus besoin de critiquer, depuis la nomination de Delphine Ernotte, le sectarisme a atteint des sommets et il suffit d’être un homme blanc de plus de 50 ans pour être dégagé…

2 J'aimes

Rechigner c’est une chose, censurer en est une autre. Un critique gastronomique ne peut pas se faire interdire de resto sous prétexte d’une mauvaise critique. Contrairement à ce beaucoup pensent, ce n’est pas parce que c’est une entreprise privée qu’elle peut faire ce qu’elle veut (heureusement ou malheureusement, c’est chacun qui voit).