Commentaires : Airbus a inauguré une ligne d'assemblage pour ses A220 aux États-Unis

L’avionneur européen a ouvert son nouveau site de production à Mobile, dans l’État de l’Alabama, pour livrer des appareils à JetBlue Airways, grande compagnie low cost américaine.

A noter que la constructions d’Airbus aux USA est aussi une réponse aux menaces de Trump il y a un an de taxer fortement les importations européennes dont Airbus, en réponse à la taxe GAFA et à des plaintes de Boeing concernant des aides de l’UE à Airbus.

3 J'aimes

Il me semble que Airbus est mieux amer pour affronter le crise en terme de modèle d’avion (a320,a220) que ne l’est Boeing avec ses gros modèle plus axé sur l’international

Les ricains vont pouvoir pirater Airbus à domicile, GREAT!

Il faut noter aussi que, comme Bombardier a fortement été aidé par le gouvernement québécois, Boeing avait porté plainte pour concurrence déloyale, et que l’administration Trump avait imposé des droits compensatoires de plus de 200% sur les appareils de chez Bombardier, les rendant quasiment invendables aux États-Unis. Bombardier a certes tenté de faire appel à l’OMC, mais vu ses diffcultés financières, a finalement vendus ces 50,01% à Airbus pour 1 dollar.
Comme Airbus avait déjà cette usine à Mobile, c’est l’endroit idéal pour assembler les A220 pour le marché américain sans risquer d’avoir à payer des taxes ou droits de douane en plus.

Et il semblerait que sur ce segment, l’A220 est ce qui se fait de mieux au niveau consommation et coût d’exploitation. Je pense que Airbus a fait une très bonne affaire.

1 J'aime

Et Boeing, ils fabriquent leurs fer-à-repasser chez nous ? Avec des investissements et des emplois chez nous ?

Et donc ?

Bah en même temps l’usine de Mobile est en place depuis des années… Je ne suis pas persuadé que ça soit a domicile ou non fasse une grosse différence pour les services américains, d’autant plus qu’ils ont déjà un constructeur… Par contre pour Airbus c’est un bon moyen de contourner les taxes imposées par Trump…
De même on a bien des entreprises qui travaillent a la fois pour Airbus et aussi pour Boeing