Communauté Clubic

Brave, Opera et Vivaldi ne se plieront pas à la politique anti-bloqueur de pub de Chrome

Bien qu’ils partagent une base de code commune Chromium, les navigateurs tels que , et ne se plieront pas à la politique anti-bloqueur de pub de Chrome.

Aucun de ces navigateurs ne sont 100% open-source, ce ne sont que de postures incitant à aller vers eux, et qu’une fois l’API fait son rollout il n’est pas impossible qu’ils auront quelques soucis.

Il ne manquerait que ce ne soit plus facile de désactiver javascript ou webRTC (déjà le cas sur Edge), et que le canvas fingerprint ne soit plus altérable dans Chrome.

Encore un titre qui ne correspond pas au contenu de l’article.
" Vivaldi , a affirmé dans un post de blog son intention de laisser le choix aux utilisateurs, sans préciser quelle démarche serait appliquée face aux changements de Google." Alors pourquoi affirmer que Vivaldi ne se pliera pas à cette nouvelle politique ? Et ça veut dire quoi, dans le cas présent, laisser le choix à l’utilisateur ? De changer de navigateur, apparemment.
Et pour Opera " Un porte-parole a ainsi déclaré que « les utilisateurs d’Opera ne seraient pas vraiment exposés aux changements » induits par Manifest V3." Là encore, “pas vraiment” ça veut dire quoi et quel rapport avec le titre ?

La dictature google! donc on ne fait plus ce que l’on veut, on doit subir les pubs a outrance, ce faire pister et espionner sur le net pour faire plaisir a ces mafieux, et bien NON!

Voilà ce qui arrive quand on a un quasi-monopole (on en a déjà connu).
Quand je vois le peu de gens autour de moi qui utilisent Firefox … ça fait peur.

C’est pas comme si les gens avaient le choix non ? Tu aimes pas, tu changes, y a quoi de compliqué ? Je n’aime pas Firefox, je ne l’utilise pas. Tu vois que c’est possible de choisir.

T’as rien compris toi. Etudie un peu la politique de l’installation en force de Google et revient parler.

@Styxou +1

J’utilise Vivaldi mais si Vivaldi suit Google sur ce là je changerai de navigateur.