Après l'annonce de la fin des cookies tiers par Google, Criteo plonge dans une crise boursière

Le géant français du ciblage publicitaire a dévissé en Bourse ces deux derniers jours, suite à l’annonce par Google de la fin prochaine des cookies tiers.

Voilà ce qui se passe quand on fait dépendre son activité de Google/Dieu tout puissant.
Je ne vais pas les plaindre en tous cas, en espérant qu’un jour, toutes les boîtes qui monétisent l’être humain, Google en tête, subissent le même sort.

6 J'aimes

ça fait deux ans et demi que ça baisse, c’est pas 48h qui marquent une plongée dans la crise. y-a-t il encore des articles dans la presse qui remettent les faits dans leur contexte ? oh, y a pas de la glace qui a fondu quelque part ce jeudi ? … histoire de nous coller notre équivalence quotidienne en bombe nucléaire ?

1 J'aime

Ça fait un peu moins de deux ans, mais tu n’as pas tort, Criteo n’est pas au mieux de sa forme depuis 2018.

Cependant, des événements qui remettent en cause une partie de ce sur quoi tu as bâti ton business model ces dernières années peuvent précipiter une crise plus profonde et faire tomber l’arbre qui cachait ta forêt.

En bref, si tu isoles l’événement de ces deux derniers jours, on peut parler d’une crise (-24 % en 2 jours, n’oublions pas), même si au final elle s’avère passagère…

si on retire la « monétisation de l’être humain », en particulier la publicité, adieu les sites web gratuits.

On aura droit à un internet uniquement composé des grosses boites (Amazon, Facebook etc…) et les sites journalistiques seront obligés de faire des abonnements (comme ce qui est en train de se passer actuellement vu que la pub rapporte de moins en moins).

Il faut choisir entre monétiser « l’être humain » comme tu dis, ou demander de l’argent directement à ces êtres humains :slight_smile: moi j’ai choisi perso !

1 J'aime

Je suis d’accord, il y a un choix à faire.
Après, un des gros problèmes actuels, c’est l’opacité de l’exploitation des données, qui ne te permet justement pas de faire un choix en libre conscience.
De même, tu peux accepter que certains comportements soient tracés, et pas d’autres.

Pour en revenir à Criteo, j’ai toujours été surpris par la nullité de leur algo. Ils me poussaient que des produits que j’avais déjà regardé (jamais de trucs similaires, qui justement auraient pu avoir le truc qui manquait), et parfois des produits que j’avais déjà acheté (là, on frise le ridicule…).

Sa courbe de chute était annoncée dans son logo …

6 J'aimes

Je t’avoue que j’ai pas trop d’avis là dessus. J’imagine que si ils ont autant de clients c’est que sur la masse ça doit marcher.

Au moins, avec ce genre d’acteur, leurs pubs ne sont pas invasives (du moins sur PC) et on revient aux simples bannières qui se fondent dans le site.

Pendant des années j’avais Adblock Plus, sans me rendre compte que les pubs Criteo, Google etc… étaient quand mêmes affichées, mais relativement discrètes.

Concernant l’opacité de l’exploitation des données, c’est comme avec tout le monde, les régulations doivent être appliquées. Certains anonymisent, d’autres pas vraiment…

pas un gros manque a la societé ce genre de boite.
Mais dans firefox c’est bloqué par default il me semble comme dans le nouveau edge, étonnant que google le bloque pas de base

Non non. La baisse c’est depuis mai 2017.

Fin 2017 oui exact autant pour moi :+1:

Après ça c’est le cours boursier, car en 2017 la société était encore en croissance…

Cela s’appelle clairement un abus de position dominante pour privilégier sa régie !
A quand une sanction exemplaire ?

1 J'aime

depuis la refonte concernant les cookies et l’obligation des sites à laisser le choix aux internautes d"accepter tout ou en partie les options de ces derniers, il est clair que le ciblage est fortement en baisse. L’argument de criteo ne tient pas debout et c’est une 2em gifle qu’il se prend avec google.

AlexLex14, avec deux mots de contexte, j’entends ton analyse. J’ai décidé de poster ma remarque car j’ai dû aller voir l’historique du cours pour savoir si on parlait d’un cours en bonne santé ou pas, info plutôt indissociable de ce type de news. Merci à toi, bonne fin de semaine :wink:

2 J'aimes

Mai c’est pas vraiment la fin hein :slight_smile:

Cours boursier que tu considère vu ton article (et avec raison au passage) comme un bon indicateur de la santé de l’entreprise.