+1,2 % d’immatriculations automobiles en 2019, une 6e année de hausse consécutive

Fin 2019, le marché automobile européen représentait plus de 15,3 millions de véhicules. Il a principalement profité de l’envol des immatriculations (+1,2 %) découlant des changements de réglementation.

Et le tableau de l’évolution des immatriculations, par pays et par constructeurs membres de l’ACEA. Un joli bond en décembre presque partout en Europe, pour presque tous les constructeurs.

1 J'aime

C’est aussi l’effet recherché du control technique abusif

1 J'aime

Pour résumer, l’entrée en vigueur du nouveau malus « écologique » en 2020, bien plus contraignant, même pour les familiales de milieu de gamme, a eu pour conséquence (non éco)logique… l’achat massif de véhicules plus polluants. Hum hum, bonne idée que de sanctionner les familles des classes moyennes.
La bonne nouvelle est donc que les ventes annuelles ont décollé sur le dernier trimestre. Doit-on réellement s’en réjouir ? Vivement les chiffres de 2020… même si l’année débute à peine et que je ne suis pas pressé de la clore. :wink:

1 J'aime